En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Benjamin R

Benjamin R

Entrepreneur du web. Spécialiste des médias sociaux, de la eréputation. Auteur du livre : agir sur l'e-réputation de l'entreprise ed. Eyrolles Auteur de l'essai : La chance française http://www.webreport.fr http://www.transmitio.com

Ses blogs

Benjamin Rosoor

Benjamin Rosoor

Réflexions et Actions
Benjamin R Benjamin R
Articles : 75
Depuis : 20/02/2013
Categorie : Entreprenariat

Articles à découvrir

Mission impossible : se présenter aux élections

Mission impossible : se présenter aux élections

A force de trouver l'offre politique inadaptée au changement de monde, il arrive le moment où la question de participer aux élections se pose. Et malheureusement, le système est ainsi organisé que cela serait totalement impossible d'être élu. Des mouvements comme Podemos, Ciudadanos ou des candidats "hors-système" ne peuvent pas émerger en

Moi, petit patron, j'attends que mes gros clients me paient !

En cette fin de mois de juillet, alors que certains sont en vacances et d'autres pensent à leur départ, moi, petit patron, je me bagarre pour me faire payer mes factures pour pouvoir payer les charges et les salaires avant de partir... Le 15 du mois de janvier, d'avril, de juillet ou d'octobre...Cela ne vous dit rien ? Alors vous n'êtes pas un p
Chronique sur la délégation

Chronique sur la délégation

Pour patienter, avant un autre édito sur la vie du petit patron, cette note a d'ailleurs battu le record d'audience de ce blog, détenu depuis novembre 2013 par la célèbre note sur le lama de Bordeaux, merci beaucoup pour cet enthousiasme pour mes modestes "états d'âme". Donc pour patienter, une chronique publiée par le Journal du Net Managem
La chance française : ne pas penser comme Zemmour

La chance française : ne pas penser comme Zemmour

Avec le numérique, on peut tous s'exprimer. Et pourtant, on a l'impression d'entendre qu'une seule voix en France : celle des néo conservateurs avec leur chef de file Eric Zemmour. Mais si on y réfléchit bien, nous sommes responsables de cette omniprésence de la parole réactionnaire. En effet, il n'y personne pour prendre le micro, la plume p
#pasmieuxavant

#pasmieuxavant

Ce talk sonne (ou résonne) une peu différemment aujourd'hui. C'était il y a un mois, en décembre 2014.
Les greffons rejetés de la République

Les greffons rejetés de la République

Le système dans ce monde qui change décide de se barricader, de fermer les écoutilles au risque de mourir asphyxié. Il expulse toutes les personnes qui avaient décidé d'ouvrir des fenêtres pour aérer et insuffler de l'air frais et revigorant. Particulièrement instructif et déprimant voici le cas de deux virés de la République ! Dans les
Société civile : Approuvez ou taisez-vous !

Société civile : Approuvez ou taisez-vous !

Le monde change, les citoyens ont accès à l'information, ils peuvent même s'exprimer et donner leur avis (si si !). Horreur et damnation pour certains élus dont les décisions se retrouvent ainsi discutées. Et les hommes politiques pris par la "patrouille" citoyenne s'exclament d'un seule voix, comme le faisait Georges Marchais face à JP. Elk
2015 : le doute m'habite

2015 : le doute m'habite

Il est des jours où il faut savoir ressortir les bons mots de Desproges : je suis "dubitatif", non cela ne veut pas dire éjaculateur précoce, cela veut dire que le doute...m'habite ! Il y a moins d'un mois, je lançais sur la scène du TEDx Limoges : "la République une et indivisible...ça ne me parle plus". Et voici qu'aujourd'hui, une foule i
Mer ils sont fous !

Mer ils sont fous !

Les primaires, l'élection présidentielle approchent. Suivront ensuite les législatives et bientôt encore des élections locales. Et plus la pression monte et plus je suis consterné par l'offre, les discours, les postures politiques. C'est moi qui change ou ce sont eux qui ne changent pas ? Aidez-moi à comprendre ! Préambule. Le titre de cett
2014 : jetons l'année Zemmour

2014 : jetons l'année Zemmour

J'espère que nous avons été à l'apogée de cette vision conservatrice. 2014, souhaitons le, sera leur année phare, leur summum et comme elle va bientôt se terminer, tout ceci est quasiment derrière nous. Les néo-conservateurs ont eu leur année, ce sera 2014. Maintenant, ils doivent retomber, retrouver leur place au milieu des esprits étri