Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Stéphanie Bricault

Ses blogs

Mon recueil de poésie

Mon recueil de poésie

recueildepoesie.overblog.com
Stéphanie Bricault Stéphanie Bricault
Articles : 781
Depuis : 19/02/2013

Articles à découvrir

Napoléon de Napoléon Aubin

Napoléon de Napoléon Aubin Il dort! ce héros dont la gloireVerra la fin de l’avenir!Il dort! on entend la victoireLe rappeler par un soupir.Tous avec moi versez des larmes,Guerriers que respecta la mort;Car vous direz, posant vos armes :Il dort! Il dort! Il dort, hélas! il faut le dire,Pour ne se réveiller jamais!Il dort, et Clio va redireQu

Les Français En Canada de Napoléon Aubin

Les Français En Canada de Napoléon Aubin Air : Voeux français. Fils éloignés d’une même patrie,Par le destin, séparés, dispersés,Nous pleurions tous cette mère chérie,Sa vieille gloire et nos beaux jours passés!...Mais dans les cieux un grand nom luit encoreSur un drapeau par un aigle emporté;Pour nous alors l’étendard tricoloreEs

Déclaration par Alphonse Beauregard

Déclaration par Alphonse BeauregardFemme, sitôt que ton regardEut transpercé mon existence,J'ai renié vingt espérances,J'ai brisé, d'un geste hagard,Mes dieux, mes amitiés anciennes,Toutes les lois, toutes les chaînes,Et du passé fait un brouillard. J'ai purifié de scoriesMes habitudes et mes goûts ;J'ai précipité dans l'égoutD'étour

Des montagnes très loin... par Alphonse Beauregard

Des montagnes très loin... par Alphonse BeauregardDes montagnes très loin paraissent toutes proches.La grève se déroule à l'ombre des sapins,Et la haute marée ensevelit les roches. Les astres allumés par l'homme sont éteints.Le blanc navire tranche avidement l'écumeQui s'enfonce et renaît en bizarres dessins. La carène, les ponts, les m

A celle qui est restée en France par Victor Hugo

A celle qui est restée en France par Victor HugoI Mets-toi sur ton séant, lève tes yeux, dérangeCe drap glacé qui fait des plis sur ton front d'ange,Ouvre tes mains, et prends ce livre : il est à toi. Ce livre où vit mon âme, espoir, deuil, rêve, effroi,Ce livre qui contient le spectre de ma vie,Mes angoisses, mon aube, hélas ! de pleurs

Blancheur par Alphonse Beauregard

Blancheur par Alphonse BeauregardC'est la neige tourbillonnanteQui voltige dans l'air, mousseline vivante,La neige qui s'arma, dans l'extase du froid,D'une beauté trop loin de la vie et traîtresse.La neige pleine de caresses,Si douce au pas quand elle choit. Ceux-là dont le sang bout dans les veines, les forts,Devant la blancheur qui s'amasseSon

Concordances par Alphonse Beauregard

Concordances par Alphonse BeauregardLe même triste accent vient toujours des rapides,Toujours les mêmes flots font le même circuitEn recueillant le rêve et l'espoir dans leurs rides. Je l'ai senti déjà le vent de cette nuit ;Il conserva mes paroles et les répète,Et de naïfs couplets renaissent avec lui. Un firmament connu resplendit sur ma

L'homme positif de Apollinaire Gingras (1847-1935)

L'homme positif de Apollinaire Gingras (1847-1935) Baptiston, c'est un homme épais mais positif Fleurs - gais soleils - au bois riantes promenades, - Baptiston mon ami n'est pas assez naïf Pour goûter, comme un fou, des fadeurs aussi fades. Montrez-lui, quelque soir, ce coucher de soleil, - Ce grand dôme d'azur, cet occident vermeil : Il s'éme

A André Chénier par Victor Hugo

A André Chénier par Victor HugoOui, mon vers croit pouvoir, sans se mésallier,Prendre à la prose un peu de son air familier.André, c'est vrai, je ris quelquefois sur la lyre.Voici pourquoi. Tout jeune encor, tâchant de lireDans le livre effrayant des forêts et des eaux,J'habitais un parc sombre où jasaient des oiseaux,Où des pleurs souriai
1er janvier par Victor Hugo

1er janvier par Victor Hugo

1er janvier par Victor HugoEnfant, on vous dira plus tard que le grand-pèreVous adorait ; qu'il fit de son mieux sur la terre,Qu'il eut fort peu de joie et beaucoup d'envieux,Qu'au temps où vous étiez petits il était vieux,Qu'il n'avait pas de mots bourrus ni d'airs moroses,Et qu'il vous a quittés dans la saison des roses ;Qu'il est mort, que