Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Bruno Flottes

Bruno Flottes

Ses blogs

poetiquement-incorrect.overblog.com

poetiquement-incorrect.overblog.com

poèmes et photos
Bruno Flottes Bruno Flottes
Articles : 112
Depuis : 03/02/2013

Articles à découvrir

Message d'alerte !

Message d'alerte !

Paillette au cœur de la pelote de laine, Personne ne me voit et pourtant je brille ! Je ne suis pas jeune premier sur la scène : Tout au plus un tison qui dans le feu grille… J’ai parcouru des kilomètres pour vous ! Portant de merveilleux trésors dans mon sac … Mais j’ai zappé la consigne : je l’avoue … Après tout, il n’y avait
Écriture automatique au lavomatique

Écriture automatique au lavomatique

Espace mystérieux où couve l’avenir Tes projets nomades sont de sang et de pluie Organisant les Cieux et les jours à bénir À l’ouest des Cyclades où une étoile luit Mais la longue chute des raisons du présent Nous apporte la preuve à demi-divulguée Âpre était la lutte horizons médisants Et le vin la couleuvre insiste je suis gai En
Sans titre

Sans titre

Le néant n’est pas noir et angoissant ; Il couve nos jours : il est bienveillant… L’autrefois est ce qui, le plus, nous blesse : Tu sais par lui qu’il n’est pas de merveilles… L’infini chante un air doux et profond, Il abolit frontière et horizon… Mais qu’il fait mal au cœur le pot-au-feu : Refrain familial soufflant sur la bra
Le soldat indigo

Le soldat indigo

Pourquoi est-il si beau le soldat blême Et son sabre maculé de sang tiède ? Pris de fatigue, mais dont le problème C’est d’avoir tué tous les samoyèdes ! Dans ses tempes hurle encor le canon ! Lourd, avec ses pieds collés dans la fange, Pour grossir du sien la liste des noms De ces héros que l’on voudrait des anges ! Il est midi, c’
Espoir d'un matin

Espoir d'un matin

Elle m’a volé un sourire, M’a promis le meilleur, le pire ! Ecrit sur du sable fin : nous… Elle m’a aussi rendu fou ! M’a caché le sens des alertes, Appris le partage et la perte Et si encore plusieurs fois, Un jour mon orgueil la déçoit : Zappant ses recommandations, Qu’alors la mort et l’addition, A peine un peu tôt me rappelle
À n'y rien comprendre !

À n'y rien comprendre !

Derrière un carreau ancestral, Une fille et un garçon rient ; Ils se moquent, c’est banal, D’un boiteux sans argenterie … Alors que vient le soir aveugle, Ils voudraient retenir le temps Et manger plus qu’un pain de seigle … Ce vieux claudiquant c’est pourtant La marche retenue du jour ! Et leurs parents verront la vraie Nature de leu
Le casse du boucher

Le casse du boucher

« Monsieur Lucien Lambert, vous comparaissez aujourd’hui pour des faits datés du 1er avril 2020. Je vous rappelle que tant que vous n’aurez pas pu prouver votre innocence, vous serez considéré coupable ou pendu, ce qui revient au même.. Monsieur Lambert, nous vous écoutons… Monsieur Lambert ! » « Voilà Monsieur le juge, Mesdames et M
Envolée de beaux vers

Envolée de beaux vers

1 Chaque sommeil sous le voile Bien protecteur des étoiles Nous prépare au paradis Dont notre esprit s’esbaudit 2 La brise fraîche du soir Éclaire un peu le ciel noir Qu’un jeune enfant dans la ville Peuple d’un précoce style 3 Après des années de guerre Qui toujours ruinait la terre Le faible a pris le pouvoir Porteur de joie et d’e
Les petiots de la louve

Les petiots de la louve

Un pas après l’autre, l’odorat en éveil, Prudemment par les sous-bois avance la louve… Tandis qu’à travers la canopée, le soleil, Darde ses rayons sur la portée qu’elle couve… Comment appeler ça si ce n’est de l’amour : Les soins attentifs de cette mère-sauvage, Qui pour leur grand confort s’est faite tout velours ; Ne voye
Tout repart !

Tout repart !

Tout repart ! : le gaz, bien sûr, l’électricité… La sentinelle qui surveille sur le pont Le ruban périphérique nauséabond Dont le flux thermique balafre la cité… La tête d’une grue, défonce ici les murs De ce vieil immeuble délabré qui s’écroule Dans la ville où le fleuve pollué s’écoule; Laissant aux enfants le rêve de