En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Julien Métais

Julien Métais

Philosophe, amoureux de la langue française, l'auteur mène une réflexion passionnée sur le pouvoir de l'esprit et les limites du langage.
Tags associés : litterature et philosophie

Ses blogs

julienmetais.over-blog.com

julienmetais.over-blog.com

Blog littéraire et philosophique
Julien Métais Julien Métais
Articles : 56
Depuis : 01/05/2014

Articles à découvrir

L'Histoire (2)

Je ne sais pas si la trajectoire de l’histoire ressemble à une boule de billard suivant un chemin défini ou au mouvement des nuages dans le ciel mais je sais qu’elle porte en elle comme un sinistre présage une somme de violence inexpiable et qu’il suffit souvent d’un détail, d’un événement apparemment insignifiant, pour que ce chemi

La Confiance

Si les hommes se faisaient mutuellement confiance la société ne ressemblerait pas à une pyramide mais à un cercle bienheureux. La confiance est un aliment destiné à fortifier le cœur de l’homme et à lui donner l’ambition de son possible. Je ne sais rien de plus bouleversant que la confiance, aliment mystique de toute relation humaine, q

La Lenteur

Il faut réapprendre le sens de la lenteur, ses délicatesses infinies, ses échappées merveilleuses, ses surprises et ses éclairs revigorants, ses jardins suspendus, ses fièvres lointaines, ses extases humides… Il suffit de décider un beau jour de s’arrêter en plein mouvement et de se laisser gagner par la pulsation sourde qui remonte des

La Timidité

A présent que la foule s’est calmée et que le silence est revenu la timidité monte sur l’estrade et s’avance sur la pointe des pieds. A chaque pas elle sait que son cœur risque d’éclater dans sa poitrine. Elle parvient néanmoins au milieu de la scène et s’apprête à prendre la parole. La lumière des projecteurs lui fait mal aux y

Hommage à Georges PEREC (2)

Je me souviens du jour où la France a été kidnappée par une poignée d’hommes cagoulés, semant la terreur à tous les coins de rue, et criant aux passants le nom de leur prophète outragé. Je me souviens de l’époque où les nouvelles technologies n’avaient pas encore attaqué les circuits neuronaux, et où l’on pouvait dormir tout so

L'Histoire (1)

Jadis l’homme était fier d’appartenir à une espèce ayant un sens historique particulièrement développé. Aujourd'hui ce même sens historique tend à disparaître, comme si les conflits meurtriers du XXe siècle avaient émoussé voire anesthésié la sensibilité de l’homme, le laissant comme abasourdi et sans mémoire. L’histoire lui

Hommage à Georges PEREC (1)

Je me souviens d’avoir vécu sous la forme d’un chien à deux têtes dont l’une aboyait tandis que l’autre faisait des conjectures sur la qualité du silence qui emplirait bientôt le fond des cieux. Je me souviens d’être tombé un matin sur une statue qui me tendit la main puis m’enferma dans l’ombre épaisse de son manteau. Je me s

Le Secret

La transparence du secret le rend impénétrable. L’extrême discrétion du secret le préserve de la tentation obscène d’être soi. L'histoire du secret commence de l'autre côté de la page. Si profond le secret qu’on y voit par transparence l’origine du monde. Le secret de la vie se perpétue en chaque être comme une gerbe de feu insai

L'Etonnement

L’étonnement est la découverte soudaine d’un état de choses que l’homme n’avait encore jamais perçu dans sa puissante singularité. Il suppose la capacité intime à coïncider avec l’évidence de l’advenu et à y trouver une source d’enchantement perpétuel. L’étonnement est révélation de la grandeur de l’advenu perçu dan

L'Homme

Il ne faut juger des hommes que par la qualité de leur relation à l’invisible. Les hommes parlent de tout et de rien avec une facilité déconcertante. Ce sont des funambules de la parole. L’orgueil de l’homme le contraint à vivre dans l’illusion du chemin. L’homme est prêt à tout pour sauver sa peau, y compris à se revêtir de cell