Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Nicolas Koredly

Nicolas Koredly

créateur de rêves.

Ses blogs

L'Homme en Noir

instants de chroniques pour du temps à perdre !
Nicolas Koredly Nicolas Koredly
Articles : 108
Depuis : 10/01/2013
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Et de 100

Et de 100

Petite vidéo de présentation, spécialement pour les lecteurs de : http://www.homme-en-noir.com/ La musique est une création libre de droit que vous pouvez retrouver ici : https://www.youtube.com/watch?v=GFI4wgF2PuI Les copains de Culturotopia, c'est là : https://culturotopia.com/ et puis pour ceux qui l'ignorent, face book et twitter c'est par
Un raccourci dans le temps (Ava DuVerney, 2018)

Un raccourci dans le temps (Ava DuVerney, 2018)

Un raccourci dans le temps, c'est un roman à la base dont j'ignorais tout de l'existence (quand on sait qu'au moins quand il était sorti je connaissais l'existence d'Eragon, c'est problématique)... Mais surtout, c'est le nouveau film live "original" de Disney (par original, comprenez qui ne soit ni du Star Wars ni du Marvel, ni une repompe de le
 The Witcher 3 : Wild Hunt (CD Project Red, 2015)

The Witcher 3 : Wild Hunt (CD Project Red, 2015)

Pourquoi parler, après autant d'années, d'un jeu vidéo ? Comme je l'avais annoncé sur facebook, j'ai été un peu dérangé par la demande faite à une partie de la presse à des critiques de jeux vidéos de critiquer Ready Player One. Alors pourquoi ne pas, à mon tour, critiquer le dernier épisode emblématique d'une des sagas vidéo-ludique
Bilan de 2017 (avec un peu de 2016 dedans)

Bilan de 2017 (avec un peu de 2016 dedans)

2017 c'est fini, et il était temps de refaire un bilan après deux ans particuliers sur le site. Pour les diverses évolutions de 2017, il faut bien dire que j'ai recommencé à écrire sur la dernière partie de l'année (ce qui n'était pas gagné, je tiens à le souligner), et que j'ai vu vers quoi allait se diriger petit à petit mon travail.
Darkest hour (Joe Wright 2018)

Darkest hour (Joe Wright 2018)

Premier film critiqué en 2018, Darkest hour se présente comme le film à oscar de cette rentrée, et au vue des nominations qu'il a récolté (meilleur film et meilleur acteur, sans compter meilleur maquillage, meilleur décor, meilleur costume et meilleure photo) Joe Wright, le jeune/talentueux/hipster réalisateur (sorte de Xavier Dolan anglais
Ready Player One (Steven Spielberg, 2018)

Ready Player One (Steven Spielberg, 2018)

Critiquer le dernier Spielberg, c'est un peu un chemin de croix. Déjà parce que le bougre a fourni un autre film il y a deux mois (même si on n'a pas parlé de Pentagon Papers ici), et ensuite parce que juger Spielberg, dont l’œuvre est TOUJOURS plus profonde qu'il n'y parait, et qui maîtrise la symbolique de l'image comme personne, c'est qu
Avengers Inifnity War, (Joe et Anthony Russo, 2018)

Avengers Inifnity War, (Joe et Anthony Russo, 2018)

J'ai longtemps hésité avant d'envisager une critique d'Avengers Infinity War. N'allez surtout pas croire que j'ai cédé aux hordes de lamantins qui considèrent que certains films sont incritiquables, c'est surtout que je n'aime pas parler d'un film pour ne rien dire. Il m'arrive de voir un film, puis de lire une critique qui dira exactement ce
Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017)

Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017)

Quel intérêt de critiquer un film sortit il y a plus d'un an, dont le DVD/Blu-Ray est déjà dans toutes les étagères des gens interessés ? Et bien sûr dans la poubelle des autres (Voyez, j'imagine le monde en deux catégories, et ça fait même pas 4 lignes). Parce qu'on a déjà causé de Wonder Woman ici, et on s'était quelque peu méfié
La Forme de l'Eau (Guillermo Del Toro, 2018)

La Forme de l'Eau (Guillermo Del Toro, 2018)

Guillermo Del Toro est attaché à ce site depuis ses fondations, et j'ai pris soin de chroniquer chacun des films qui sort en étant beaucoup plus régulier que sur les autres, pour une raison fondamentale : j'aime Del Toro. Il s'agit du réalisateur qui me touche le plus et qui est sans doute mon auteur favori. Aussi, chaque sortie est attendue ;
Les fictions de l'Homme en Noir #3 : Ephémère

Les fictions de l'Homme en Noir #3 : Ephémère

“ Vient, mon amour” Elle tend ses bras vers moi... Je ne parviens pas à l'attraper... “ Rejoins-moi !” Alors que je l'entends distinctement, l'univers entier s'écroule, et se cantonne là, à cette montagne dans le lointain. Au village, on dit qu'il s'appelle le mont des Fées. On dit que ce lieu est hanté par les esprits anciens. On dit