Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Ide Valière

Ide Valière

Des poésies du siècle passé

Ses blogs

Contes et poésies d'hier d'aujourd'hui.

Contes et poésies d'hier d'aujourd'hui.

Contes et poésies d'hier d'aujourd'hui
Ide Valière Ide Valière
Articles : 28
Depuis : 08/04/2018

Articles à découvrir

Je voudrais montrer la neige à Isabelle...

"Allo! Pouvons-nous revenir dimanche? Je voudrais montrer la neige à Isabelle." J'ai branché mes tables d'écoute, Le grand fils a téléphoné. J'ai capté. "Je voudrais bien montrer la neige à Isabelle..." Que dira-t-elle Ce matin en découvrant Les champs et les chemins tout blancs? La forêt magnifique, Le jardin fantastique; La maison Sous

Vous avez demandé ce qu’est la poésie

Vous avez demandé ce qu’est la poésie J’ai mon petit chemin liséré d’aubépine. Un sceau-de-Salomon y resurgit en mai. Le peuple des lamiers lui drape une courtine, Un choriste-pinson lui scande un virelai. Tant d’éveil me monte à la tête Pour une fleur au nom de roi. Reine de Saba, c’est ta fête, Danse vers l’arche en grand arr

Première neige

Première Neige De nuit, pendant que je dormais, Tu vins enjoliver la terre, Neige menue et planétaire Plus solennelle que jamais Je m'extasie à ta naissance En des mots de berceaux, légers Comme pétales aux vergers, Belle impondérable présence. Mon enclos s'étonne, au matin, De sa parure d'agneline. Tout l'horizon de mousseline Ourle des ma

La table rustique

La table rustique La table rustique Est bien sympathique. Elle aime, sur son pin, Les brisures de pain. Si l’enfant la cogne, Point ne se renfrogne ; S’il l’inonde de lait, Ne voit rien et se tait. Si le chien la ronge, En riant, y songe. Elle pardonne tout, Vous dis-je, tout, itou. Mais ce qui demeure, Qui marque chaque heure… Comment dit-

Vivre au soleil

Vivre au soleil Tel un maître-verrier prodigue d’étincelles, L’astre a transfiguré l’altitude des cieux, Chevauché l’univers, empanaché nos yeux. Jusqu’aux vieilles maisons nous paraissent nouvelles. Enfant, sans ton chapeau de paille ou de dentelles, Tu serais aveuglé du monde prestigieux. Les amoureux ravis se prennent pour des di

Cathédrale

Elle conte le temps, l'amertume, l'honneur. Quand le manant ému taillait pierre après pierre, Des pelles ramassaient tout l'argent de la peur, L'or du " beau sang de France" exaltait la prière. Quand le maître-verrier, de son geste, lançait La lumière aux travées, L'architecte, affalé, vainement supputait Ses tours inachévées. Souveraine,

Une toute petite chanson

« Le logis, c’est le temple de la famille. Il est permis d’y vouer toute sa ferveur, toutes les ferveurs. » Le Corbusier Une toute petite chanson Un bungalow rêveur accroché au coteau, face à la forêt, en plein soleil, aux quatre vents, bien de chez nous : il a surgi du sol en ses pierres de schiste, il lui est fidèle en son toit bleu d

Aussi

On dirait que les feuilles saignent Parfois dans les branchages mats Et nous frémissons au trépas Des frêles beautés qui s'éteignent. On dirait même qu'elles pleurent. Quand elles tombent sur nos fronts, Leur baiser nous donne le frisson: C'est l'adieu des riantes heures. Vous tremblez, brindilles mourantes, A l'unisson des pauvres coeurs. Vo

L'aventure

Je suis fille du vent. On m'appelle aventure. L'azur est mon habit, le rêve, ma monture. Je gîte n'importe où: les crinières, les bois, La main d'un gosse et même, une coque de noix. Panache, océan, rutilance, Hantise, phare, incandescence, Mots de tambours ou de pipeaux, De goélands aux grands vaisseaux, J'éblouis, envoûte, maîtrise, Sub

La nuit

La nuit Ton père est le Chaos. Ignorant le soleil, Aux Enfers d'Achéron, ton fils est le Sommeil. Tes songes de pavots destillent l'illusoire, L'homme du cauchemar t'offre sa brebis noire Aux mythes d'autrefois la peur de l'ombre nuit. Apprivoise le temps, ô souveraine Nuit! Dans les ténèbres qu'il redoute, Il jette le gris de son doute, Les d