En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Daniel guedegbe

Daniel guedegbe

Tags associés : poeme

Ses blogs

LE NOUVEAU PÈLERIN

LE NOUVEAU PÈLERIN

L'idée que j'attache à la poésie est celle d'une imitation en style harmonieux, tantôt fidèle, tantôt embellie de ce que la nature,dans le physique et dans le moral peut avoir de plus et être capable d'affecter, au gré du poète l'imagination et le sentiment. Daniel Guedegbe
Daniel guedegbe Daniel guedegbe
Articles : 15
Depuis : 02/03/2018

Articles à découvrir

VIENS

VIENS

Viens, viens chez moi. viens chez moi et tu n'auras plus jamais froid. viens chez moi et tu auras un nouveau toît. viens chez moi et tu seras traité comme un roi. car chez moi ; tout le monde est roi, personne n'a jamais froid. Au coin de ma case, ami prend place. Sur mon lit de paille, je te cède de l'espace. Si ça dépasse, je te laisse ma ca
RÉVÉRENCE

RÉVÉRENCE

Il est parti défendre sa patrie, Son corps revient sans vie. Son épouse le pleur à vie, Ses enfants se rendent compte du vide. Que faire Papa est parti. Il a pris le train; Le train du non retour. Il a bu le vin, Le vin qui marque la fin. Que faire Papa est parti. Sa famille nous jette à l'oubli, Pour sa patrie nous devenons des ennemis. Couche
JE SUIS

JE SUIS

Je suis . Je suis fière. Fière d'être ce que je suis, Fière de fuir ce qui m'ennui, Fière de vivre comme m'en viens l'envie. Mortel ennuis, Serait de vivre sans ennemis. Ils mouvementent ma vie, Ils m'apprennent à vivre. Merci à tous ceux qui me mettent des bâtons dans les roues, Ils me permettent de mieux encaisser les coups. Merci à tous
LUTTE

LUTTE

La nuit tombée, Tout le monde cherche à rentrer. Rentrer chez soi, Pour étancher sa soif. Après ce dur labeur ; Tous regagnent leurs demeures. Courbés sous le poids de la journée, Des rêves auront le rôle de les bercer. Leur faire découvrir monde sans cris, Leur redonner la joie de vivre . Pourquoi rêver ; Si ce n'est que pour être heure
DANS LES BRAS D'UNE MÈRE

DANS LES BRAS D'UNE MÈRE

Dans mes bras, tous viennent se jetter. Dans mes bras, Tous viennent prier dans le but; de voir leur rêves se réaliser. Bon au méchant, c'est avec joie que je leur lit leur droit. Si ces bras n'étaient là, bon nombre d'entre eux ne serait à l'endroit. si ces bras n'étaient là, beaucoup auraient perdu la foi. c'est avec joie que je leur ouvr
TOMBER

TOMBER

Il est tombé depuis là où il était monté. A une descente brutale il fait face puisqu'au autre il a tourné le dos. À une descente brutale il fait face puisqu'il a choisi une vie à double face. Façade tourmentée, A sa famille il a joué des tours plus personne sur qui compter à ses amis il a donné des coups. un, deux, trois il descend des
CHEZ MOI

CHEZ MOI

Là d'où je viens, le rêve n'est pas permis. là d'où je viens il faut lutter pour survivre. J'ai fuit ma patrie; pour ne pas périr. j'ai fuit ma patrie; pour me refaire une vie. De retour d'exil , je ne retrouve que ruine. De retour d'exil , tous cherchent à fuir. Que faire tous crient famine. Juste un peu d'eau , demande toute famille. Juste
FRATERNITÉ

FRATERNITÉ

Autour du feu, frères et sœurs ne sont plus furieux. Autour du feu ; frères et soeurs deviennent heureux . Heureux de se retrouver ; Sous cette lune pleine de clarté. Se souvenir du passé , Se souvenir de tout ce qui s'est passé. Bon ou mauvais , Tous les souvenirs sont ressassés. Frères et soeurs ensemble , Analysent le passé et ensemble
DÉESSE

DÉESSE

Traversée par le temps, ton pèlerinage ne nous à pas laissé indifférent. Depuis la nuit des temps, nombreux sont ceux qui était près à mourir; pour te défendre. Fille des bois sacré Depuis longtemps elle a été convoitée. Ivre de bonté, sa beauté en a fait tomber. Des rois ont succombé, Des moines ont abandonnés. Depuis des siècles
FESTIN

FESTIN

Frénésie interminable la vie nous en fait des fables. Douloureuse joie ,fusse de vaincre avec effroi. Glorieuse peine; était de peindre avec haine . Du gala des reines Au banquet des peines les mots sont à la traîne , si ce n'est que pour atteindre le ciel. Il est bleu les reines sont belles et avec leur goût amer , les peines nous donnent ma