Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Rosalie210

Rosalie210

Je suis une passionnée de cinéma, avec une prédilection pour le genre burlesque, le cinéma japonais, les films d'animation, certains réalisateurs comme Jacques Demy, John Cassavetes, Billy Wilder, Wim Wenders, Wes Anderson (seconde période), Alfred Hitchcock, certains acteurs et actrices comme Jack Lemmon, Bernard Giraudeau, Emma Thompson, Gena Rowlands, Bruce Willis, Bruno Ganz...

Ses blogs

Cinepassion.over-blog.com

Cinepassion.over-blog.com

Analyse de classiques et de films récents par une passionnée du 7eme art. Mes goûts sont éclectiques, allant de la nouvelle vague française au cinéma japonais (animation incluse) en passant par l'expressionnisme allemand et ses héritiers et le cinéma américain des studios d'Hollywood aux indépendants.
Rosalie210 Rosalie210
Articles : 1622
Depuis : 28/06/2017
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Pat Garrett et Billy le Kid (Pat Garrett and Billy the Kid)

Pat Garrett et Billy le Kid (Pat Garrett and Billy the Kid)

Sam Peckinpah (1973) "Pat Garrett et Billy the Kid" avait beaucoup d'atouts (entre autre son background historique, sa photographie, sa musique, une partie de son interprétation, de belles idées de mise en scène et de montage) pour être un grand film dans sa portée comme peut l'être par exemple la saga du Parrain qui transcende aussi bien l'
Fanny et Alexandre (Fanny och Alexander)

Fanny et Alexandre (Fanny och Alexander)

Ingmar Bergman (1982) "Fanny et Alexandre" fut le premier grand choc cinématographique de ma vie. Gloire à Ingmar Bergman d'avoir réalisé une version pour la télévision car c'est elle que j'ai vue étant donné qu'à l'époque, j'avais l'âge de Fanny et d'Alexandre et je n'aurais eu aucune chance de découvrir le film au cinéma. C'est d'ail
Secret Sunshine (Miryang)

Secret Sunshine (Miryang)

Lee Chang-Dong (2007) "Secret Sunshine" est la signification du nom coréen de la ville de Miryang dans laquelle vient s'installer au début du film l'héroïne, Sin-ae et son fils de neuf ans, Joon pour tenter de refaire leur vie après un deuil familial. J'ai d'ailleurs bien aimé le début prometteur de ce film (après tout le titre n'est pas po
Atlantique

Atlantique

Mati Diop (2019) Je suis ravie d'avoir vu ce film dont j'avais entendu des avis contrastés lors de sa remise du grand prix à Cannes. Dès les premières scènes, j'ai accroché car j'aime le mélange des genres et je l'ai ressenti immédiatement. En effet celles-ci montrent la colère de jeunes travailleurs africains exploités tout en les nimban
The Dead Don't Die

The Dead Don't Die

Jim Jarmusch (2018) En dépit des mauvaises critiques, j'avais envie de voir comment Jim JARMUSCH avait traité le film de zombies, après avoir revisité le genre du western, du film noir, du film de sabre et plus récemment, du film de vampires. Et je dirais que les trois premiers quarts du film m'ont plutôt amusé. Le décalage entre les évén
Bruce tout-puissant (Bruce Almighty)

Bruce tout-puissant (Bruce Almighty)

Tom Shadyac (2003) Film culte offrant quelques scènes mémorables pour se bidonner à deux conditions néanmoins: 1: Aimer Jim CARREY lorsqu'il est en roue libre car si dans le scénario il prend la place de dieu, en tant qu'acteur, il a le rôle d'Atlas, le géant qui porte la terre (le film) entier sur ses épaules. Autant être prévu, c'est un
Les Hirondelles de Kaboul

Les Hirondelles de Kaboul

Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mevellec (2019) Techniquement, rien à dire, "Les hirondelles de Kaboul" est superbe. Il faut dire que la France a du savoir-faire en matière de cinéma d'animation et que cela se ressent dans le film, avec les délicates aquarelles de Eléa Gobbé-Mévellec qui avait auparavant travaillé sur "Les Triplettes de Bell
Fleurs d'Equinoxe (Higanbana)

Fleurs d'Equinoxe (Higanbana)

Yasujiro Ozu (1958) La fleur d'équinoxe (higanbana en VO) est une fleur japonaise d'un rouge profond qui pousse près des cimetières, éclôt au moment de l'équinoxe et dont le bulbe est toxique. Pour toutes ces raisons, elle sert à fleurir les tombeaux, comme les chrysanthèmes sous nos contrées et est devenue le symbole de la séparation dé
Les Bostoniennes (The Bostonians)

Les Bostoniennes (The Bostonians)

James Ivory (1984) Film peu connu du trio Ivory-Merchant-Jhabvala, "Les Bostoniennes" est l'adaptation d'un roman de Henry James qui aborde des sujets d'avant-garde pour son époque: le féminisme et plus discrètement mais de façon tout de même assez évidente pour un lecteur d'aujourd'hui, l'homosexualité féminine. Comme dans "Chaleur et pous
Chaleur et Poussière (Heat and Dust)

Chaleur et Poussière (Heat and Dust)

James Ivory (1983) Avant de se focaliser dans les années quatre-vingts dix avec une finesse remarquable sur les moeurs exotiques de la société british d'avant-guerre dans ce qui constitue la partie de sa filmographie la plus connue et la plus primée, James IVORY a réalisé une importante oeuvre anglo-indienne sur une période allant du début