Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
MariTo et Bastien

MariTo et Bastien

Ses blogs

T'as tes Tongs ?

World famous as "Got your flip flop ?" Quebecoise famous as " T'as-tu tes gougounes ?"
MariTo et Bastien MariTo et Bastien
Articles : 75
Depuis : 24/06/2012
Categorie : Tourisme, Lieux et Événements

Articles à découvrir

Non, on n'en pas tout à fait fini !

A venir : la surpise du japonais et les derniers jours à la plage... A venir peut-être encore plus vite : plein d'amour en direct live à ceux qui nous ont suivis et commentés !!
Jour 4 : Kopchepani – Kalopani : on remonte !

Jour 4 : Kopchepani – Kalopani : on remonte !

Au petit matin, des singes à l'épaisse fourrure se promènent le long de la paroi qui borde notre lodge ! Petit déjeuner d’œufs au plat avec du pain tibétain : on dirait des merveilles de fête foraine, bien grasses et sucrées. C'est ce qu'il faut pour attaquer les 1000 mètres de dénivelé du jour au milieu des pieds de marie-jeanne qu'
La surprise 2013

La surprise 2013

"I am Japanese" effectivement, un homme d'une quarantaine d'années, qui pourrait bien être Japonais, nous regarde de toute sa hauteur, nous qui sommes accroupis devant le malingre rayon français de la librairie. "I am Japanese" Il doit sûrement vouloir rejoindre la section japonaise du magasin et ne sait pas trop comment nous le dire. Il a l'ai
Janakpur, pur quoi ?

Janakpur, pur quoi ?

Après le calme du Chitwan, le silence propice à l'observation des animaux, l'atmosphère familiale du Crocodile safari Lodge autour de Ramesh et ses cigarettes bizarres, on décide sur une brillante intuition de se rendre à Janakpur à la frontière indienne, berveau de l'amour entre nos héros, Rama et Sita. Passons sur le long trajet en bus et
Peut-être que l'ornithologie c'est pas plus mal...

Peut-être que l'ornithologie c'est pas plus mal...

Après les rigueurs montagnardes, direction le sud, où il fait si chaud l'été que ça en devient insupportable. Mais présentement ce n'est pas l'été et au final la fraîcheur nous poursuit... Brume de beau temps le matin, brume tiède l'après-midi et petit froid la nuit, un bon climat pour fêter Noël ! Dès le premier jour, à peine insta
On a retrouvé Amour !!

On a retrouvé Amour !!

Tout nous aurait semblé délicieusement accueillant après Janakpur, même les 13 heures de bus cahoteux juste derrière la mamynette qui vomit par la fenêtre, mais là, retrouver Amour (remember...) c'était inespéré! Qu'on est bien à Katmandou, au milieu des Népalais pleins de sourires. Il nous reste alors deux jours dans la capitale avant
Jour 7 : Mukhtinath

Jour 7 : Mukhtinath

On savait que ce serait dur. Le paysage est lunaire, d'une sécheresse chaude, jaune, ocre, brune. On avance à flanc de colline. Sur notre gauche, le vent et l'eau ont modelé des reliefs profonds. A notre droite, un canyon à pic. Après deux ponts suspendus vertigineux et deux heures de marche en plein soleil, les premiers villages se dessinent
Koh Phayam, on finit le voyage en beauté

Koh Phayam, on finit le voyage en beauté

Finies les rigueurs de l'hiver népalais, on se précipite à la plage pour les derniers jours. L'expérience du bus de nuit est toujours aussi délicieuse mais le temps à venir entre hamac et plage nous réconfortera sûrement... l'île est plus touristique qu'on le pensait mais d'après les gens rencontrés c'est encore un paradis sauvage, « g
Jour 6 : Jusqu'au upper Mustang

Jour 6 : Jusqu'au upper Mustang

Les corps commencent à tirer un peu... et les esprits aussi ! Mais à nouveau les paysages inouïs survolés par des aigles et autres rapaces nous attendent, ce qui aide à avancer. On marche jusqu'à Jomsom puis on descend dans le lit caillouteux de la rivière où le vent violent nous pousse jusqu'à Kagbeni, la porte du haut Mustang, un royaum
Jour 5 : Des Landes à la Provence en passant par … le Népal.

Jour 5 : Des Landes à la Provence en passant par … le Népal.

Ce jour nous rallions Marpha, attirés par les vergers, les pommiers, le cidre et le brandy ! On repart dans la forêt de pins pour rejoindre Larjung, village thakali aux toits plats et aux murs bleus. Au creux de la vallée, en bordure de la rivière réduite à quelques rigoles que nous traversons sur des poutres, les maisons sont liées entre e