Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sarah Dissac

Sarah Dissac

Fleuriste de métier, lotoise d'adoption, je suis installée avec ma famille dans les environs de Carennac et j'ai rapidement été émerveillée par la flore sauvage riche et abondante de la vallée de la Dordogne et du Causse dès le printemps. Ce blog ne se veut pas scientifique ni purement didactique. Des erreurs, il y en aura! Je souhaite juste partager mon émerveillement, échanger sur cette végétation que la nature nous offre et qui est à préserver absolument. J'ai un objectif: réaliser des Floralies sauvages en juin 2018 (je l'espère!) par le biais d'une association, c'est à dire une exposition de fleurs sauvages, et ce blog est un outil pour commencer à partager mon recensement de la flore des environs, toucher d'autres passionnés ou promeneurs à l’œil averti qui pourront venir m'aider et compléter ce blog, et mettre en relation tout un chacun qui souhaite que ce patrimoine naturel soit mis en avant. J'espère par ces Floralies sauvages créer ou affirmer qu'une prise de conscience est nécessaire quant à l'importance de la préservation de notre patrimoine naturel au quotidien. Plutôt que d'aller toujours à l'encontre des pratiques qui nous dérangent, je me dis qu'il vaut mieux attirer l'oeil sur le positif et se laisser émerveiller.

Ses blogs

Simplesetsauvagesenquercy.over-blog.com

Simplesetsauvagesenquercy.over-blog.com

Inventaire saisonnier de la flore sauvage en Quercy
Sarah Dissac Sarah Dissac
Articles : 230
Depuis : 08/06/2017
Categorie : Environnement & Bio

Articles à découvrir

Du Cap à Mazamet

Du Cap à Mazamet

Toujours dans la série des "difficiles fleurs jaunes" (récapitulatif dans l'article du 24 mai 2020), lors d'une ballade à Autoire, sur le sentier qui mène au Château des Anglais, je pense avoir croisé un Séneçon, et précisément le Séneçon du Cap ou Séneçon de Mazamet (Senecio inaequidens). C'est un Séneçon qui forme de belles touffe
Indic à Epipactis

Indic à Epipactis

Une nouvelle fois je peux remercier Josiane, mon indic à Orchidées sur Magnagues, de m'avoir fait découvrir une nouvelle Orchidée Epipactis. Si les Epipactis à larges feuilles ou Helléborine (Epipactis helleborine), (article du 22 juin 2017), sont relativement présents par ici, je n'avais encore jamais repéré celui-ci, plus discret. Je pen
Miroir mon beau miroir

Miroir mon beau miroir

J'adore me balader à la rencontre des plantes sauvages, mais j'apprécie aussi beaucoup quand elles viennent à moi ! Quelle chance de trouver depuis quelques jours dans mon herbe (oui, "herbe", car dire "pelouse" serait incorrect !) une petite fleur bleue de la famille des Campanulacées : le fameux et prisé Miroir de Vénus , Spéculaire miroir
Cardoncelle mou

Cardoncelle mou

Je continue à vous présenter les rencontres de ma dernière ballade à Autoire, au niveau du plateau. De mai à juin 2018, j'avais déjà réalisé une série d'articles sur Autoire, notamment sur les Orchidées sauvages qu'on peut rencontrer dans les parties plus fraîches du bas d'Autoire, puis sur les plantes rencontrées tout au long de la ba
Filipendule et cotonnière

Filipendule et cotonnière

Toujours sur "mon" plateau d'Autoire, un peu plus à l'écart du chemin, dans l'herbe, on peut voir les sortes de plumeaux caractéristiques que forment les Filipendules. Si la Reine des prés (Filipendula ulmaria), très réputée pour ses propriétés médicinales (article du 24 juin 2017), se rencontre plutôt en milieu humide, la Filipendule co
Rage de dent hémiparasite

Rage de dent hémiparasite

Aujourd'hui est un jour de découverte totale ! J'adore ! Je traîne pas mal autour du "récup'verre" de la côte de Magnagues ces temps-ci. Les fêtes de fin d'été m'amènent à y déposer mes bouteilles en verre et c'est tant mieux car après la Circée de Paris (article du 29 août 2020), j'ai fait aujourd'hui une belle découverte : une impor
Chardon commun mais balèze quand-même !

Chardon commun mais balèze quand-même !

J'ai du mal à m'y retrouver dans les Chardons type Carduus et Cirsium et je pensais avoir identifié le Chardon commun dans les débuts du blog, article du 3 juillet 2017, alors qu'il s'agissait probablement d'un Cirse laineux . La rectification est faite, en effet tout ça, ça pique fort et les capitules sont roses-mauves, mais j'avais mal obser
Sceau de Salomon

Sceau de Salomon

Me voilà, toujours à Magnagues, à l'ombre, devant des tiges arquées de Sceaux de Salomon multiflores (Polygonatum multiflorum) fanés, voire déjà entrain de fructifier, ..., je n'avais pourtant que ça à faire durant les dernières semaines, mais voilà, j'ai loupé leur floraison ! Peut-être que j'en trouverai dans les jours prochains de m
Circée de Paris

Circée de Paris

C'est dans un fossé humide et ombragé, en allant au "récup'verre" que j'ai vu hier la délicate Circée de Paris , Circée commune , Herbe aux sorcières (Circaea lutetiana) en fleur. Les fleurs très pâles ne sont pas tout à fait blanches ici, la photo le montre mal mais elle tirent sur un rose pâle très lumineux. Avec ses longues tiges fin
Hieracium murorum

Hieracium murorum

A partir d'août 2017, j'avais commencé une série d'articles sur les "difficiles fleurs jaunes" que sont les Astéracées, nombreuses et variées et souvent classées en "mauvaises herbes" (article du 2 août 2017, article du 2 août 2017 suite,article du 18 août 2017, article du 1 septembre 2017, article du 4 mai 2018) . Dans mon périmètre de