Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Fried

Fried

Photographe amateur, je revisite mes photos et quand l'inspiration est là, je les accompagne d'un poème.
Tags associés : nature, photo, poesie

Ses blogs

ffriedlander.over-blog.com

ffriedlander.over-blog.com

Je dépose ici quelques textes courts et essais.
Fried Fried
Articles : 32
Depuis : 18/03/2017

Articles à découvrir

La chevelure des maléfices

Aujourd’hui Suzanne a quitté le bord de sa rivière ensorcelée, arrivée en ville elle marche gaiement. Elles se transforme et sans perdre son charme remonte l’avenue du Maine. Suzanne aime les hommes et ils le lui ont bien rendu. Suzanne frivole et se découvre aux inconnus. Suzanne a quatre enfants tous de pères différents. Suzanne est li

Chipolatapaprika

Au creux du logis des petites souris situé dans le tréfonds d'un terrier sous le noisetier du jardin, il y a l’effervescence d’avant l’histoire. C’est que Mamaouse va commencer le récit des aventures de Chipolatapaprika. Après avoir survécu à Neige la terrible, après s’être fait marcher sur la queue par Grandmaladroit, il est arri

Les Jujus

histoires d'enfance autobiographique en 3 parties. 1-Souvenirs Là-bas dans la vallée... Oui on peut le dire et cela chante bien, il y a près d’ici une vallée de la marne, alors va pour une vallée de la Vesle. Un petit village, avec sa route nationale, et celle qui descend vers la vieille église. Sa mairie et son garde champêtre. La route d

Petite histoire au village

La chambre à coucher était classique, le lit grand et profond. Hier soir ils étaient fatigués, mais bercés par la rumeur du conseil. La rumeur allait en s'amplifiant puis s'atténuant. Il n'y avait pas eu d'altercations, de prises à partie, aucune invective pour une fois. C'est comme cela que cette fois-ci, ils avaient été bercés par le Co

Out of Rosenheim

À cinquante miles de là, au cœur de la nuit sur la « 66 », on peut voir briller les enseignes du motel comme un ilot de lumières. Quand le jour se lève, il ne reste que le ciel si bleu, le vent du désert, la ligne sans fin de la route, le motel poussiéreux. Arrivé au « Red Carpet », on se gare devant la caravane de Rudi, lui c’était
La perfidie des classiques

La perfidie des classiques

Bien installés dans ce bistrot parisien, nous finissons notre repas et je papote avec ma fille. Derrière elle, je peux voir à travers une porte vitrée une salle de spectacle laissée à l'abandon. Je lui demande : — Tu connaissais ce café-théâtre qui a fermé ? — J'y suis allée une seule fois, je crois que c'était leur dernier spectacl

La cravate de la matière

On pourrait décrire la cravate de la matière un peu comme on parlerait de l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites. Mais auparavant, il faudrait parler de l'influence des rayons gamma sur le comportement de mes parents. La matière peut paraître scientifique ou cosmique, mais en fait ici, elle est du domaine médical, pou

Le mariage d'outre-tombe

Depuis son enfance, les lectures d’Alexandre confortaient ses rêves, c’était entre autres : Les cigares du pharaon, le temple du soleil et encore Champollion l’Égyptien. Ses livres d'aventuriers, ses films, se conjuguaient au passé. Sa fascination pour l'histoire de l'homme et des civilisations ne l'avait jamais quitté. A l'adolescence,

Les déambulations de Bartholomé Marlouf.

II Là haut sur la colline La maison de Bartholomé était perchée au sommet d'une colline qui dominait la ville.Chaque rue et habitation s'étageaient en terrasses colorées par des portes et volets aux couleurs pastel. Les lierres et buissons fleuris y ajoutaient une touche de chlorophylle rafraîchissante. Bartholomé retrouva sa maison, le lie

J'ai faif un rêve

1- Anahita Fille de Hediyeh, la sage-femme du village, Anahita a grandi près de ses oncles et tantes. Elle a 12 ans, de longs cheveux bruns, des yeux noirs de Jais. Dans ses jeux avec les enfants de son âge, elle s’impose comme un chef, elle a un fort caractère comme sa mère, mais tous adorent les aventures qu’elle leur fait vivre. En effet