Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Bernard Offenstein

Bernard Offenstein

Un certain hommage à qui ne le mérite en aucun cas, c'est ce qui reste quand le facteur des charges est passé, il reste la demeure des anges et des rois, qui vous chargent d'autre façon, du bonheur que eux-mêmes se sont fabriqués pour eux, et qu'ils vous laissent, s'ils le veulent bien
Tags associés : destin

Ses blogs

La Femme, l'Homme, un seul Seigneur

L'action n'est pas d'emblée, elle exprime l'inconscient désir de l'homme pour qui la chance est proposée. La chance de la saisir fait suite au choix des rêves qui s'arrangent entre les propositions de la Vie et la volonté de l'homme. La sagesse ou pas conduit ce choix.
Bernard Offenstein Bernard Offenstein
Articles : 10
Depuis : 30/11/2016
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Evea et mon Maître

Evea et mon Maître

Evea et mon Maître Merveille que la joied’une femme qui vous aime,tout le soin du corps, du cœur,de l’âme n’est pour elleque parce qu’elle a pris la placedu messager de Dieu pour vous. Ta grâce est une auréole pour moiqui recouvre tes désirs et mon être,tes joues de feu brûlent contre mes jouespour notre élan pour Lui,notre Maître
Tapis des muses.

Tapis des muses.

La laine morte dessous ma table de la salle à manger est celle de l’objet mouton doré qui m’a été donné lors d’une remise de prix de vente, au beau milieu d’une grosse pile de tapis fait main, et qui ne m’ont attiré que par leur vente avec les soldes, parût un ouvrage de classe supérieure, une maille visible par sa qualité, des c
Un monde qui sépare

Un monde qui sépare

Un monde qui sépare Au nom de la patrie on a tué.Sur l’arrête qui surplombe son horrible tranchée, le soldat avait vu mille fois se lever ses amis, qui avaient perdu leur fierté d’avant la guerre, ils avaient traîné dans la boue des jours et des jours sans pouvoir lever leur triste carcasse fatiguée par le mois, ils étaient devenu rés
Comme un fumet au loin

Comme un fumet au loin

A l’aube était la raison du vieux, puis du jeune l'élève,car le jeune avait fait son savoir du vieux,et le vieux a voulu rattraper le jeune.C’est pourquoi tous deux se sont un jour fâchés,ils ont transcendé leur joie fausse et vraie,car la vraie fut celle issue de la fausse c’est étrange. Alors le jeune a sorti son couteau ,il n’a pa
Toi quelque part

Toi quelque part

Là-bas sur le Boulevard. La longue rangée d'érablesqui font de l'ombre sur la large alléem'invite et m'accueille quelque foispour une traversée, plus loin le but .... Comme à chaque fois je m'interrogepar un discret retour sur moi,sur quelle est la raison de ce feutré sous-boisqui protège la voie d'une pénombre si douce. Alors que je pén
Maître Graffiti

Maître Graffiti

Sur le muret il y avait écrit : « Foire aux mouches et pine au cul ».J’ai levé les yeux très haut pour voir s’il y avait écrit autre chose qui puisse intéresser ce script malhonnête, il l’est forcément, malhonnête, puisque si on lit les choses à l’endroit, elles sont inverses qu’à l’envers, « pine au cul et foire aux mouche
Le Revenu de l'écart

Le Revenu de l'écart

Sur le parc des promeneurs, la fête est sur les petites placettes qui ancrent la roulotte du marchand de glaces ou le manège ancien. Dans notre bourg ce sont les deux, qui attirent les mamans et leurs enfants. Les soupirs de la femme fatiguée disparaissent bien aussitôt que l’arrivée là provoque chez le petit des cris, des colères et des a