Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Vincent Bocquet

Vincent Bocquet

Bâtard issu d'une longue dynastie de non lecteurs, non musiciens, non motards, non fumeurs, et va-nu-pieds, Vince s'est efforcé de rattraper le retard à lui tout seul. Ce blog indique l'étendue du désastre. Où l'on parlera donc littérature, musique, cinoche, moto, fringues, et sociologie d'humeurs.

Ses blogs

Open Paper

Open Paper

Actualités et critiques culture et loisirs
Vincent Bocquet Vincent Bocquet
Articles : 40
Depuis : 27/09/2016
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Onze garçons dans le vent : Liverpool-Barcelone, 4-0

Onze garçons dans le vent : Liverpool-Barcelone, 4-0

"Walk on, through the wind, Walk on, through the rain, Though your dreams be tossed and blown, Walk on, walk on, with hope in your heart, And you'll never walk alone... " Je ne sais pas lequel, des deux You’ll never walk alone dont les supporters des Reds emplirent l’espace galactique, hier soir, fut le plus beau, le plus émouvant, le plus ang
C’est quoi la culture, Papa (2) ?

C’est quoi la culture, Papa (2) ?

Pour la partie 1, c'est ici... Du coup, comme disent les serveuses dans les bistros (« … du coup, je vais vous mettre à la table de quatre »), je me souviens d’un autre 21 juin, il y a quelques années. Mais si, tu vas voir, Jojo, c’est le même ordre d’idées, je me hâte de préciser, vu que certains malintentionnés de ma connaissance
Bullshit jobs, pretty jobs

Bullshit jobs, pretty jobs

« La découverte de ce club étrange fut pour moi prodigieusement réconfortante : réaliser qu’il existait sur terre dix métiers nouveaux, c’était comme de contempler le premier bateau ou la première charrue. Cela faisait sentir — ce qu’on devrait toujours sentir — que nous sommes encore aux premiers âges du monde » Gilbert Keith C
Neandertal et Sapiens, l’individu et le réseau (2)

Neandertal et Sapiens, l’individu et le réseau (2)

Pour la partie 1, c'est ici... Et puis il y a cette rêverie autour des autres humanités, avec lesquelles nous avons, fût-ce brièvement, cohabité. Flores (le petit bonhomme d’Indonésie, un mètre, un mètre dix au garrot), Denisova (Sibérie orientale), Rhodesiensis (Afrique méridionale), Soloensis (Java), et la rock star : Neandertal. Et p
Chernobyl, back in the U.S.S.R. (1)

Chernobyl, back in the U.S.S.R. (1)

« Autrefois, il y avait des truites de torrent dans les montagnes […] Sur leur dos, il y avait des dessins en pointillés qui étaient des cartes du monde en son devenir. Des cartes et des labyrinthes. D’une chose qu’on ne pourrait pas refaire. Ni réparer. Dans les vals profonds qu’elles habitaient, toutes les choses étaient plus ancienn
Chernobyl, back in the U.S.S.R. (2)

Chernobyl, back in the U.S.S.R. (2)

Pour la partie 1, c'est ici ... Chernobyl est un reportage en utopie aigre. « Terne » y signifie une couleur. Les bureaux des apparatchiks avec leurs tables de conférence en formica, les costumes informes lardés de cravates maronnasses (parfois une touche de gaîté jaunasse), les intérieurs lépreux, les allées mangées d’herbes hautes ent
Un jardin au Lautaret

Un jardin au Lautaret

C’était un février comme on voyait plus. Un février à damner un juillet, un février à hurler, à pâlir, à plisser les yeux, un février d’Apocalypse, des ciels qui crachaient du bleu de France, du bleu céleste, du bleu nom de bleu, dans une nuance quasi blasphématoire, pas possible qu’un hiver finisse en printemps, comme ça, sans p
C’est quoi la culture, Papa (1) ?

C’est quoi la culture, Papa (1) ?

Il y a quelques jours, on était le 21 juin. Là, tout le monde voit de quoi je veux parler… C’est clair, une fois encore, on lui a fait sa fête, à la musique ; un peu comme Micheline à Frankie quant il rentre torché à trois du mat’ en trébuchant sur le chien et le porte-revue en rotin. Ça doit être passque je vieillis, mais d’anné
Neandertal et Sapiens, l’individu et le réseau (1)

Neandertal et Sapiens, l’individu et le réseau (1)

Il y a un lieu béni où je passe assez régulièrement une partie de mes étés paresseux. Pour les amateurs de devinettes : du sable, de l’eau dont les transparences vert-bleues viennent mourir en vaguelettes au bout de mes orteils ; une végétation basse d’arbousiers, de ciste et de fenouils ; des eucalyptus aux troncs blancs et des olivier
The Waterboys, féministes hydrauliques

The Waterboys, féministes hydrauliques

« And I am the Water Boy, the real game's Not over here But my heart is overflowing anyway I'm just a tired man, no words to say… » Lou Reed, Berlin Comme pratique sportive, la critique musicale se soumet à quelques gestes fondamentaux qui valent initiation. Parmi eux, le rapprochement, l’analogie, le clin d’œil, le « on me la fait pas,