Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Nini

Nini

le temps qui passe et du chocolat chaud.

Ses blogs

Happytude

Happytude

Des billets d'humeurs, coup de colère coup de foudre... des confessions et des chansons
Nini Nini
Articles : 29
Depuis : 26/09/2016
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

être ou ne pas être, voila mon poison

être ou ne pas être, voila mon poison

que suis je, au font sinon une boule de nœuds de frustrations et de colère, de chagrins sans fonds qui hurlent au vent la misère de vivre. comment donner du sens, de la saveur à cette immonde sottise qu'est notre humanité, notre extinction bête et suffisante, notre croix saignante de peurs et de vanités. comment donner de la douceur à mon s
anniversaire

anniversaire

Il y a 1 an. je tombais amoureuse. d'une impossibilité. d'une idée que je me fais de quelqu'un. d'une ouverture d'esprit, d'une sensibilité. d'un sourire, d'une énervitude. d'un néo vieux-beau, cowboy bobo artistique et nature. d'un silence, d'un sexe. d'une paire de mains dans lesquelles je voulais me liquéfier et sombrer dans un coma de dou
éteindre sa lumière pour profiter de celles des autres

éteindre sa lumière pour profiter de celles des autres

la solitude est un sentiment destructeur, qui vous éloigne de ce qui vous en sauverait. être seule permet de prendre ses aises et d'avancer son chemin personnel et spirituel, son chemin particulier et constructif, intérieur, secret ...si seulement je pouvais partager ces secrets. je ne suis rien de fou, rien de sublime ni de dingue, je suis just
solitude

solitude

je n'ai jamais été...jamais je ne me suis sentie en complète harmonie avec quelqu'un. avec un(e) ami(e) qui partage du temps et des idées avec moi, au point d'avoir besoin l'un de l'autre. la complicité est une notion trompeuse et décevante, qui donne de la matière à une relation, sans la solidifié. c'est éphémère, trouble et variable.
You'd better stop before you go and break my heart

You'd better stop before you go and break my heart

Un chagrin d'amour, bête comme un poux, un chagrin du cœur qui fait s'arrêter le monde s'arrêter le sang de courir, une douleur traversante, que j'avais vu venir, le mal d'être jaloux qui me lèche l'oreille et me susurre ses mains ses mots contre moi, le clair obscur en couverture et de sa peau le goût sur la langue et de mes yeux, des silen
les multiples diviseurs

les multiples diviseurs

tué dans la nuit par un prédateur. belette marte chat... nous ne le saurons jamais. il est offert a la nature, couvert par les fourrés au pied d'un arbre en forêt. Pierres Bois Sels... une prière silencieuse et d'étranges pressions dans l'âme. J'ai choisi de suivre mon instinct. Fierté. Force. Foutre dieu de prédateur de merde ! le lapin e
je l'ai fait

je l'ai fait

je l'ai fait. jusqu'au bout je l'ai fait. j'ai dessiné, obstinée, l'équilibre entre aller plus loin et être satisfaite de ce que j'ai déjà, exigeante et conciliante, battante et guérisseuse. Je me suis soignée le mal d'être en devenant, en réduisant l'écart entre ce que je suis, ce que je veux être et ce que je serai. et voilà que j'at
Suis moi

Suis moi

un lapin fait une pause chez moi depuis une semaine. je pense qu'il va bientôt repartir. je pense que je suis trop inquiète et que j'ai besoin de savoir qu'il va bien pour me sentir déculpabilisée. Car sa présence me donne un sentiment de responsabilité. Et je ne peux le protéger sans l'enfermé sans le priver, sans qu'il m'appartienne. alor
Ok pour les enfers

Ok pour les enfers

L'éphémère et durable douleur de vivre l'amertume, le supplice, la brise sur le rocher froid, les rires envolés qui s'éclatent comme bulles dans l'air de rien et mon visage qui se plisse du temps du leurre, de la dureté de l'amour, aucun chagrin ne me fera reculer d'être ivre de la somnolente douceur, du soleil sur ta peau de roi, de toucher
transformation

transformation

j'ai entendu beaucoup de soupir et vu nombre de regard attristés ces deux derniers jours. Ma belle mère, est hospitalisée, et les médecins ont préparé mon beau père et mon amour au pire. les gens sont sincères et s'inquiètent avec pudeur et tendresse de l'avancée des choses. ma communauté me soutient, je soutiens mon foyer. je suis ivre