Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Nini

Nini

le temps qui passe et du chocolat chaud.

Ses blogs

Happytude

Happytude

Des billets d'humeurs, coup de colère coup de foudre... des confessions et des chansons
Nini Nini
Articles : 33
Depuis : 26/09/2016
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

les multiples diviseurs

les multiples diviseurs

tué dans la nuit par un prédateur. belette marte chat... nous ne le saurons jamais. il est offert a la nature, couvert par les fourrés au pied d'un arbre en forêt. Pierres Bois Sels... une prière silencieuse et d'étranges pressions dans l'âme. J'ai choisi de suivre mon instinct. Fierté. Force. Foutre dieu de prédateur de merde ! le lapin e
transformation

transformation

j'ai entendu beaucoup de soupir et vu nombre de regard attristés ces deux derniers jours. Ma belle mère, est hospitalisée, et les médecins ont préparé mon beau père et mon amour au pire. les gens sont sincères et s'inquiètent avec pudeur et tendresse de l'avancée des choses. ma communauté me soutient, je soutiens mon foyer. je suis ivre
Suis moi

Suis moi

un lapin fait une pause chez moi depuis une semaine. je pense qu'il va bientôt repartir. je pense que je suis trop inquiète et que j'ai besoin de savoir qu'il va bien pour me sentir déculpabilisée. Car sa présence me donne un sentiment de responsabilité. Et je ne peux le protéger sans l'enfermé sans le priver, sans qu'il m'appartienne. alor
éteindre sa lumière pour profiter de celles des autres

éteindre sa lumière pour profiter de celles des autres

la solitude est un sentiment destructeur, qui vous éloigne de ce qui vous en sauverait. être seule permet de prendre ses aises et d'avancer son chemin personnel et spirituel, son chemin particulier et constructif, intérieur, secret ...si seulement je pouvais partager ces secrets. je ne suis rien de fou, rien de sublime ni de dingue, je suis just
Ok pour les enfers

Ok pour les enfers

L'éphémère et durable douleur de vivre l'amertume, le supplice, la brise sur le rocher froid, les rires envolés qui s'éclatent comme bulles dans l'air de rien et mon visage qui se plisse du temps du leurre, de la dureté de l'amour, aucun chagrin ne me fera reculer d'être ivre de la somnolente douceur, du soleil sur ta peau de roi, de toucher
Joker

Joker

Nous sommes tous fous L., c'est juste leur normalité qui est maladive Inadapté c'est ma réalité extraits de mon échange avec mon amie L. à la sortie du cinéma, alors que je viens de me prendre un coup de poing dans le ventre par JOKER : Je sors de Joker je suis comme après un festival BD, excessivement heureuse et triste à la fois c'est co
bonjour bonjour bonjour

bonjour bonjour bonjour

2020 me trucide de sa nouveauté en plastique. personne ne semble d'humeur a mettre un terme à cette routine désespérante qui me donne envie de crever. insupportable, inévitable, lourdeur qui me donne l'envie de fuir. je suis embourbée dans un rôle, cette renonciation stupide et douloureuse. je n'ai l'envie de rien. je ne ressent rien que de
anniversaire

anniversaire

Il y a 1 an. je tombais amoureuse. d'une impossibilité. d'une idée que je me fais de quelqu'un. d'une ouverture d'esprit, d'une sensibilité. d'un sourire, d'une énervitude. d'un néo vieux-beau, cowboy bobo artistique et nature. d'un silence, d'un sexe. d'une paire de mains dans lesquelles je voulais me liquéfier et sombrer dans un coma de dou
qui suis-je ?

qui suis-je ?

donc. je suis. muable chose, en évolution permanente, changeante, sous couvert des fluctuations de mon corps, de mon chemin, des cycles, des autres, de mes prises de consciences et de mes lâchetés. je n'ai de mots que pour ce que je ressent, je saurai à peine dire ce que j'étais il y a dix ans, deux mois... aujourd'hui je n'existe pas, je suis

Rester

s'assoir et rester j'aimerai trouver encore un gout d'air frais à l'accès internet depuis mon poste de travail. Mais l'ennuie et le creux des contenus me désespèrent. attendre, assise, boire de l'eau, desespérer... pfff j'en ai marre j'aimerai pouvoir créer, dessiner, tester des idées ! mais non j'attends là comme une conne que le temps pas