En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Mathieu C

Mathieu C

Ses blogs

Plastiquer la mélodie.

Plastiquer la mélodie.

Exergue et hisse d'écriture(s).
Mathieu C Mathieu C
Articles : 54
Depuis : 11/09/2016

Articles à découvrir

41 - au diable la peur

41 Le 17 mars, minuit. Je branche l’ordinateur à la table de mixage, lance Minuit. Au diable, la peur. Ce soir, je souhaite écrire clair. Stop à la poésie bringuebalante. Arrêtons de nous cacher. Les maux derrières les mots et les mots derrière les maux. Des choses me hantent. Alors oui j’aurais aimé être là au commencement. Mais bord
44 - elements

44 - elements

44 Je n’ai pas répondu à ton dernier message. Mais sache que c’est parce-que je me suis perdu. J’ai été happé par la musique de Ludovico Einaudi. J’ai laissé mes pensées aller et venir. Oh et puis non ! J’ai laissé mes pensées se faire la malle. Comme un premier jour de vacances. Allez, c’est bien. Cassez-vous et le plus loin p

42 - vendredi

42 Contrairement à ce qu’affirme le groupe Minuit, l’odeur du jasmin ne me donnera jamais du courage. Anosmique, je trouve ce dernier ailleurs. Malgré les difficultés, dans mon boulot. Voir des gamins – particulièrement chiants – prendre le parti de la déconne, de la joie mais aussi des peines. Vendredi, j’ai vu une élève à côté

46 - de justesse

46 De justesse, je reprends la plume.De justesse, je branche les moniteurs. De justesse, Daby Touré me calme.De justesse, je reste dans mon organisation. De justesse, je n’ose pas en discuter clairement.De justesse, je me tourne vers d’autres personnes pour le faire. De justesse, je trouve un épanouissement ailleurs. De justesse, sans moi.

43 - le prisme de la lutte des classes

43 Je milite dans une organisation politique régulièrement critiquée, non pas par ses adversaires, mais par celles et ceux je pensais – ô naïveté ? – être nos allié.es. Une sorte d’enclume sur laquelle il fait bon taper. Le prisme de la lutte des classes est réducteur ? Je l’admets. Volontiers. Pour autant, notre combat est-il inut
45 - cause

45 - cause

45 Coma conscient ? Mon blog sommeille. En cause, un peu d’écriture dans un nouveau cahier. Physique celui-ci. En cause, une situation – critique mais attendue – qui nécessite de ne pas courir la tête en avant. Je laisse passer l’orage, je réagis plus tard. Peut-être via un billet. Minoritaires dans les urnes. Majoritaires dans les rue

47 - feu d'artifice ?

Un an. Ma première année audonienne s’achève. Le combat sans fin – tant attendu – est bel et bien lancé. Les moulins à vent n’ont qu’à bien se tenir. Ma détermination n’a d’égale que mon inadaptation. Se tenir droit ou courbé, peu importe. Un sommeil clair réparateur ou des nuits sombres étouffantes, peu importe. Je ne suis
38 - espèces rouges

38 - espèces rouges

38 Espèces rouges. Lumières bleues. Rages noires. Je suis né à une époque où l’espoir n’a plus sa place. Je lis des livres dont les pages se défont et se défont encore. Rupture de stock. Cet élément n’est plus publié. Je suis né à une époque où les emplois sont fictifs et les défaites bien tangibles. Je suis né à une époque

40 - marée noire

40 Et il s’élança, enlaçant Elisa. Puis s’enlisa… Oui j’ai merdé plus d’une fois. Et alors ? Juste une fois à la fois. Ça fait finalement peu au total. Sur à peu près 27 ans, presque 28. Ça fait combien de soirées au total ? Au total ? On en veut à Total et à tous les autres. Serge Dassault, François Fillon, et François Holl
39 - contre signe

39 - contre signe

39 Incompréhension monstre. Appréhension. Rétention. Quand mon fonctionnement détonne. En fait des tonnes. Je signe et contre signe. Des balades à la guitare. Des balades au bord de l’Océan. Le seul, l’unique. Celui qui berce réellement. Sans retour. Pour le plaisir de bercer. Celui qui ne finit pas. L’horizon. Au loin. Celui que l’o