Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
David Blumenfeld

David Blumenfeld

Ses blogs

Ciné Kritik

Ciné Kritik

"Le cinéma, c'est comme le sexe, quand c'est bien, c'est formidable, quand c'est pas bien, c'est pas mal quand même" George Cukor
David Blumenfeld David Blumenfeld
Articles : 11
Depuis : 03/09/2016
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Weird Science

Weird Science

John Hughes occupe une place particulière dans le cinéma américain. Réalisateur acclamé des teen movies The Breakfast Club et de La folle journée de Ferris Bueller et de la comédie (dramatique) Un ticket pour deux, Hughes a toujours traité ses personnages avec tendresse, tout en les plaçant dans des situations difficiles (la journée de re
L'homme et l'enfant (3/3) - Mosquito Coast

L'homme et l'enfant (3/3) - Mosquito Coast

Un bon film c'est avant tout la rencontre entre un réalisateur et son scénariste et les exemples de grandes collaborations sont nombreux dans l'histoire du cinéma comme avec Frank Capra et Robert Riskin (New York-Miami, L'extravagant Mr. Deeds), Martin Scorsese et Nicholas Pileggi (Les Affranchis, Casino) et plus récemment Mark Boal et Kathryn
Avez-vous manqué le meilleur film de l'année 2015 ?

Avez-vous manqué le meilleur film de l'année 2015 ?

On se rappellera sans doute de l'année 2015 au cinéma avec la claque Mad Max : Fury Road, les émotions de Vice Versa, l'Oscar de DiCaprio pour The Revenant, les blagues de Matt Damon dans Seul sur Mars, le James Bond junior du sacrément fun Kingsman et le retour en demi-teinte de Star Wars avec Le Réveil de la Force. Cependant, il me serait in
Pecker

Pecker

« You see art where there is nothing there », cette réplique de Pecker est le motto du cinéma de John Waters. Le réalisateur a toujours eu une certaine attirance pour le vulgaire, le kitsch et le trash. Son Pecker ne déroge pas à la règle, et on a le droit à une subtilité d’entrée avec le titre du film (Pecker) qui signifie « quéquet
La romance selon Quentin Tarantino - True Romance

La romance selon Quentin Tarantino - True Romance

Quentin Tarantino est un cinéaste cinéphile. A chaque nouveau film, il s’attelle à la déconstruction et à l'analyse d'un genre cinématographique. Ayant une connaissance encyclopédique du 7ème art, il détourne avec ses films les codes d'un genre, pour mieux les renouveler, les actualiser. C'était le cas avec Reservoir Dogs (1992), son pr
The Social Network

The Social Network

Facebook. C'est sur ce carré bleu pixélisé que plus d'un milliard et demi de personnes dans le monde tapotent sur leurs smartphones chaque jour. Facebook est un phénomène planétaire, Mark Zuckerberg est devenu le plus jeune milliardaire de l'histoire et il semblait logique qu'Hollywood en fasse un film. Cependant comment faire un film sur Fac
L'homme et l'enfant (2/3) - Little Odessa

L'homme et l'enfant (2/3) - Little Odessa

Lorsqu'on interroge James Gray sur ses sources d'inspiration, les quatre mêmes noms sortent quasi-systématiquement : Coppola, Scorsese, Friedkin et Polanski. Enfant des années 70 et du début des années 80, Gray a découvert le cinéma, comme de nombreux réalisateurs de sa génération (Tarantino, Paul Thomas Anderson, David Fincher, David O.
Pleasantville

Pleasantville

De La vie est belle de Frank Capra en 1946 au Loup de Wall Street de Martin Scorsese en 2013, le cinéma américain s'est présenté comme un média critique, analysant et démontant l'American Dream à travers différents genres tel que le film de gangster (Les affranchis), la critique des médias (Night Call), le film de boxe (Rocky) et bien souv
Abyss

Abyss

Abyss de James Cameron s’ouvre sur la citation de Nietzsche : « Quand tu regardes dans l’abime, l’abime regarde aussi en toi ». C’est sur ces belles paroles métaphysiques que ce vieux tonton James nous plonge dans son nouvel opus révolutionnaire et qui inspirera des générations de réalisateurs plus ou moins inspirés. En 1987, Camero
L'homme et l'enfant (1/3) - Paper Moon

L'homme et l'enfant (1/3) - Paper Moon

On dit souvent que chaque grand réalisateur doit mettre en scène un film de guerre pendant sa carrière. Critère que peu de cinéastes majeurs n'ont pas rempli. Ainsi, Kubrick réalise Full Metal Jacket, Coppola tourne Apocalypse Now, Spielberg met en scène Il faut sauver le soldat Ryan, Tarantino filme Inglorious Bastards et Eastwood dirige M