Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

PublicaD'Elles

PublicaD'Elles

Le pouvoir entre les lignes

Ses blogs

PublicaD'Elles

PublicaD'Elles

La revue Publicad’elles se veut être un outil d’échanges pour les femmes francophones du monde entier, principalement celles qui partagent notre histoire, nos vécues, nos convictions idéologiques. C'est un espace de partage, un moyen qui permettrait aux revendications ou nos actions d’aller plus loin. Elle se veut être une arme sensibilisatrice pour encourager à remettre en question les valeurs machistes et sexistes des cultures pour un meilleur rapport de genre. Elle se veut être un canal pour la promotion des mouvements sociaux qui prônent l’amour, la justice et l’équité entre les êtres humains.
PublicaD'Elles PublicaD'Elles
Articles : 99
Depuis : 22/08/2016

Articles à découvrir

Aujourd’hui, au crépuscule de l’année en cours, je peux dresser le bilan des faits qui ont marqué l’histoire des femmes : Tiffany Faaee, première à coacher des rugbymen professionnels. Je lève mon verre à ton succès. Il n’y a pas de doute, 2018 a vu se produire de grandes évolutions dans le monde des femmes. Toutefois, nous n’irons pas jusqu’à dire que les femmes mènent le monde, surtout pas à voir le comportement du locataire de la Maison blanche, à Washington. Mais en cette année nous avons eu le plaisir, entre autres, de voir le Prix Nobel de la Paix décerné Nadia Murad pour son courage investi dans la cause des femmes réduites en esclavages sexuels par le groupe État islamique. En 2018, des pays ont enfin légalisé l’avortement. Par ailleurs, de nombreuses femmes ont pour la première fois de l’histoire leur pays brigué des postes politiques importants. On a même vu l'année se terminer par un symbole fort quand, venues des cinq continents, 17 femmes diplomates et ministres des affaires étrangères de leurs pays se sont réunies pour la première fois à Montréal afin de partager leur expérience et discuter des grands enjeux internationaux de l’heure. Du jamais vu. 
La femme progresse c’est indéniable. Pourtant nous ne pouvons nous en réjouir qu’à moitié. Car parallèlement à ces belles avancées, le patriarcat pèse encore assez lourds sur nos épaules. Les violences conjugales, le viol, les discriminations sexiste côtoient nos pas quotidiennement. La Banque mondiale, dans son rapport « Year in review 2018 », mentionne quant à elle que «  les femmes ne sont pas autorisées à occuper certains emplois dans 104 pays, 59 pays n’ont pas de législation sur le harcèlement sexuel au travail, et dans 18 pays, les maris sont légalement en droit de s’opposer à ce que leurs épouses travaillent. » Poings serrés, nous ne devons pas baisser la garde, nous devons redoubler nos forces. Devenir plus fortes encore, resserrer les liens avec nos soeurs de partout, nous supporter l’une l’autre. Pour porter ce monde plus près de la justice et de l’amour. Plus près de la lumière et du vivre ensemble. 
Illuminons ensemble en 2019 !

Aujourd’hui, au crépuscule de l’année en cours, je peux dresser le bilan des faits qui ont marqué l’histoire des femmes : Tiffany Faaee, première à coacher des rugbymen professionnels. Je lève mon verre à ton succès. Il n’y a pas de doute, 2018 a vu se produire de grandes évolutions dans le monde des femmes. Toutefois, nous n’irons pas jusqu’à dire que les femmes mènent le monde, surtout pas à voir le comportement du locataire de la Maison blanche, à Washington. Mais en cette année nous avons eu le plaisir, entre autres, de voir le Prix Nobel de la Paix décerné Nadia Murad pour son courage investi dans la cause des femmes réduites en esclavages sexuels par le groupe État islamique. En 2018, des pays ont enfin légalisé l’avortement. Par ailleurs, de nombreuses femmes ont pour la première fois de l’histoire leur pays brigué des postes politiques importants. On a même vu l'année se terminer par un symbole fort quand, venues des cinq continents, 17 femmes diplomates et ministres des affaires étrangères de leurs pays se sont réunies pour la première fois à Montréal afin de partager leur expérience et discuter des grands enjeux internationaux de l’heure. Du jamais vu. La femme progresse c’est indéniable. Pourtant nous ne pouvons nous en réjouir qu’à moitié. Car parallèlement à ces belles avancées, le patriarcat pèse encore assez lourds sur nos épaules. Les violences conjugales, le viol, les discriminations sexiste côtoient nos pas quotidiennement. La Banque mondiale, dans son rapport « Year in review 2018 », mentionne quant à elle que « les femmes ne sont pas autorisées à occuper certains emplois dans 104 pays, 59 pays n’ont pas de législation sur le harcèlement sexuel au travail, et dans 18 pays, les maris sont légalement en droit de s’opposer à ce que leurs épouses travaillent. » Poings serrés, nous ne devons pas baisser la garde, nous devons redoubler nos forces. Devenir plus fortes encore, resserrer les liens avec nos soeurs de partout, nous supporter l’une l’autre. Pour porter ce monde plus près de la justice et de l’amour. Plus près de la lumière et du vivre ensemble. Illuminons ensemble en 2019 !

https://www.instagram.com/p/BsBcSUcl4ep/
De la fenêtre intemporelle

De la fenêtre intemporelle

Je ne saurai expliquer cet étonnant attrait, cet amour même que je porte pour les mots en « ure ». C’est peut-être pour leur sonorité qui oblige les lèvres à mimer un baiser vers le ciel. Je ne sais pas, mais comme amateure de la plume, je me fais un plaisir presque coupable de glisser dans mes aventures avec les mots, ces vocabulaires, t
À l’occasion de la journée internationale des droits des enfants

À l’occasion de la journée internationale des droits des enfants

CP: Ernesto Bafile Photography Toutes les décisions qui sont importantes pour la bonne marche de la planète ont été prises sans la consultation des enfants. Fort souvent, on ne se demande pas si les enfants ont leurs mots à dire face aux difficultés que traverse la planète. Oh, bien sûr il est clair que l’inaccessibilité à l’éducatio