Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Carnets de Justices

Carnets de Justices

Vous êtes sur le blog de T.R., ancienne élève de l'ENS et de l'ENA, agrégée de philosophie et juriste, de K.W., professeur d'histoire du droit contemporain à l'Ecole nationale des chartes, et de leurs contributeurs invités.

Ses blogs

Carnets de Justices

Carnets de Justices

Blog d'expression, de réflexion et d'échanges sur le droit et la justice
Carnets de Justices Carnets de Justices
Articles : 31
Depuis : 22/05/2016

Articles à découvrir

Jusqu'où peut-on modifier la Constitution?

Jusqu'où peut-on modifier la Constitution?

Les dernières semaines, plusieurs personnalités de droite ont rivalisé de propositions pour intensifier la lutte contre le « terrorisme islamiste ». Rétention administrative des personnes « fichées S », loi interdisant le port ostentatoire de tenues religieuses telles que le « burkini », ces propositions ont en commun de contrevenir aux
Suspension de l’arrêté « anti-burkini » : gardons-nous de tout triomphalisme.

Suspension de l’arrêté « anti-burkini » : gardons-nous de tout triomphalisme.

photo Le Parisien, édition du 26 août 2016 L’ordonnance du conseil d’État annulant en appel l’ordonnance du tribunal administratif de Nice et suspendant l’exécution des dispositions de l’article le plus controversé de l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet a été accueillie avec soulagement par tous ceux, juristes de profession
Le juge, la loi et la neutralité : le point de vue d’Emmanuel Kant

Le juge, la loi et la neutralité : le point de vue d’Emmanuel Kant

L’engagement critique du juge : nécessité ou partialité ? Ce week-end, le syndicat de la magistrature ouvrait son 50ème congrès par un débat ayant pour thème le juge, la loi et la neutralité. Les différents intervenants y ont revendiqué l’exercice d’un syndicalisme de combat, assumant ses prises de position, et souligné l’impossi
Le Conseil d’État, champion de l’auto-gestion

Le Conseil d’État, champion de l’auto-gestion

Il est des évolutions législatives discrètes, d’apparence technique, qui ne donnent lieu à aucune communication institutionnelle, mais emportent pourtant des conséquences importantes et en disent beaucoup sur les véritables détenteurs du pouvoir au sein de nos institutions. Tel est le cas des deux ordonnances prises en application de l’a
La relaxe Wildenstein, un jugement de pur droit, vraiment ?

La relaxe Wildenstein, un jugement de pur droit, vraiment ?

Conscients que leur décision était susceptible d’être « incomprise », les juges du tribunal correctionnel de Paris ont longuement motivé la relaxe générale pour l’évasion fiscale du siècle . En 85 pages, le jugement se présente comme exclusivement fondé en droit, comme pour s’excuser de son étrangeté à l’égard du « sens com
L’affaire Cahuzac ou les impuissances judiciaires

L’affaire Cahuzac ou les impuissances judiciaires

Le procès Cahuzac se voulait exemplaire. Exemplaire d’abord de la volonté de l’institution judiciaire de sévir contre une fraude qui gangrène nos finances publiques. Au premier jour du procès, la cheffe du Parquet national financier a annoncé la couleur ; au dernier jour, ses réquisitions –jusqu’à trois ans de prison ferme !- y ont
Une nouvelle trahison des clercs

Une nouvelle trahison des clercs

Quand des universitaires réclament un régime dérogatoire pour la religion musulmane ou taxent leurs contradicteurs de négationnisme économique, on assiste à deux manifestations d'une tendance commune : la dévalorisation de la raison au profit de l'autorité. Depuis quelques années, certains journalistes dénoncent une insupportable trahison
Loi Sapin II : un joli cadeau de Noël pour les entreprises délinquantes.

Loi Sapin II : un joli cadeau de Noël pour les entreprises délinquantes.

Avec la loi Sapin II, adoptée mardi 7 novembre, est née une nouvelle forme de justice négociée. Obscurément baptisée « convention judiciaire d’intérêt public », elle prétend imiter le modèle américain du Deferred Prosecution Agreement, qui a permis d’infliger de lourdes amendes à plusieurs entreprises françaises (comme Alstom, To
Oui, l’action des juges est politique et c’est très bien comme ça.

Oui, l’action des juges est politique et c’est très bien comme ça.

Communiqué du premier président et du procureur général de la Cour de cassation, présidents du Conseil supérieur de la magistrature, 1er mars 2017 - Communiqué 1er mars 2017.pdf Le retentissement dans les médias et sur les réseaux sociaux du communiqué de presse du premier président et du procureur général de la Cour de cassation