En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Martial de Calbiac

Martial de Calbiac

Ses blogs

fremaraguijea

fremaraguijea

Après la page blanche
Martial de Calbiac Martial de Calbiac
Articles : 9
Depuis : 01/05/2016

Articles à découvrir

HISTOIRE DE NE PAS OUBLIER SI JE PERDS MON DISQUE DUR...

HISTOIRE DE NE PAS OUBLIER SI JE PERDS MON DISQUE DUR...

En voulant me connecter pour suivre le blog d'un artiste dont les natures mortes me plaisent beaucoup, over-blog m'a demandé d'en créer un ! Cela ne m'était jamais venu à l'idée, mais puisque l'occasion doit faire le larron, je me suis dit que c'était une façon de sauvegarder quelques textes ou dessins que j'aime bien. Vais-je effectivement
C'EST UNE LANGUE BELLE

C'EST UNE LANGUE BELLE

Le lecteur attentif aura remarqué qu'il y a dans mon blog deux catégories quasi-similaires qui se distinguent l'une de l'autre par la simple lettre S. Quand nous serons au singulier, on parlera de mes prises de parole, de mes discours prononcés, de mes billets publiés, quand nous serons au pluriel, on parlera de mes emprunts à d'autres auteurs
"LA CIGALE ET LA FOURMI" REVISITE

"LA CIGALE ET LA FOURMI" REVISITE

Cette petite histoire s'est promenée sur internet. Je trouvais dommage, à partir du moment où Jean de La Fontaine avait rédigé sa fable en vers, qu'il n'en soit pas de même avec la version revue et corrigée façon vingtième siècle. Alors je me suis amusé ! Ça ne passera pas à la postérité, mais ce n'est pas du tout le but ! :-o))), et
IL N'Y A PAS QUE LA LITTERATURE DANS LA VIE, IL Y A AUSSI LES MATHEMATIQUES !

IL N'Y A PAS QUE LA LITTERATURE DANS LA VIE, IL Y A AUSSI LES MATHEMATIQUES !

Le 28 avril 2014, j'ai eu l'infime honneur d'accueillir Cédric Villani dans le cadre de conférences que sponsorisait l'Association Victor Hugo dont l'entreprise que je dirige est membre. Il fallait dire quelques mots pour accueillir cet orateur prestigieux. Qui s'y colla ? :-o) Monsieur l’Ambassadeur, Monsieur le Professeur, Mesdames, Messieurs
IL Y A TOUJOURS UNE BONNE RAISON POUR UN MINISTRE D'ANNULER...

IL Y A TOUJOURS UNE BONNE RAISON POUR UN MINISTRE D'ANNULER...

Le 13 janvier 2014, il était prévu d'accueillir à la Chambre française de Commerce l'une des rares ministres françaises en exercice. Traditionnellement, le monde politique évite celui de l'entreprise : c'est donc un petit évènement lorsqu'un représentant du gouvernement accepte une invitation qui lui est lancée. Madame Conway-Mouret aurai
A L’ÉCOLE ON APPREND A LIRE, A ÉCRIRE ET A COMPTER

A L’ÉCOLE ON APPREND A LIRE, A ÉCRIRE ET A COMPTER

Voilà déjà plusieurs jours que je ne suis pas venu. Je ne veux pas me forcer, mais si j'espace mes visites pour venir déposer, le projet risque d'avorter. Ce n'est pas du tout l'intention. J'ai beaucoup de choses à publier. Le matériel est là. Il me faut juste me discipliner un peu. En mars 2005, on fêtait le 20ème anniversaire du Lycée f
C'ETAIT UN PEU OSE...

C'ETAIT UN PEU OSE...

Il y a plus de cinquante ans, dans l'école de mon enfance, il y avait une matière qui s'appelait "récitation" et qui s'enseignait en complément du cours de français. Cela développait la mémoire, et accessoirement cela apprenait également à prendre la parole face au public de la classe. Ça sert parfois un peu plus tard ! :-o))) En quatriè
Dies irae, dies illa, Solvet saeclum in favilla !

Dies irae, dies illa, Solvet saeclum in favilla !

Voilà des jours que je n'ai pas rendu visite à ce blog. Le temps passe, le temps vole. On croit en permanence gérer l'essentiel, mais prend-on ce temps justement pour prendre un peu de recul, réfléchir, rêver, penser à ceux que l'on aime ? Agnès est en Ouzbékistan, Jeanne s'envole pour l'Inde dans la soirée, Guillemette est allée "étudi
POURQUOI "APRES LA PAGE BLANCHE" ?

POURQUOI "APRES LA PAGE BLANCHE" ?

Depuis une petite vingtaine d'années maintenant, je suis sollicité pour prononcer quelques discours ici ou là. C'est un exercice que je n'aimais pas beaucoup, mais je dois avouer que l'ordinateur m'a (re)donné le plaisir d’écrire. Quand on est sur son clavier, face à l'écran, il est possible de se corriger, de se relire, de changer telle o