Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Lauradesbruyeres

Lauradesbruyeres

Tags associés : mes bestioles, jardin

Ses blogs

Les Bruyères au fil des saisons

Suivez la vie du jardin, des animaux et de la chambre d'hôtes des Bruyères à Treffort-Cuisiat dans l'Ain
Lauradesbruyeres Lauradesbruyeres
Articles : 12
Depuis : 23/04/2016
Categorie : Tourisme, Lieux et Événements

Articles à découvrir

Erable du japon en automne

Erable du japon en automne

Devenu orange puis vert tendre puis rouge , il n'arrive pas à choisir sa tenue!! mais il est toujours magnifique. Devant, des penisetum Halmen, presque fluo. Très joli en hiver quand les gouttes d'eau ressemblent à des diamants ou quand le givre le recouvre
Dormir debout....

Dormir debout....

ce n'est pas qu'une expression! Rosie, notre chatoune se pose toujours là où il ne faut pas pour dormir!
Érable du japon

Érable du japon

cet arbre est incroyable, il change de couleur plusieurs fois dans la saison

La glycine s'est enfin ouverte
Vive le printemps

Vive le printemps

Les premières couleurs au jardin, ça fait du bien! (arabète et aubrietia) Le poirier en fleur. L'entrée des Bruyères.
 Nouvelles arrivantes

Nouvelles arrivantes

3 nouvelles poules achetées au marché de Louhans. La cohabitation est un peu difficile avec les deux autres pour l'instant. Il y a du picage dans l'air, mais ça va se tasser, j'espère...

la pluie, ça a des avantages : ça m'arrose mon jardin, et ça fait de beaux arcs en ciel
Erable du japon en été

Erable du japon en été

Vue en sortant du salon de la chambre d'hôte Devant l'érable (qui a encore changé de couleur), l'hortensia Annabelle, avec ses grosses têtes blanches immaculées.
Mes Aides jardinières

Mes Aides jardinières

Mes poupoules. Je n'ai plus que 2 poules : fouines, buses, nous ont causé des ennuis... Mais bientôt 4 autres vont les rejoindre. Quand je jardine, surtout quand je retourne la terre, je les sors de leur enclos, et elles se régalent. Plus d'une fois, elles m'ont fait des frayeurs, comme dans la photo du milieu : on les croirait mortes...mais el