Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Oliver Delabre

Oliver Delabre

Amoureux des voyelles, et de leur sonate telle une glisse au fond d'une barque sans toucher rive, à contempler la beauté du ciel, est mon credo !

Ses blogs

Symphonie de Voyelles

Amoureux des voyelles, et de leur sonate telle une glisse au fond d'une barque sans toucher rive, à contempler la beauté du ciel, est mon credo ! -*Merci pour votre visite & commentaire* - Abonnez-Vous ! (P) Textes protégés
Oliver Delabre Oliver Delabre
Articles : 474
Depuis : 17/04/2016
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

...Midi, Rue Daguerre - Delloly

...Midi, Rue Daguerre - Delloly

Oli ©Midi, Rue Daguerre ! ©(P)-02/05 Kelly Q3 I l Vous a suivie nonchalamment d’un regard Ce midi, rue Daguerre, d’un troublant hasard Assis bien seul en Terrasse de l’Augustin Auprès de blonde... à boire, comme en clandestin. D u hasard, avez osé croiser son regard D’un sourire allant, timidement déposé Comme l’espérant par jeu d
...Sur les Nuages d'Aigoual - Delloly

...Sur les Nuages d'Aigoual - Delloly

S ur les nuages, plonge l’évanescence sommes-nous promeneurs Ô plaisant à l’aube de ces pas hésitants Nous contant gente ode rassurant l’allonge de ne chuter pente l’horizon semblant perdu de l’innocence S ur les nuages, flotte douce présence Nous frissonnant l’esprit des ombres absentes existant sournoisement de drôle attente d
...Arôme Matinal - Delloly

...Arôme Matinal - Delloly

Oli ©… Arôme Matinal ©(P)11/08 … (Dérive) Helly P7 A utant votre beauté délivre l’envie autant la colère Vous cloître la vie entendez-moi, ne peux goûter à tout ma préférence, la désirez-vous au lit voire attendre le matin accompli d’un baiser Vous ayant tout dit doucement sous les draps un peu fous I l est tentant d’aimer vo
...A l'Aube Du Mont Aigoual  (A)- Delloly

...A l'Aube Du Mont Aigoual (A)- Delloly

01 – Cinq heures du mat’ d’un septembre cévenol me lève tout doucement de ce court sommeil me devant quitter avec peine Saint-Laurent Les Tourelles et tous ses monts environnants ; -me faut prendre le T-G-V... l'heure prévue aux midis le temps d'apercevoir la revue d'effraies crier crier com' Ô.. m’avertissant au sortir nocturnal... de
...Vents Sensibles - Delloly

...Vents Sensibles - Delloly

D e par les vents sensibles s’amusant de Vous Au fouetté blond miroitant l'Âme de tout Il aime à vous conter cet amour du silence Comme un vent s'abandonnant au port de plaisance Ô .. vous lui direz de mots que dames mouettes Comme jalouses de n’être pâles gourmettes de leurs présences divaguent ce doux silence Vous privant au soir de l
...D'une Route sous la Pluie - Delloly

...D'une Route sous la Pluie - Delloly

L es yeux fatigués d’une route sous la pluie à surveiller Dame imprudence et folle Gent il s’endormit près d’un bois conviant l’ennui de formes et du gris oubliant sens du vent Q ue de paysages parcourus Temps du songe auprès de sa belle l’aimant d’un amour sage en villes et Pays peints suivant les envies délaissant les craintes ho
...Baisers de Lin - Delloly

...Baisers de Lin - Delloly

A uprès d’une pensée jolie Vous dévêtant à briser l'aimable vent... Ô.. Vous décoiffant Je Vous déshabille à l'aube d’un autrement taisant subtiles mots... de leur accoutrement D e ce frisson sucré... Vous ondulant la peau échangeant pensée, une gouttelette d’eau délivre suroît soufflant syllabes amènes dévoilant un parfum...
...A l'Aube Du Mont Aigoual  (B)- Delloly

...A l'Aube Du Mont Aigoual (B)- Delloly

11 – De la route au pré-ravin un mètre sonnait l’enfermement sans aide Ô.. je l’imaginais ; Mercedes de belle forme, m’avait sauvé de sa hauteur évitant rocher rond lavé ; le contact remis... redémarrait en demeure ronronnant de sa musique douce à sept heures remontant la marche arrière la pente aux pierres de zigzag jusques à ce
... Chemin du Razal - Delloly

... Chemin du Razal - Delloly

Oli© …Chemin du Razal ©(P)– 28/09 ….(10, 11) Suba Y9 S ouvent nous nous promenions d’un sommeil Chemin du Razal gaiement au soleil Sous le chant strident de vaine cigale Et jappement de labris l’air jovial Ô se dénommant Roederer et Crystal D ‘une simple balade cévenole au coeur de la belle Séranne d’or sous l’œil lointain d
... Réveil des Sens - Delloly

... Réveil des Sens - Delloly

L e réveil des sens ce matin Songe la tiédeur matinale Du refrain d’un mot italien Soufflé d’une voix cardinale. « T i amo » résonne ce cœur Rougeoyant la liqueur d’un fleuve Sillonnant de frissons... douceur Souvenance comme une preuve. Oli ©Réveil des Sens ©(P)-12/06 .(8) *Helly P7 D e vos lèvres à recevoir Ô.. ce beau semblant