Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Spaceboy

Spaceboy

Ses blogs

Rock'n roll is here to stay

Rock'n roll is here to stay

Chroniques sentimentalo-musicales
Spaceboy Spaceboy
Articles : 86
Depuis : 26/03/2016

Articles à découvrir

Adieu mon artiste

Adieu mon artiste

Entre décembre 1978 et juin 2003, j’ai eu la chance de voir Peter Gabriel cinq fois sur scène. Il y avait une constante lors de ses concerts : il finissait avec une chanson de son premier album solo, intitulée « Here comes the flood ». Cette chanson, puissamment orchestrée sur la version studio, il nous la chantait seul sur scène, accompag
Rock'n potes

Rock'n potes

Le jour de la rentrée en troisième au lycée de Belley, je retrouvai mon copain Olivier, camarade de chambre pendant un an. Olivier avait toujours des idées géniales, comme faire des araignées avec du mastic silicone, projeter des dessins rigolos en cours d'allemand via le projecteur, faire des tatouages avec un critérium et de l'encre de Chi
Adieu l’artiste – Annie Cordy

Adieu l’artiste – Annie Cordy

Je les vois d’ici, les quelques fidèles (et courageu.x.ses) lect.eurs.rices de mes élucubrations, à la vue du titre de cette modeste chronique : « Houla, ya du ramollo chez le Jojo. Nous faire un blabla sur Annie Cordy après nous avoir fait croire qu’il se dope au rock’n roll… Pour sûr, ses voyages en Belgique et les gens qu’il y a
Le Sergent Poivre est triste

Le Sergent Poivre est triste

Le sergent Poivre est triste Nous sommes le 8 juillet 1987. Il est environ 9 heures. Carole et moi sommes arrivés il y a un peu plus d’un quart d’heure à l’École Centrale de Lyon, Amphi n°2. C’est un jour spécial pour moi : dans une heure, je soutiendrai ma thèse… Je vérifie que les portes sont ouvertes, que le rétroprojecteur fon
Des étoiles plein les yeux

Des étoiles plein les yeux

La fatigue a ça de bien qu’elle fait tomber nos défenses. J’en veux pour preuve le méchant rhume qui en a profité il y a quelques jours pour venir s’installer chez moi. C’est évidemment un moindre mal. Ce soir, en me rendant au cinéma pour voir « Western Stars » de Bruce Springsteen, mes défenses émotionnelles étaient au plus bas
Adieu l'artiste - Christophe

Adieu l'artiste - Christophe

C’était un soir d’été, à la fin des années 70. Avant de m’endormir après une journée de travail à la ferme, j’écoute la radio. A cette époque, le choix d’une station était restreint : il n’y avait que France Inter, Europe 1, RMC et RTL. Je tombe alors sur une émission consacrée à Christophe. A l’époque pour moi, c’ét
Adieu l’artiste – Graeme Allwright

Adieu l’artiste – Graeme Allwright

Il y a des dimanches un peu tristes, pour différentes raisons. Celui-ci en fait partie. Et puis voilà qu’en fin d’après-midi, j’apprends que Graeme Allwright est allé rejoindre le paradis des folkeux. Ça n’aide pas à chasser la mélancolie… Vu qu’il vient de nous quitter à l’âge de 93 ans, ce nom ne dit pas grand-chose à la g
David Bowie - Le son et l'image

David Bowie - Le son et l'image

En juin 1972, Bowie sortit l’album « The rise and fall of Ziggy Stardust and the spiders from Mars ». Il suivait deux opus excellents (“The man who sold the world” et “Hunky Dory”) qui cependant n’eurent qu’un succès modeste. Deux mois avant la sortie de “The rise… », la chanson « Starman » sortait en 45 tours. Le 8 juillet,
Physical Graffiti – Musique d’hiver

Physical Graffiti – Musique d’hiver

J’ai acheté l’album « Physical Graffiti » de Led Zeppelin en novembre ou décembre 1978. Lors des vacances de Noël qui s’ensuivirent, vous vous doutez bien que les deux galettes de vinyle qui le composent ont occupé ma platine la plupart du temps. De ce fait, à chaque écoute remontent des sensations faites de temps hivernal, de brumes
Adieu l'artiste - Eddie Van Halen

Adieu l'artiste - Eddie Van Halen

Une des premières émissions rock que j’écoutai à la radio fut l’inoubliable « Feedback » sur France Inter, animée par l’excellent et désormais retraité Bernard Lenoir. Nous étions à la fin des années 70. Cette fois-ci, c’était du vrai rock, celui que l’on n’entendait pas (ou si peu, rendons à Georges Lang et Jean-Bernard H