En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Laurent Reymond

Laurent Reymond

Tags associés : discours, poesie

Ses blogs

trente huit

trente huit

plus qu'un nombre mon ombre
Laurent Reymond Laurent Reymond
Articles : 36
Depuis : 03/03/2016

Articles à découvrir

cyrille et fred

cyrille et fred

Témoin privilégié d’une valse chez les journalistes Je me dois pour vous suivre de mettre à jour ma liste Pour vous trois, j’avais le choix d’écrire trois discours courts J’ai opté pour un trépident, un valeureux, un long discours C’est donc avec une larme de tristesse et d’une voix émue Que devant cette magnifique assemblée, j
n'importe quoi

n'importe quoi

Ecrit pour une dame qui se reconnaîtra Un soir on s’est dit un peu n’importe quoi Alors qu’importe l’export puisqu’il me laisse coi Et je me joue des mots comme on joue de la voix Je les laisse filer donc même si certain ont du poids Cette lourdeur de style et ces rimes à la noix Qu’y puis je qu’en pense je ils sont fait pour toi T
lisa

lisa

Même si en définitive je ne te connais que très peu, Je me suis permis de faire cette missive, ce pneu Un billet, une dépêche, une pensée, un poil à gratter Pour décrire Lisa, notre madame oiselle enchantée Je zapperai volontairement la période givordine Ne te connaissant point dans l’agence où tu pris racine Pleins de compliments d’
premier au revoir brigitte

premier au revoir brigitte

Depuis que j’écris des discours et Dieu sait si j’en ai fait Et qu’importent mes larmes qui coulent sur le clavier, Je crois que celui-là sera le plus difficile à écrire Même si je n’arriverai jamais à le lire. Tellement de bons souvenirs, de sourires, de joie Passent et repassent dans ma tête quand je pense à toi. Tu resteras notre
inspiration

inspiration

Les mots qui inspirent Ceux qui viennent qui partent Qui expirent Les mots de tête N’ont ni queue ni tête Ils font parfois la fête Souvent la tête Ces mots tu les inspires Et des maux je préfère les mots Le terme est facile Même s’il est court Il en vaut la peine Et là ni de court terme Ni de longues peines Que des mots que tu m’inspi
malo

malo

Mille mots pour Malo du moule de Ma lau est nés De ma main maniant le mulot je mêle ému Un peu de miel au menu de mon memo Maline ma Lau elle aime Malo et moi L’âme ému j’emmêle méli mélo mes mots Et je m’enivre et me mets en émoi De ma mie est né mon demi Et mille mamans ne valent pas ma Lau Malo n’est pas un mélo ni même un mu
claude

claude

Une fois de plus je me retrouve à composer une ode Deux fois n’est pas coutume elle est pour toi Claude. Je n’avais pas prévu de me prêter si tôt à cet exercice Mais que ne ferais-je pour toi la plus belle des L’hostis ! Je ne me permettrai pas de conter l’histoire de ta vie D’autres sont bien plus calés que moi pour en faire le ré
tritigeb valezan

tritigeb valezan

Hier, j’ai conclu mon discours par le mot partage, Aujourd’hui tu mérites largement un nouvel hommage Cette cérémonie à Valpré a été énorme Normal pour toi il fallait que ce soit hors norme Anne Pauline, Pierre Emme, Alexandre et Clément Ils sont beaux, ils sont grands, tu peux être fier de tes enfants Et Dominique, humble, digne, dro
charlie

charlie

Tu provoques la terreur, tu es dans l’erreur, Tu les as dégommés, nous t’avons d’un coup de crayon gommé, Tu te crois fort avec ta kalach, alors qu’en fait tu n’es qu’un lâche, Tu as sorti ton arme, on a sécher nos larmes, Tu les as dessoudés, tu nous a tous soudé, Tu as insufflé la haine, nous sommes des êtres qui s’aiment,
virginie

virginie

Ecrit en 10 minutes pour un collègue de boulot un hommage à sa copine Vigie de ma vie Copilote de mon Audi Vestale de mes nuits Telle une vierge qui rit Moi ton Christ je crie Oh ! Mon petit génie Ravigote ma vie Ressuscite mon vit Sans gène avec génie Toi qui toujours me souris Que nous soyons unis Sans heurt et sans soucis Et si le malheur s