Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Erdé plume libre. Presque Naïf

Erdé plume libre. Presque Naïf

Ses blogs

Erdé plume libre. Presque naïf.

Erdé plume libre. Presque naïf.

Ce lieu est mon espace de liberté, de poésie, de rêve, d'utopie. C'est rouge et vert, les couleurs de la vie et celle des arbres Espérance. C'est bleu et blanc, pour l'Envol et l'Enfance. C'est le jaune de certaines calligraphies, pour la lumière du soleil. L'infini légèreté de l'esprit de l'être toujours en devenir. Le rêve perpétuellement retrouvé. Le regard grand ouvert et lucide sur ce que je suis et ce que je fais. Le regard grand ouvert et lucide sur le monde qui m'entoure. Venez à ma rencontre, comme je viens à la vôtre...mains tendues, paumes ouvertes vers le ciel... Vive la Vie et Vive Vous et Vous mes amis(es).
Erdé plume libre. Presque Naïf Erdé plume libre. Presque Naïf
Articles : 286
Depuis : 13/11/2015

Articles à découvrir

...LE QUINZE...

...LE QUINZE...

...BALLON DE RUGBY... Il y a déjà quelques temps que je tenais à partager avec vous ce beau texte de mon p'tit frère poète rappeur-musicien-pâtissier-rugbyman Guillaume GRAMMONT. Pour ceux et celles qui me suivent, il ne leur est pas inconnu. Ne vous fiez pas à l'apparente simplicité de ce texte. Lisez-le attentivement, plusieurs fois si n
ELLE

ELLE

Je partage avec vous aujourd'hui, après : Pupille, R.A.P, et Quelques souvenirs, ce nouveau poème de Guillaume, jeune poète talentueux. Afin de l'encourager, je vous prie de bien vouloir lire et partager ce qu'il écrit. Merci pour lui. Rémy Ducassé dit Erdé. FEMME AUX OISEAUX PAR MODIGLIANI. ELLE Un humour à toute épreuve de très tôt à
                                                     L'ATTENTE N'EST JAMAIS VAINE

L'ATTENTE N'EST JAMAIS VAINE

LA SUBLIME MATERNITÉ L’ATTENTE N’EST JAMAIS VAINE… L’attente, sereine, tranquille D’une mère L’ E nfant au chaud de ses entrailles ; Cette attente spéciale, secrète D’une épouse abeille, travailleuse Lorsqu’elle guette Le retour vers le continent Du père parti en mer ; L’attente d’un Berger Qui guette les sonnailles De so
LA DÉCROISSANCE : REGRESSION OU PRISE DE CONSCIENCE ???

LA DÉCROISSANCE : REGRESSION OU PRISE DE CONSCIENCE ???

ÉCRIRE. NON PAS UNE LETTRE, NI UN JOURNAL INTIME. NON. SIMPLEMENT ÉCRIRE. COMME ON RESPIRE. POUR VIVRE. PIERRE BOTTERO. Prologue : Ce travail de réflexion je l'ai fait en Janvier 2012. Si je le rediffuses auprès de vous, ce n'est pas pour étaler mes "connaissances", c'est plutôt pour voir si je suis encore lu, et surtout si mes propos de l'é
.....MON ARDENTE, MA CITADELLE, MON RÊVE INESPERE…..

.....MON ARDENTE, MA CITADELLE, MON RÊVE INESPERE…..

.....MON ARDENTE..... ....LES CITADELLES ARDENTES DE MOÙN PAÏS... MON ARDENTE, MA CITADELLE, MON RÊVE INESPERE… Partis tous les deux, Pour un nouvel univers, Nous ne tremblerons plus jamais, Face à ce monde d’iniquité. Cela je te l’assure… Oh ! Mon ardente, ma citadelle, Oh ! Mon rêve inespéré.
                           L'ENVOL D'UNE PENSÉE QUI LENTEMENT M'ENTRAÎNE VERS VOUS

L'ENVOL D'UNE PENSÉE QUI LENTEMENT M'ENTRAÎNE VERS VOUS

Les poèmes ✬ Le temps qui passe ✬ Espérance retenue ✬ La fenêtre ✬ Non-violent vaut toujours mieux aux yeux d'une mère que guerrier armé ✬ Tout justes poètes ✬ Je marche Sont de Rémy Ducassé dit Erdé. L'ENVOL OU LE TUTOIEMENT A LA LUNE ☀︎ L’ENVOL D’UNE PENSÉE QUI LENTEMENT M’ENTRAÎNE VERS VOUS ☀︎ Un ami m’a di
...SÉRAPHINE LOUIS OU L'ART ET LA RESPONSABILITÉ VIS À VIS DES ARTISTES...

...SÉRAPHINE LOUIS OU L'ART ET LA RESPONSABILITÉ VIS À VIS DES ARTISTES...

SÉRAPHINE LOUIS et WILHEM UDHE. TROIS TABLEAUX DE SÉRAPHINE LOUIS SÉRAPHINE LOUIS ou L’ART ET LA RESPONSABILITÉ VIS-A-VIS DES ARTISTES. PROLOGUE. Mon travail de ce jour est composé de deux parties. La première raconte brièvement l’existence plutôt douloureuse et difficile de Séraphine LOUIS. La deuxième est une réflexion plus personn
                                                       ...APRÈS LA FÊTE : L'ENFANT ET MOI...

...APRÈS LA FÊTE : L'ENFANT ET MOI...

★ APRÈS LA FÊTE, L’ENFANT ET MOI ★ ♦︎ Poème de Erdé : « Les arcades sous ce pâle soleil d’automne, Enfin, du calme des petites villes, Tranquilles, sereines et uniques résonnent. La fête est finie, et c’est là que tout recommence : Le lent et difficile retour à la réalité, La fuite inexorable des sons, des rires, et des ch

MARIAGE LE 18 MAI 2013 La douce épouse de l’âne. J’ai décidé, c’est ma Liberté pour vous en parler de l’appeler « Maternilla ». Tout à la fois pour la protéger de mes propos et aussi pour ménager son immense pudeur. De toutes les personnes que j’ai croisé tout au long de mon chemin, c’est bien elle qui détient le plus de man
.....IMAGES APRÈS IMAGES.....

.....IMAGES APRÈS IMAGES.....

...........ENFANTS SOLDATS ET ENFANTS MENDIANTS.......... POÈME DE LA DÉSESPÉRANCE LUCIDE ❖ Images après images ❖ Je les vois, Tous les jours Ils marchent avec moi. Je les vois, Porter leurs lourdes croix Ils ne pleurent pas. Je les vois, Seulement implorent Un morceau de pain. Je les vois, Porter leurs lourdes armes Ils sont enfants soldat