Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Colette Crétin

Colette Crétin

Ses blogs

Un escargot dans les jardins d'hibiscus

Un escargot dans les jardins d'hibiscus

Au Burkina Faso comme un escargot : toutes antennes dehors, le monde en sac à dos
Colette Crétin Colette Crétin
Articles : 18
Depuis : 06/11/2015
Categorie : Associations & ONG

Articles à découvrir

Maan sugri !

Combien de jours, que dis je, combien de semaines écoulées depuis mon dernier signe de vie? Ah, mes belles promesses, mes jolies habitudes prises durant les premiers mois, mes jolis petits articles, la noble sueur de mes nuits blanches... "Vous ne pouvez pas voyager? Abandonner votre chat et vos pénates, un sacrifice trop embêtant pour vous, au
Nassara

Nassara

Voici probablement la photo la plus terriblement cliché que je pourrai partager ! Alleeez ! La naïve blanche béate, après qui les enfants courent, le sourire plus grand que grand, en criant "Nassara!!" (ou en criant tout court, et en courant dans l'autre direction, ça dépend des fois!), regardez moi cette grande niaise, toute enchantée du st
Féminisme : import/export

Féminisme : import/export

Bien que toujours les pieds ravis de fouler les bitumes chéris de mon pays, je suis toujours là-bas, ici, par là... C'est un peu à côté de mes pompes que je déambule, enchantée, parmi les joyaux de mes trop courtes journées françaises. Voilà, c'est donc dans ce contexte de curieux mélange entre ravissement et décalage que je vous sers
Burkina by bike

Burkina by bike

Ça ne vous dira rien bien sur, j'en conviens, mais tout de même, question d'acquis de conscience, voilà un aperçu de mon parcours. Départ de Ouagadougou, en car pour commencer, et le vélo fut enfourché à la hauteur de Koudougou. Le blanc, cette sorte d'humain à part : cette espèce à laquelle le confort est greffé. Le blanc. Le blanc il
Quand on est un enfant

Quand on est un enfant

Assister à un moment dans une classe a fait surgir un sale mépris dans le fil de mes pensées. Ça m’a pris par surprise, je me suis dit en entrant « ils sont surement médiocres par rapport aux CM2 de chez moi ». Alors j’ai préparé un petit sourire mi-indulgent mi-suffisant, le genre de mimique qui veut dire « je vous suis évidement su
La politique du rire

La politique du rire

Un équilibre social transmis dès l'enfance, ça laisse à réfléchir... Ou « Faire le fou pour ne pas le devenir ». La politique, on peut décider de la sérieuser. Sclérosée, elle s’envenime et emporte les Hommes, ses cellules constitutives, dans son agonie aigrie de frustrations, cocktail létal empreint de politesses. Une bienséance qu
Cervelle en transit

Cervelle en transit

Quelques semaines déjà, depuis mon dernier signe de vie ici. Semaines qui ont filé plus vite que la musique. Intenses moments de retrouvailles avec ma chère et tendre France, florilège de bons moments, magnifiés par leur rareté. Retrouver ses repères, un plancher de culture bien connue bien stable sous ses pieds, oh joie ! Mais rentrer chez

Instants choisis d'un périple au Faso à vélo

Episode 1 : Pas d'inquiétude, ça va aller Qui l'eu cru ? Une heure plus tôt, je nageais en plein flou artistique, mi-inquiète, mi-curieuse de savoir ce que me réserverai la soirée. Il est... 19h, le soleil se couche, sur la brousse désertée devant moi, derrière, la vieille de la cours me prépare un dîner. Quel accueil, quel calme, quelle
La confiance n'exclut pas la méfiance

La confiance n'exclut pas la méfiance

Au Burkina, et comme partout, le naïf doit se faire une peau dure. Ou, sans y avoir pris garde, il se retrouve blessé, vexé d’avoir placé tant de sincérités dans une situation sertie d’intéressés. « La confiance n’exclut pas la méfiance ». Une maxime entendue, mise en garde répétée par des amis zélés. Cette expression jusqu’
Un tantinet de recul

Un tantinet de recul

Marquons une pause. Enfin, moi en tous cas, je marque une pause ! Voilà qui explique mon silence, me direz vous. Alors, une fois n'est pas coutume, je vais un instant rentrer dans des détails d'ordre emploi-du-temps-taire, dans l'idée de me faire pardonner cette pauvreté de publications. En réalité, mon contrat ne me permet pas de résider à