Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

DonaSherif

DonaSherif

J'écris par bonheur d'écrire. L'écriture est ce qui m'est de plus familier, l'écriture est ce que je connais de plus intime et de plus exaltant.

Ses blogs

Vous avez des nouvelles ?

Vous avez des nouvelles ?

Blog d'écriture personnel qui compte des courtes nouvelles de registres variés et des chroniques diverses avec une parution de deux textes, tous les dimanches ;) N'hésitez pas à laisser un commentaire, ça fait toujours plaisir, ou abonnez-vous. A bientôt ;) Les textes de ce blog sont protégés par Copyright. Merci de me contacter pour une éventuelle utilisation.
DonaSherif DonaSherif
Articles : 48
Depuis : 19/10/2015

Articles à découvrir

Séduc'tif !

Séduc'tif !

Ça ne vous est jamais arrivé d'être déçu (voire très déçu...) par votre coiffeur ? ! Ce texte a été publié dans la revue "Dissonances" en 2017, numéro 33 ;) lien : http://revuedissonances.com/dissonances-33-fuir/ — Et voilà ! s'exclama Mme Génin, la coiffeuse, en orientant le miroir de manière à ce qu'Antoine puisse se regarder en
Princesse Euderbe

Princesse Euderbe

Sujet d'écriture : imaginons qu'un individu prenne conscience de son talent caché... — À cette vision si terrible, la jeune fille tomba d’effroi. Tout son être se glaçait d’épouvante. Quelle horreur ! Les corps pendus à des crochets comme de vulgaires carcasses de bœufs, écorchés et saignés jusqu’à la moindre goutte de sang, se
ŒILLET 73

ŒILLET 73

Cette semaine: un peu de S.F ! On peut tout inventer en Science-Fiction ! J'adore :) J’ai la phobie du câlin rapproché, une appréhension cutanée, une aversion tactile, un dégoût de la chair qui me fait vivre seul, à jamais. Avantage ? Je n'ai jamais souffert des affres de l'amour, de la passion, du désir et de ses éléments concomitants
À contresens (version courte)

À contresens (version courte)

Noirmoutier. Un joyau de tranquillité, un petit air méditerranéen en plein mois d’avril. Les pampilles jaunes des mimosas paraient les allées et le château médiéval, en plein centre, donnait un cachet particulier à la petite cité vendéenne. Élisabeth sourit de bonheur. C’était bien la première fois qu’elle partait en vacances de
Le cancer du sida

Le cancer du sida

Cette semaine : une petite chronique "maison", une satire mignonnette parce que le rire tue les microbes ;) LE CANCER DU SIDA Aujourd’hui, dans le tramway, on m'a obligé à écouter une conversation que je n'ai pu éviter. Ou alors, il aurait fallu que je me lève, quitte une place assisse et aille me tenir debout, coincé dans une masse compact
TOTEM

TOTEM

Sujet d'écriture : Tout quitter ? Oui. Mais pourquoi ? Et pour quoi ? J'ai tout quitté. Burn-out, dépression, l'impression de ne plus servir à rien. J'ai quitté l'entreprise que je dirigeais, ma femme, ma maison, ma voiture, mon ordinateur, mon téléphone. L'année dernière, ce sont mes fils qui m'ont quitté. Des études onéreuses pour des
La Voisine

La Voisine

Paul Fradel était célibataire, retraité de l'Université où il avait enseigné l'art des Lettres. De l'amour, il ne connaissait que celui chanté dans les poésies classiques : un amour idéal, nourri d'alexandrins et de rimes ciselées. Mais un matin, alors qu'il déjeunait derrière le voilage de sa cuisine, il fut stupéfait de découvrir su
Nom d'un démon !

Nom d'un démon !

Thème d'écriture : et si un écrivain démodé redevenait célèbre ? Nom d'un démon ! Jean Fer s'exténuait à écrire. Voici quelques années que sa belle carrière d'écrivain ne connaissait plus la célébrité de ses premiers romans. Il avait été un talentueux auteur à l'époque où ses romances élégiaques, qui conjuguaient fort bien l
A paraître prochainement ;)

A paraître prochainement ;)

J'écris des nouvelles courtes à partir de thèmes divers. Le but: explorer tous les registres! :) J'écris aussi des nouvelles plus longues et des chroniques autobiographiques. Tout ceci se trouve dans les catégories, à droite de la page d'accueil (mais je n'ai pas encore fini de les nommer... Pas facile à déterminer...) Sur plusieurs mois, v
Le Nouveau

Le Nouveau

Un sac à dos noir et un petit sac en toile rouge gisaient sur le sol comme abandonnés. Trois petits minets affamés – il y en avait plein à cet endroit – reniflaient le sac rouge comme s’il eut été rempli de poisson cru, sardines fraîches et thon vivant. — Hé, v' nez voir ! Y'a deux sacs par terre et pis des greffiers qu'ont sacréme