Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Julie

Ses blogs

Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

cearriveenfrance.over-blog.com
Julie Julie
Articles : 422
Depuis : 13/10/2015
Categorie : Humour

Articles à découvrir

Votre banque vous prend en  otage

Votre banque vous prend en otage

C'est l'histoire d'une dame qui avait rendez-vous avec sa banquière au sujet d'une mutuelle - vous le saviez, vous, que les banques faisaient aussi des mutuelles complémentaires ? Faudra que je fasse un article un de ces jours sur les mutuelles - Elle attendait dans la salle d'attente - oui, comme chez le dentiste - quand une envie pressante se f
Ces quartiers qui ont une âme

Ces quartiers qui ont une âme

De quoi nourrir une vie de quartier, n'est-ce pas ? Les rideaux se soulèvent... On attend les commères... lundi ! C'est toujours le mari qui va chercher le pain chaque jour. Et, à chaque fois, il en a une bien bonne à me raconter. Grâce aux commères du bout de la rue, il m'apporte les nouvelles fraiches du jour sur un plateau. Tiens, comm
Ras le bol de l'administration

Ras le bol de l'administration

J'avais dans l'idée de vous parler de ce satané PV, mais les bras et les jambes m'en tombent rien qu'en pensant aux démarches déjà entreprises. Bon, n'ayant pas le cœur à écrire autre chose, je vas tenter le coup. J'ai passé des heures, il y a 2 jours, à remplir le dossier de contestation à envoyer au contentieux de Limoges. Nous l'avons
Le devoir du lundi de Lakevio : la pipelette

Le devoir du lundi de Lakevio : la pipelette

Luce appelle Francis. Nous ne connaissons que les réponses de Francis. A vous d'imaginer et d'intercaler ce que raconte Luce, connue pour être très bavarde en toutes occasions, et surtout au téléphone. Les autres devoirs de Lakevio, c'est ICI - Allo Francis, c'est moi Luce - Oui ? - Tu es libre, je peux passer chez toi ? - Non. - pitié, piti
Devoir de Lakevio, la complainte de la Butte

Devoir de Lakevio, la complainte de la Butte

C'était un soir ordinaire. Selma sortait de sa boutique de colifichets, fatiguée, désabusée... Et puis il y avait eu cette ritournelle. L'air qui venait le plus facilement à l'esprit lorsqu'on... Il était en train d'écouter un couple de chanteurs jouant de l'orgue de Barbarie, sur une complainte de la Butte, quand il la vit de l'autre côté
Quand on s'promène au bord de l'eau

Quand on s'promène au bord de l'eau

Du lundi jusqu'au samedi pour gagner des radis Quand on fait sans entrain son boulot quotidien Subi le propriétaire Le percepteur, la boulangère et trimbalé sa vie de chien Le dimanche vivement qu'on file à Nogent Alors brusquement Tout parait charmant Quand on s'promène au bord de l'eau Comme tout est beau Quel renouveau Paris au loin nous se
Flemmingite aiguë

Flemmingite aiguë

C'est dingue, moins on écrit, moins on a envie d'écrire. La flemmingite aiguë, vous connaissez ? Je marque simplement mon passage. Je n'ai même pas envie de commenter l'actualité - d'ailleurs si j'avais des velléités de colère, ce serait une fois de plus pour beugler contre ce gouvernement suceur de sous - Même pas envie de commenter le te
Voyage, voyage

Voyage, voyage

Par un beau matin frisquet de mars, nous nous sommes levés aux aurores (et ça ne m'a pas réussi, vous saurez pourquoi plus loin), nous avons pris la route pour rendre un dernier hommage à notre belle-soeur. J'avais le ventre autant dire vide, je n'avais pas pris mes médocs pour la tension et la thyroïde, because, ça donne des envies pressant
Vive les cartes postales et Notre Dame de Paris

Vive les cartes postales et Notre Dame de Paris

A une époque, faute de téléphone, smartphone, ordi, on s'envoyait beaucoup de cartes postales. Qu'en est-il aujourd'hui ! Maintenant, j'en reçois peu. Me restent ma sœur et ma belle-soeur, les plus fidèles, qui n'oublient jamais de nous en envoyer chaque année. Je me demande si nous en recevrons une d'Italie de ma petite fille, partie la sem
Voyage

Voyage

Une lionne est morte. Je pars ce jour à ses obsèques à Autun, Autun, une très jolie ville au patrimoine exceptionnel. Et dire que ça fait des années que je n'ai revisité cette ville. Je n'ai fait que la traverser en 20 ans. Une fois pour aller au mariage d'une nièce à Dijon, une autre fois pour aller voir un de mes frères bien mal en poin