Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Joël Quezel-Peron

Joël Quezel-Peron

Photos de balades par les chemins de la vallée de la Maurienne en Savoie . Une suite logique de ma rééducation...je me suis mis en marche, grâce à la marche je me maintiens en mouvement et, paradoxalement, c'est quand j'avance que tout s'arrête : le temps... ( Sylvain Tesson )
Tags associés : randonnee

Ses blogs

Photos de balades par les chemins de la vallée de la Maurienne en Savoie .

Grâce à la marche je me maintiens en mouvement et, paradoxalement, c'est quand j'avance que tout s'arrête : le temps et l'obscure inquiétude de ne pas le maîtriser » Sylvain Tesson
Joël Quezel-Peron Joël Quezel-Peron
Articles : 86
Depuis : 05/09/2015
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

L'automne 2020 en Maurienne

L'automne 2020 en Maurienne

Au Pas du Roc L'Aiguille Doran L'Orgère Par le chemin de Pin brulé Vers la Pointe des Chaudannes , Les Karellis Première neige au Lac de Pramol
Col des Bataillères Massif du Thabor

Col des Bataillères Massif du Thabor

24 Aout 2020. Départ du Prec ( commune d'Orelle) en direction du barrage de Bissorte . Le long du ruisseau de Bissorte Enfin le Lac des Bataillères . On grimpe encore ... P'tit coup d'œil en arrière . ça grimpe ! Plantes médicinales !!! Encore un effort . Les beaux sommets depuis le col des Bataillères 2787m Le Cheval Blanc 3020m massif d
La Maurienne 2020 #bleumaurienne #leaudelahaut #mauriennebalade

La Maurienne 2020 #bleumaurienne #leaudelahaut #mauriennebalade

Le Pas du Roc Matin brumeux à Plan d'Amont Massif des Cerces Chapelle Ste Marguerite Beaune Chapelle Ste Marguerite L'Ecot Bonneval Vallon de L'Orgère Le Pain de Sucre , Albanne Depuis là-haut ... Valloire Lac du Grand Ban Les Cerces Lac Bramant Le Lac Blanc Lac des Cerces Col d'Albanne La Croix des Têtes A la Pointe des Sarrasins
Mars 2021  Montdenis , Montricher-Albanne Lac de Pramol , Le Chatel , Les Encombres ...

Mars 2021 Montdenis , Montricher-Albanne Lac de Pramol , Le Chatel , Les Encombres ...

Tandis que l’épidémie progresse, se rapprochant des 100 000 contagions, j’assiste à l’effritement de mon calendrier. Le mois de mars ne sera pas conforme aux prévisions. Nous verrons ce qu’il en sera d’avril. C’est une sensation étrange de perte de contrôle, je n’y suis pas habitué, mais je ne m’y oppose pas non plus. Il n’