Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

l'originale

l'originale

Ses blogs

Regards sur  le monde d'aujourd'hui

Regards sur le monde d'aujourd'hui

Ce blog se veut être un blog de réflexion, d'expression à la fois philosophique et sociologique sur le monde actuel.
l'originale l'originale
Articles : 51
Depuis : 29/08/2015
Categorie : Politique

Articles à découvrir

danses, art, et développement personnel ou la culture est elle inutile ? partie 1

Voilà, la culture, l'art sont ils superflux ? Vaste question... chacun a sa réponse individuelle... La danse est le domaine artistique qui m'intéressait le moins il y a encore quelques mois. Mais dans le cadre, du dévelopement personnel et afin de sortir de la zone de confort j'ai compris que la danse était la porte de sortie ou d'entrée de l

elle aime les vagues

Près de la plage, comme une image, elle aime les vagues, elle n'est pas sage, elle rêve d'un voyage, si près du rivage, elle aime le risque, ne suit pas les pistes, telle une artiste, rien ne l'attriste, c'est une passion elle est un poisson d'une certaine façon mais sans hameçon ah elle est habile, elle semble fragile elle glisse sur l'abime

culture asiatique et développement personnel

Après quelques poèmes, retour au plus important... le développement personnel. Pourquoi le développement personnel ? parce que la vie est dure. J'ai décidé de parler de ce qui se fait un peu sur les autres continents parce qu'on n'est pas seul sur Terre et que la France n'est pas l'unique point de réflexion. Donc là une réflexion sur la ba

Barcelone le 17 août 2017 à 17h

Je me suis retrouvée dans cette rue. Cette rue perpendiculaire perpendiculaire à quoi ? à une grande avenue ensoleillée enfin cela c'est ce que j'ai vu au début de loin et c'est ce qui m'a attiré je ne savais pas qu'il s'agissait de la plus célèbre avenue de Barcelone la rambla sur laquelle je m'étais promenée les jours précédents ce jo

Témoins d'attentat pourquoi ?

J'ai vu l'horreur et le sentiment qui en découle est indescriptible. Pour survivre, il faut mettre une barrière entre l'acte, le passé et son moi. Car le survivant ne survit pas au poids de la culpabilité. Le survivant doit oublier et distancer le souvenir. tel le courreur du 100 mètres au coup de feu de départ. Il faut fuir la ligne de dépa

poème

Tu es la brise d'automne Celle qui rafraichit le matin celle qui vient de loin peut être bretonne tu es la pluie tu raffraichis tu donnes la vie Accusée à tord, je suis acculée à mort, tu fuis Sache que je comprends j'imagine ce que tu ressens je sais que tu as tord car mon coeur vaut de l'or mais ton passé, t'as empêché tu es blessée et a

à toi qui me comprends

Les kilomètres nous séparent et laissent mon regard hagard, mais je te sens là, tout près de moi, je me sens proche, de toi, les différences sont nombreuses, les apparences sont trompeuses, je crois que tu me comprends même si parfois je te surprends ton quotidien, différent du mien mon pays n'est pas le tient mais ta sensibilité, ta sincé

dans les marécages je suis tombée loin du rivage presque noyée ici ma cage fierté tachée j'ai appelé tu as écouté dans mes mains tel un écrin je tiens ta main et ton soutien

quand je suis avec toiseul mon coeur batdans le creux de tes brasdans les cieux ici basje fais le veux de rester là quand tu ten vasmon coeur est froidle desaroi s'empare de moiquand tu m'ignorestres peu je dorstoi tu arboresjusqu aux auroresce silencecette violence tu vaux de l'or tel un tresorquand tu dorsje te dévoreton sourire est mon désird

j'ai rêvé de voir le soleil le soleil se coucher sur la mer azurée, j'ai dessiné, ce reflet, sur un papier, j'ai rêvé de ce moment, cet instant charmant j'ai vu ce rêve se réaliser chaleur et douceur, sourire ravageur, je peux mourir l'esprit tranquille j'ai eu ce que je désire