Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Claude Bertheux

Claude Bertheux

Ses blogs

le journal d'Emilie

le journal d'Emilie

Histoire de ma famille à travers le journal de ma grand mère Emilie
Claude Bertheux Claude Bertheux
Articles : 6
Depuis : 25/08/2015

Articles à découvrir

Poissons d'Avril

Poissons d'Avril

1 er avril 1906 Journal d'Emilie "Pour le 1er avril Elizabeth et moi avons envoyé un poisson à mon frère, à Amélie Giffard et Marie Heudiard avec déclaration d'amour, à Anna et Louise chevé. Celui de louise est d'un comique épatant, c'est le mie ux , de loin. Mon frère, si en colère, déchire et brûle le sien. Il reçoit mieux le deuxi
Emilie, Jules, le mariage et la vie à Dinard

Emilie, Jules, le mariage et la vie à Dinard

Claude En juin 1908, Jules et Emilie ont le projet d'acheter la forge Gainche à Dinard, rue de la Plage, maintenant rue Verney. Emilie a son mot à dire dans cette affaire comme l'indiquent les documents notariés de l'époque, mais ce qui semble la tracasser c'est le déplacement de Pléchâtel à Dinard où rien ne se passe comme elle l'avait so
Rencontre avec mon passé familial

Rencontre avec mon passé familial

C'est en parcourant au hasard des pages du net que j'ai découvert une petite information sur mon grand père Jules Bertheux. Il était écrit que mon grand père alors apprenti maréchal ferrant à Dinard avait rencontré Jules Verne et ferré ses chevaux. Un peu surprise par ce fait que je ne connaissais pas ou que avais oublié, j'ai contacté l
le concours de maréchalerie

le concours de maréchalerie

la collection de fers présentée au concours de maréchalerie 1908 Extrait du journal d'Emilie "Il doit aller à Rennes au concours de maréchalerie, pourvu qu'il ait un prix, si ce pouvait être le premier comme je serais heureuse" Claude Emilie ne fait pas mention du résultat du fameux concours de maréchalerie dans son journal mais on trouve l
Lettre à Emilie

Lettre à Emilie

Lettre à Emilie Je suis venue jusque ta porte, j'ai frappé, la porte s'est ouverte mais tu n'étais pas là. Pourtant le parfum de ta vie était présent, intact, inchangé, la maison comme une belle endormie sentait bon le passé, les rires et les larmes. Les images d'autrefois passaient silencieuses, j'étais arrivée au bout du chemin, je marc
Marie René Delalande, 1854-1928 Pancé

Marie René Delalande, 1854-1928 Pancé

Rue principale de Pance Château de la Créole Propos étonnants et modernes d'un homme chef de famille au début du XXème siècle Extraits du journal d'Emilie, propos de son oncle et parrain Marie René Delalande concernant l'acceptation de la demande en mariage faite par Jules Bertheux Le mariage lui déplait, même il en a parlé aux voisines