Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
La petite infirmière

La petite infirmière

Infirmière de campagne, j’arpente les chemins en long, en large et en travers. Je sonne aux portes et dis « bonjour, comment ça va aujourd’hui ? ». Ah oui, j’écris aussi des histoires sur ce et ceux que je rencontre au quotidien parce qu’il y a de l’extraordinaire dans chaque vie ordinaire...

Ses blogs

La petite infirmière dans la prairie

Le blog d'une infirmière libérale. Histoires et anecdotes d'une petite infirmière de campagne en vadrouille qu'il pleuve, qu'il vente et aussi quand le soleil se pointe. Une petite infirmière qui râle un peu, pleure de temps en temps et sourit beaucoup....Bienvenue à toi, viens sur mon blog prendre le bon air de la prairie...
La petite infirmière La petite infirmière
Articles : 356
Depuis : 22/08/2015
Categorie : Beauté, Santé & Remise en forme

Articles à découvrir

Au revoir…

Au revoir…

Vous me manquez, la visite du jeudi me manque. Cela ne durait pas longtemps, le temps d’une préparation de pilulier, d’une douche lorsque vous étiez d’accord, mais c’était toujours un de ces moments qui nous font aimer ce métier. Vous me manquez, vos faux airs de ma grand-mère me manquent, votre regard rieur, vos mains fripées, votre
Hier (encore) en tournée…

Hier (encore) en tournée…

Hier en tournée : - j’ai gratté des narines encore et encore, transformant malheureusement ce geste en un soin quotidien ! - j’ai fait une nouvelle rencontre, sonné à une nouvelle porte, pénétré dans une nouvelle maison, découvert un monde nouveau, celui de l’intime d’un être. - j’ai entendu les mots Covid, Omicron, cas contact,
J’en ai vu

J’en ai vu

J’en ai vu des durs qui pliaient sous la douleur. Des qui résistaient en serrant fort leurs poings rageurs. J’en ai vu qui paraissaient faibles mais qui devenaient des gladiateurs. J’en ai vu qui essayaient tant bien que mal de garder le sourire et d’autres qui se faisaient happer par la tornade de leur vie. J’ai vu des résistants, j’
Il y a des jours…

Il y a des jours…

Il y a des jours où l’on n’y croit plus , des jours où l’on a envie de raccrocher la blouse , des jours où rien ne va , des jours où les remarques disséminées ici ou là sont plus difficiles à entendre et où les réflexions sont comme des lames acérées qui déchiquettent les cœurs , des jours où l’on a envie de faire autre chose
De la merde en barre !

De la merde en barre !

De la merde en barre, c’est ce qui m’est apparu quand j’ai repensé aux trois jours qui venaient de s’écouler. Une série de jours où tu te dis que tu es coincée dans un espace temps dans lequel une journée dure un an ! Une série qui ne te donne envie que d’une chose : t’aplatir comme une crêpe sur ton lit et n’être dérangé p
À plein régime !

À plein régime !

Dans la voiture, mon esprit vagabonde. Il se perd, s’interroge. Il se questionne sur ce monsieur dont la plaie ne cesse de vouloir persister, sur les patients inscrits sur ma liste du jour dont les minutes de ce même jour ne cessent de défiler, sur celle dont la santé précaire se fragilise, sur cette autre dont la maison apparait à travers l
La facturation de l’angoisse !

La facturation de l’angoisse !

Alors voilà, je me suis installée confortablement sur le canapé, j’ai allumé mon ordi, attendu que le paysage du jour apparaisse (une sorte de canyon impossible à situer sur une carte), tapé mon mot de passe (« merde, c’est quoi déjà ce foutu mot de passe ?! ») et cliqué sur le petit icône de facturation. J’ai allongé les bras, b
Voca-envie !

Voca-envie !

Parfois, au fil des maisons, je me demande où est passée ma « vocation ». Enfin, j’entends par « vocation » mon « envie de faire ce métier » parce que vocation, c’est un mot que je n’aime pas beaucoup. Il me fait penser à sacerdoce et sacerdoce, ça s’apparente à un caractère quasi-religieux (si si j’ai vérifié dans le dicti
Avant-hier en tournée

Avant-hier en tournée

Avant-hier en tournée : -j’ai regardé par delà les fenêtres et vu briller à travers les vitres les guirlandes lumineuses des sapins. -j’ai remonté la fermeture éclair de mon blouson et hésité à mettre un bonnet puis l’ai mis quand même parce que le givre avait raidi les feuilles des arbres. -j’ai regardé la lune qui semblait dé
Today is our day

Today is our day

Il y a quelques jours, alors que je sortai d’un soin particulièrement éprouvant, je montai dans ma voiture dans un état second avec la désagréable impression d’avoir la tête dans du coton. Les mains agrippées sur le volant, j’ai pensé que la vie était quand même sacrément dégueulasse, qu’elle ne faisait cadeau d’aucun sursis e