Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

La petite infirmière

La petite infirmière

Infirmière de campagne, j’arpente les chemins en long, en large et en travers. Je sonne aux portes et dis « bonjour, comment ça va aujourd’hui ? ». Ah oui, j’écris aussi des histoires sur ce et ceux que je rencontre au quotidien parce qu’il y a de l’extraordinaire dans chaque vie ordinaire...

Ses blogs

La petite infirmière dans la prairie

La petite infirmière dans la prairie

Le blog d'une infirmière libérale. Histoires et anecdotes d'une petite infirmière de campagne en vadrouille qu'il pleuve, qu'il vente et aussi quand le soleil se pointe. Une petite infirmière qui râle un peu, pleure de temps en temps et sourit beaucoup....Bienvenue les zamis, venez sur mon blog prendre le bon air de la prairie...
La petite infirmière La petite infirmière
Articles : 324
Depuis : 22/08/2015

Articles à découvrir

Des marques sur le cœur...

Des marques sur le cœur...

Il y a des marques dans le cœur qui apparaissent, qui restent très longtemps et qui parfois ne disparaissent jamais. Le Covid ou plutôt la Covid comme on dit maintenant en a mis quelques-unes sur le cœur des gens. Au premier coup d’œil, cela ne se voit pas, mais en grattant un peu, sous le vernis de l’apparence, on se rend compte qu’elle
Journal de re-bord semaine 1

Journal de re-bord semaine 1

Jour1 Aujourd’hui premier jour du reste de notre vie, je me suis sentie : -motivée et pleine d’entrain parce que je ne veux pas me laisser submerger, parce que je préfère me répéter « qu’ils n’auront pas ma haine » (« ils » signifiant « toute cette période merdique que l’on vit actuellement »), comme le titre de ce très beau
Le parcours d’obstacles...

Le parcours d’obstacles...

Comme l’impression de jouer au crocodile, comme lorsque j’étais gamine et que l’on ne devait pas marcher sur les carreaux noirs sous peine de se faire dévorer par un crocodile imaginaire. Voilà l’impression que j’ai avec la covid machin bidule (décidément je ne m’habituerai jamais à dire « la »). La sensation de devoir éviter
Bien à vous...

Bien à vous...

Vous avez une petite soixantaine. Je vous ai recroisée l’autre matin, cela faisait longtemps. La dernière fois, c’était quand votre mari était en train de mourir. Depuis, on ne s’était plus vu, comme un peu perdu de vue. Maintenant, vous travaillez, vous vous occupez des vieux, ceux qui en ont besoin, ceux qui sont seuls chez eux. Vous
Maman, infirmière et jongleuse

Maman, infirmière et jongleuse

Première journée terminée. Bilan : mini-hobbit sur les genoux-môman sur les rotules. Après un démarrage sur les chapeaux de roues et quelques prises de sang plus tard, j’ai pu récupérer la mini-hobbit juste à temps pour l’accompagner à l’école. Comme le padre emmenait la grande pour son premier jour de lycée, c’est le fréro qui
Journal de re-bord semaine 2

Journal de re-bord semaine 2

Jour 9 Journée calme à la maison, sans réveil , sans speed, sans contrainte. Je n’ai pas allumé la radio ni regardé les fils qui me relient aux réseaux sociaux. On a quand même parlé un peu de la semaine car mes deux lycéens ne vont pas en cours lundi. C’est leur semaine « télétravail ». Enfin si l’on peut dire parce qu’à moin
Samedi soir sur la terre !

Samedi soir sur la terre !

Se dire que l’on doit dormir, mais veiller quand même ! Bailler, mais rester le plus longtemps les yeux ouverts, histoire de profiter. Avoir envie d’éteindre, mais vouloir avancer un livre de quelques pages. Se promettre de ne penser à rien, mais refaire dans sa tête la liste des patients du lendemain. Régler le réveil à 5h50, mais final
Plein le masque !

Plein le masque !

Alors on recapépète : pour les infirmiers libéraux (et les autres libéraux aussi d’ailleurs) depuis le début de la crise du covidmachinbidule (vais pas lui donner un nom à ce gros ..... de virus de....) on galère pour dénicher du matériel . Par matériel, j’entends les trucs de base de tout infirmier qui se respecte, à savoir des masq
Journal de re-bord semaine 3

Journal de re-bord semaine 3

Jour 19 Je note les noms des patients sur mon agenda au fur et à mesure des sms de ma collègue en me disant que la fin de semaine risque d’être, comment dire, rythmée. En attendant je suis en repos et j’essaie d’en profiter au maximum. Avec Bibiche, comme les grands sont en semaine d’école, on s’est fixé un jeu par jour. Aujourd’h
La prairie en vacances !

La prairie en vacances !

Jour 1 Le trajet est long jusqu’au campers de location. 400 et quelques bornes dans un vieux Patrol hyper chargé avec l’impression de partir à l’aventure. Le réveil a sonné aux aurores, aussi tôt que pour partir en tournée et j’étais la première debout. Ma troupe a dit que c’était parce que j’avais l’habitude et que ce n’é