Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
La petite infirmière

La petite infirmière

Infirmière de campagne, j’arpente les chemins en long, en large et en travers. Je sonne aux portes et dis « bonjour, comment ça va aujourd’hui ? ». Ah oui, j’écris aussi des histoires sur ce et ceux que je rencontre au quotidien parce qu’il y a de l’extraordinaire dans chaque vie ordinaire...

Ses blogs

La petite infirmière dans la prairie

Le blog d'une infirmière libérale. Histoires et anecdotes d'une petite infirmière de campagne en vadrouille qu'il pleuve, qu'il vente et aussi quand le soleil se pointe. Une petite infirmière qui râle un peu, pleure de temps en temps et sourit beaucoup....Bienvenue les zamis, venez sur mon blog prendre le bon air de la prairie...
La petite infirmière La petite infirmière
Articles : 342
Depuis : 22/08/2015
Categorie : Beauté, Santé & Remise en forme

Articles à découvrir

Demain

Demain

Le week-end défile en accéléré. A peine le temps de reprendre son souffle. Demain, il faut y retourner. Remettre son masque ; endosser à nouveau sa blouse ; garder dans une poche un stylo, le lecteur de carte vitale, la petite fiole de gel hydroalcoolique et le portable ; chausser les Stan Smith plus facile à nettoyer ; enfiler le jean de bou
L’éphémère...

L’éphémère...

J’ai parfois l’impression qu’être infirmière est un peu comme être une fleur éphémère. Tiens, j’ai un exemple tout trouvé : lundi dernier, je reprenais le chemin du travail comme ma dernière progéniture celui de l’école, un peu en trainant des pattes il faut bien l’avouer, mais en ayant la sensation que les quelques jours de r
Série de portraits-4-Béquille

Série de portraits-4-Béquille

Vous êtes à ses côtés depuis de longs mois déjà. Vous la soutenez, vous palliez aux défaillances qui chaque jour sont plus nombreuses. Vous êtes sa béquille et vous mettez toute votre énergie à tenter de la faire avancer pendant le peu de temps qui lui reste. Vous menez votre barque sur tous les fronts : en continuant de travailler, en v
La constellation de l’infirmière

La constellation de l’infirmière

Être en libéral, se rendre chez les patients c’est un peu comme consteller une journée de plein d’objectifs. C’est comme gravir des tas de petites montagnes. C’est ce que je me suis dit hier matin alors que je rejoignais la énième maison de la tournée. Il y a d’abord le tout premier objectif : celui de réussir à sortir du lit à d
Série de portraits-3- Kinder Surprise

Série de portraits-3- Kinder Surprise

Vous, vous êtes comme un Kinder surprise. Il y a un chocolat dégueulasse et plutôt insipide à l’extérieur et un cadeau surprise à l’intérieur. Le genre de cadeau auquel on ne s’attend pas ou au contraire la pièce de collection que l’on espérait trouver depuis longtemps. La première fois que l’on s’est vu, j’avoue ne pas avoi
Série de portraits-2-authentique

Série de portraits-2-authentique

Chaque fois que je sors de chez toi (je dis tu parce que tu as le tutoiement facile et que moi aussi), je me dis que j’adorerais être ta pote parce qu’un être aussi ouvert cela ne court pas les rues. Dès le premier contact, j’ai eu l’impression de te connaître depuis des lustres. Tu as raconté ton histoire avec simplicité et facilité
Histoire de dire un truc pour la fête des mères

Histoire de dire un truc pour la fête des mères

Parfois, lorsque je croule sous une montagne de linge mais qu’au bout du compte (et de très longues minutes) tout finit plié-trié-presque repassé (n’est pas Marie Kondo qui veut !) ou que je me lance dans la préparation d’un « gâteau improvisé avec une recette sous le nez mais pas tous les ingrédients » et que celui-ci s’avère pl
Hier, en tournée...

Hier, en tournée...

Hier, j’ai bataillé avec une cafetière parce que son propriétaire est le chat noir des cafetières et que j’avais la trouille que la cafetière en question se transforme en cocktail molotov. Hier, j’ai parlé fuite de matières aussi naturellement que si l’on avait parlé de la pluie et du beau temps parce que l’urine et les selles c
Série de portrait : 1- beauté...

Série de portrait : 1- beauté...

Vous avez toujours été coquette. Cela se voit à des kilomètres car vous êtes toujours impeccable lorsque je franchis le seuil de votre maison. Maquillage, coiffure, tenue, rien n’est laissé au hasard. Vous habitez une maison isolée mais vous vous en foutez. Vous avez vos animaux et comme vous dites parfois « ceux-là, on peut compter sur
Celle qui attendait...

Celle qui attendait...

Elle attend, du moins elle semble attendre que les minutes défilent et qu’enfin le jour se termine. Elle a eu une autre vie avant, une vie remplie d’enfants, de tâches à accomplir, de temps à grapiller, mais maintenant que le temps de l’insouciance est révolue et qu’il ne reste que les bribes d’un temps passé, elle reste là à tour