Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
La petite infirmière

La petite infirmière

Infirmière de campagne, j’arpente les chemins en long, en large et en travers. Je sonne aux portes et dis « bonjour, comment ça va aujourd’hui ? ». Ah oui, j’écris aussi des histoires sur ce et ceux que je rencontre au quotidien parce qu’il y a de l’extraordinaire dans chaque vie ordinaire...

Ses blogs

La petite infirmière dans la prairie

Le blog d'une infirmière libérale. Histoires et anecdotes d'une petite infirmière de campagne en vadrouille qu'il pleuve, qu'il vente et aussi quand le soleil se pointe. Une petite infirmière qui râle un peu, pleure de temps en temps et sourit beaucoup....Bienvenue les zamis, venez sur mon blog prendre le bon air de la prairie...
La petite infirmière La petite infirmière
Articles : 338
Depuis : 22/08/2015
Categorie : Beauté, Santé & Remise en forme

Articles à découvrir

Série de portraits-2-authentique

Série de portraits-2-authentique

Chaque fois que je sors de chez toi (je dis tu parce que tu as le tutoiement facile et que moi aussi), je me dis que j’adorerais être ta pote parce qu’un être aussi ouvert cela ne court pas les rues. Dès le premier contact, j’ai eu l’impression de te connaître depuis des lustres. Tu as raconté ton histoire avec simplicité et facilité
Parler anglais comme une vache espagnole

Parler anglais comme une vache espagnole

- Tu pourras rappeler la dame au ........ Elle a laissé un message et j’ai pas compris le nom. J’étais tranquillement avachie, mon canapé ne faisant qu’un avec le reste de mon corps lorsque j’écoutai le message de ma collègue. Je décidai de rappeler de suite la dame en question, histoire de ne pas zapper l’affaire. Une voix à fort
Ne pas avoir envie mais avancer quand même !

Ne pas avoir envie mais avancer quand même !

_ « j’écoute plus la radio ! » je lui ai dit en rentrant. J’avais la tête pleine comme un citron et je sentais qu’un agacement me chatouillait le ffp2 depuis un bon moment déjà ! -mauvaise journée ? m’a-t-il demandé. -non pas vraiment au contraire mais j’en ai marre ! Pas envie de tout expliquer ! C’était une de ces phrases tou
Le tout dernier patient

Le tout dernier patient

Au bout du bout de la journée, il y a cette maison au bord du chemin, cet immeuble à escalader, cette rue à remonter. Au bout de tout cela, il y a le tout dernier patient de la journée. Celui chez qui tu te rends lorsque la nuit s’étend à perte de vue, lorsque le froid t’envahit tout entier, lorsque tu as dépassé depuis belle lurette le
Série de portrait : 1- beauté...

Série de portrait : 1- beauté...

Vous avez toujours été coquette. Cela se voit à des kilomètres car vous êtes toujours impeccable lorsque je franchis le seuil de votre maison. Maquillage, coiffure, tenue, rien n’est laissé au hasard. Vous habitez une maison isolée mais vous vous en foutez. Vous avez vos animaux et comme vous dites parfois « ceux-là, on peut compter sur
Série de portraits-4-Béquille

Série de portraits-4-Béquille

Vous êtes à ses côtés depuis de longs mois déjà. Vous la soutenez, vous palliez aux défaillances qui chaque jour sont plus nombreuses. Vous êtes sa béquille et vous mettez toute votre énergie à tenter de la faire avancer pendant le peu de temps qui lui reste. Vous menez votre barque sur tous les fronts : en continuant de travailler, en v
Et la fève bordel ?!

Et la fève bordel ?!

Et la reine bordel ? Vous allez me dire que l’on s’en fout de la reine, de la galette et de tout le tintouin, qu’en ce moment on a d’autres chats à fouetter (et pas que des chats d’ailleurs !). Comme on dit, la galette on s’en bat la raie ! Pourtant, une question me taraude : pourquoi depuis une sacrée paire d’années, je n’ai jam
Série de portraits-3- Kinder Surprise

Série de portraits-3- Kinder Surprise

Vous, vous êtes comme un Kinder surprise. Il y a un chocolat dégueulasse et plutôt insipide à l’extérieur et un cadeau surprise à l’intérieur. Le genre de cadeau auquel on ne s’attend pas ou au contraire la pièce de collection que l’on espérait trouver depuis longtemps. La première fois que l’on s’est vu, j’avoue ne pas avoi
Demain

Demain

Le week-end défile en accéléré. A peine le temps de reprendre son souffle. Demain, il faut y retourner. Remettre son masque ; endosser à nouveau sa blouse ; garder dans une poche un stylo, le lecteur de carte vitale, la petite fiole de gel hydroalcoolique et le portable ; chausser les Stan Smith plus facile à nettoyer ; enfiler le jean de bou
L’éphémère...

L’éphémère...

J’ai parfois l’impression qu’être infirmière est un peu comme être une fleur éphémère. Tiens, j’ai un exemple tout trouvé : lundi dernier, je reprenais le chemin du travail comme ma dernière progéniture celui de l’école, un peu en trainant des pattes il faut bien l’avouer, mais en ayant la sensation que les quelques jours de r