Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Chatfleuri

Ses blogs

Les chemins de Chatfleuri

Les chemins de Chatfleuri

Des textes des chansons, des textes poétiques (là, je me la pète!) et des réflexions personnelles...
Chatfleuri Chatfleuri
Articles : 250
Depuis : 14/08/2015
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Pyjama

Elle s'assoit négligemment La jambe repliée sous la cuisse Verre de rouge à la main Cigarette entre les doigts Elle n'est jamais aussi belle qu'en pyjama Pyjama pilou, pyjama satin Chemise longue coton Tout lui va, c'est le soir C'est son uniforme de confort Son costume de vérité Sa tenue de simplicité Sa vêture d'intimité Elle se détend,

Everybody is trans

From morning to the evening From a day to another day From the place i never back To the place i never go I try To Stay Myself But everybody is trans From the heat to the cold From the darkness to the glow From the blessing to the curse From fucking garbage to the heart of gold Sometime Don't Know Who i am Cauz' everybody is trans I change but i go

Danser, pour pas crever

Danser, pour pas crever, Pour faire la nique à la mort, Pour cracher à l'absurdité de la vie. Danser, pour pas crever, Pour sentir que l'on est vivante, Pour se sentir vivante, Pour vivre. Danser, pour pas crever, Ressentir ses muscles jouer sous la peau, Pour faire suer cette peau, Pour avoir les tendons douloureux Et le corps à vif. Pour comp

La rose et le jardinier

J'ai vu une rose fleurir en son jardin Ses cent pétales charnus et veloutés Se déployer délicatement un à un Elle a éclot pour le plaisir de mon regard enchanté Car que serait une rose sans quelqu'un pour la regarder ? J'ai voulu m'en approcher Y plonger le nez, humer sa fragrance Mais je n'ai pu la toucher Ses épines y faisant une cruelle

Ta maison

J'irai compter les tuiles Du toit de ta maison Voir si l'on tombe pile Sur un beau chiffre rond Puis je compterai les briques Des murs de ta maison Demande-moi ce que je fabrique Je te dirai que je ne tourne pas rond Je veux repeindre tes fenêtre Couleur ciel de mai Car tu voudrait peut-être Que la pluie ne tombe jamais Et je changerai ta porte P

Juste après...

Nos peaux transpirantes qui se collent avidement l'une à l'autre Nos bras prisonniers et emprisonnant Nos cuisses entremêlées et verrouillées entre elles Nos langues qui luttent encore Nos lèvres refusant de se desceller Nos souffles saccadés et fiévreux que nous respirons mutuellement Nos paupières qui s'alourdissent, terrassées par les t

Je voulais écrire...

Je voulais écrire un texte sur toi, pour toi. Ton portrait en filigrane vaporeux Tellement léger que même toi ne l'aurai jamais deviné. Mais je ne sais que dire d'autre que : J'ai envie de faire partie de ta vie. J'ai pensé à toi, toute cette nuit, tout ce jour, Et agacée de n'avoir pas vu passer le temps, De n'avoir rien fait d'autre que pe

Ton étoile

Poursuis ton chemin, je ne suis que de passage. Je t'attendais au carrefour, cette nuit Ta nuit, Sachant ta venue. Je suis là avec ma lanterne Et éclaire ces chemins qui t'attendent. Mais je resterai au carrefour Et tu continueras d'avancer Sur le chemin que tu choisira. Certes, ces chemins sont obscurs Et tu ne voit pas où ils mènent. Mais ne

Rêves de petits matins

Il y a des petits matins qui se rêvent en silence Pour ne pas troubler le souvenir des heures passées Ni la quiétude de son souffle apaisé. Elle dort. Il y a des petits matins qui se rêvent dans la pénombre Où l'on laisse les rideaux fermés face au soleil levant, Ses hanches alanguies sont ombre dans l'ombre. Elle dort. Il y a des petits ma

Le paradoxe de la neige

Je ne comprendrai jamais le paradoxe de la neige. Elle, glacée à m'en rougir les joues, me fait penser à la chaleur. Une myriade de plumes tombant du ciel quand aucun oiseau n'y peut voler, Une légèreté délicate qui fait pourtant ployer les branches. Et que dire de sa douceur veloutée qui parsème mes mains de gerçures Ou de sa blancheur c