Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Chatfleuri

Ses blogs

Les chemins de Chatfleuri

Les chemins de Chatfleuri

Des textes des chansons, des textes poétiques (là, je me la pète!) et des réflexions personnelles...
Chatfleuri Chatfleuri
Articles : 246
Depuis : 14/08/2015
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Dissolution féminine

Sur la toile, les aplats de couleurs donnent corps Au plaisir Charnel, sensuel. Explosion du rose pastel, de la chair carnée, Et une touche d'orange. En noir épais, le contour de cette femme qui se dissout Dans l'invasion du plaisir, Abolissant la frontière entre soi et le monde. Ne reste plus qu'un sein Appelé à disparaître lui aussi, À se

JE

Je. Je suis. Je suis celle que vous n'attendiez pas et qui est là. Je suis celle que vous attendiez et qui ne viendra pas. Je suis la folle à la lucidité sage. Je suis la folie inavouée. Je suis la louve à l'animalité hors de toute humanité. Je suis la fauvesse qui danse au chant des oiseaux. Je suis la sagesse dissimulée dans l'ignorance.

La rose et le jardinier

J'ai vu une rose fleurir en son jardin Ses cent pétales charnus et veloutés Se déployer délicatement un à un Elle a éclot pour le plaisir de mon regard enchanté Car que serait une rose sans quelqu'un pour la regarder ? J'ai voulu m'en approcher Y plonger le nez, humer sa fragrance Mais je n'ai pu la toucher Ses épines y faisant une cruelle

Pyjama

Elle s'assoit négligemment La jambe repliée sous la cuisse Verre de rouge à la main Cigarette entre les doigts Elle n'est jamais aussi belle qu'en pyjama Pyjama pilou, pyjama satin Chemise longue coton Tout lui va, c'est le soir C'est son uniforme de confort Son costume de vérité Sa tenue de simplicité Sa vêture d'intimité Elle se détend,

Le paradoxe de la neige

Je ne comprendrai jamais le paradoxe de la neige. Elle, glacée à m'en rougir les joues, me fait penser à la chaleur. Une myriade de plumes tombant du ciel quand aucun oiseau n'y peut voler, Une légèreté délicate qui fait pourtant ployer les branches. Et que dire de sa douceur veloutée qui parsème mes mains de gerçures Ou de sa blancheur c

Juste après...

Nos peaux transpirantes qui se collent avidement l'une à l'autre Nos bras prisonniers et emprisonnant Nos cuisses entremêlées et verrouillées entre elles Nos langues qui luttent encore Nos lèvres refusant de se desceller Nos souffles saccadés et fiévreux que nous respirons mutuellement Nos paupières qui s'alourdissent, terrassées par les t

Everybody is trans

From morning to the evening From a day to another day From the place i never back To the place i never go I try To Stay Myself But everybody is trans From the heat to the cold From the darkness to the glow From the blessing to the curse From fucking garbage to the heart of gold Sometime Don't Know Who i am Cauz' everybody is trans I change but i go

Je voulais écrire...

Je voulais écrire un texte sur toi, pour toi. Ton portrait en filigrane vaporeux Tellement léger que même toi ne l'aurai jamais deviné. Mais je ne sais que dire d'autre que : J'ai envie de faire partie de ta vie. J'ai pensé à toi, toute cette nuit, tout ce jour, Et agacée de n'avoir pas vu passer le temps, De n'avoir rien fait d'autre que pe

Les aiguilles de Calcutta (ô Calcutta)

Calcutta, ô Calcutta Sous tes divines aiguilles Calcutta, ô Calcutta Je me sens partir en vrille Calcutta, ô Calcutta À coups d'encre dans ma peau Calcutta, ô Calcutta Tu me fais chanter le tango Devant toi je me déshabille Timidement comme une pucelle J'ai beau savoir que t'es gentille Je sais que j'vais voir trente-six chandelles Et quand j

L'impossible

Demande-moi de bâtir des ponts de rosée sur les volcans, D'inverser par mon souffle l'Autan, le Mistral et la Tramontane, De faire fleurir le nénuphar dans le désert d'Atacama, Et de tisser autour de la lune une toile de songes d'enfants. Demande-moi de boire les nuages à la paille Et de marcher nu-pied sur les rasoirs des mots non-dits, De do