En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Dominique Labourier

Dominique Labourier

La bien séance de Dom, critiques cinematographiques, polar, bd,concerts...toujours positives.

Ses blogs

La bien séance de Dom

La bien séance de Dom

critiques de films, romans, bd, polar, concerts....
Dominique Labourier Dominique Labourier
Articles : 246
Depuis : 13/08/2015

Articles à découvrir

My wonder woman

My wonder woman

Je suis abasourdi et outré ! Comment un des plus beaux films de l'année, un film d'amour Magnifique, tiré d'une histoire et qui en plus parle du créateur de Wonder Woman, ne passe que dans une salle en VO dans la deuxième ville de France. Nous sommes lundi soir, il va sans doute être supprimé d'ici mercredi et personne ne va s'y rendre, alor
Taxi 5

Taxi 5

Pour une fois que la France possède une franchise, je ne pense pas au un et deux par exemple du" coeur des hommes" qui ne peuvent pas tenir sur la durée, autant en profiter, d'autant plus que Besson a laché sa création au profit de Franck Gastambide. Celui çi nous sert un bon "Taxi" avec quelques uns de ses ingrédients de "Kaîra", heureuseme
Red sparrow

Red sparrow

En ces moments où Poutine et Trump dirigent le monde, quel plaisir de voir un vrai film d'espions, comme au bon vieux temps de la guerre froide. Très bien fait, joué, par Jennifer Lawrence notamment. Un bémol, plusieurs scènes d'une violence rarement montrée, qui flirte plus avec le gore, et les plus méchantes tortures qu'avec du John Le Car
La belle et la belle

La belle et la belle

La première bonne raison d'aller voir ce film consiste à voir La Croix Rousse car la moitié du film se passe à Lyon, et une aux Arcs. La deuxième vient des deux actrices formidables sur lesquelles je tresse des lauriers pour la qualité de leur travail. La troisième se trouve dans l'histoire, intéressante, qui en France s'avère traitée ave
avengers infinity war

avengers infinity war

Ayant vu beaucoup de films Marvel, je me sens incapable de vous donner un sentiment sur cette méga prodcution, bourrée d'héros et d'héroïnes, d'histoires mêlées que j'avoue avoir du mal à démêler, et au bout de plus de deux heures, je n'ai rien compris à la fin... Mais il y aura une suite. Rassurez vous.
ready player one

ready player one

Le film à aller voir toutes affaires cessantes. En effet, quand on pense que Monsieur Speiberg, plus de 70 ans au compteur achète les droits du livre, lance en action des centaines de spécialistes des jeux, des effets spéciaux, tout en transmettant ce qui le motive tout au long de sa filmographie, on se rend dans une salle de cinéma. Bien ente
Place publique

Place publique

Jean Pierre Bacri recommence à cabotiner comme il a fait pendant des années, alors que depuis plusieurs films, il nous enchantait par une nouvelle variété de jeux. Sans doute de réécrire avec Agnés Jaoui, ce rôle de producteur animateur parisien l'a t'il déterminé à refaire ce monologue d'acteurs. Autrement, bien joué et bien fait mais
MILF

MILF

Axelle Lafont nous a écrit un film drôle, pas toujours fin et subtil mais très bien fait que j'ai adoré sur un sujet, assez difficile car je vous rappelle juste, que cela veut dire ; "Mother i like fuck" Traduction laissée libre à chacun, donc avec un titre pareil il ne faut pas non plus s'attendre à du Proust. Mais on passe un excellent mom
Hostiles

Hostiles

Si vous aimez le western, précipitez vous au cinéma. En Vo dans les UGC, mais ce ne sont pas les dialogues qui font l'intérêt de ce film, sur les indiens, les soldats... Pour vous donner un ordre d'idées, il s'agit d'un "soldat bleu" moderne, encore plus profond et d'une "flèche brisée" actualisée, donc pas pour les enfants, mais tellement
La Ch'tite famille

La Ch'tite famille

Dany Boon aurait pu tourner il y a une dizaine d'années, un numéro 2 3 et 4 et 5. Il a préféré contrairement aux Tuche, passer à d'autres histoires, les uns fonctionnant d'autres moins, mais chercher son style, continuer à faire rire, et travailler. Dix ans après il nous replonge dans ses racines du Nord, avec comme épicentre Paris, et là