Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Marylou

Marylou

Tags associés : au boulot

Ses blogs

Femme précaire

Le blog d'une "employée de maison polyvalente" qui cumule jusqu'à 6 cdi et 4 cdd à temps partiel. Témoignage de la galère des esclaves modernes.
Marylou Marylou
Articles : 11
Depuis : 18/04/2008
Categorie : Maison, Déco & Bricolage

Articles à découvrir

Problème de riche

Problème de riche

Vive le lundi ! Lundi matin, de bonne heure et de bonne humeur, me voilà investie par ma patronne d'une mission de la plus haute importance. La maisonnée fait face à un problème d'une extrême gravité : canal + family et série club ne fonctionnent plus dans la chambre des enfants depuis presque une semaine déjà. Madame est très contrariée
Expédition hard discount

Expédition hard discount

L'idéal c'est Lidl ? Faut voir ! Pas de chance, je finis à 18 heures. Il était donc 18 h 45 et j'étais en 4ème position devant l'unique caisse ouverte du Lidl de mon quartier. Il restait une dizaine de clients. C'est alors que la caissière a quitté son poste en furie pour rabattre les traînards. La demoiselle devait avoir un rencard ! Elle
Le coeur bien accroché

Le coeur bien accroché

Décidément, rien n'est impossible ! J'ai rencontré des téléspectateurs persuadés que l'émission de M6 " C du propre", c'était forcément du chiqué. Pour ma part j' n'en suis pas sure. Voici l'inventaire de ce qui m'attendait ce matin dans l'évier d'une cuisine à côté duquel trônait un objet en plastique crado ressemblant vaguement à
Comme elle avait vécu

Comme elle avait vécu

En poussant la porte, je l'ai ressenti. Le vestibule était baigné par la lumière crue du matin, le bouquet de rose s'épanouissait sur la console entre le plateau du courrier et le pot aux clés. Cependant aucune lumière ne filtrait par la porte du salon entrouverte. L'atmosphère était étrange, j'ai ressenti un manque, celui de l'odeur du ca
Marche ou crève

Marche ou crève

Oh, la belle campagne de communication du ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité ! (oups, rien que ça !) Comme mon million de confrères et de consoeurs, du jardinier à la nounou en passant par la femme de ménage, je me suis bien reconnue. Bon sang, mais c'est bien sûr, cette douleur insupportable de l
C'est le printemps !

C'est le printemps !

Nous sommes samedi 27 avril, et c'est le premier jour du printemps. Réchauffement climatique oblige (enfin peut-être), probablement le dernier. Demain après-midi : automne (re re pluie), et pour la semaine : hiver avec re re re pluie et chute des températures. Notez que d'après le discours officiel, le climat se réchauffe et on manque d'eau.
Incivilité ordinaire

Incivilité ordinaire

Jeudi après midi, il faut emmener la vieille dame chez le radiologue. En effet, Arlette, qui a 90 ans s'est cassé le poignet il y a un mois et devrait être déplâtrée bientôt. Je suis arrivée avec une bonne heure d'avance, bien m'en a pris. Il pleut à verse et j'aurai du pouvoir rentrer la voiture dans la cour pour permettre à la vieille d
Plat du chômeur

Plat du chômeur

Les prix de l'alimentation grimpent en flèche. Mon pote Christian m'a donné cette recette probablement de son invention. (en 2000 elle revenait à 5 Francs mais il paraît que l'euro n'a rien changé!) Pour une famille de 4 personnes, ce repas complet revient à environ 5€ Il vous faut : 1 kg de pommes de terre de consommation (1€) 1 saucisso
Proposition indécente

Proposition indécente

Aboli, l'esclavage ? Ah bon, il y a eu une révolution en 1789 qui a aboli les privilèges ? Z'êtes surs ? Pourtant, toutes les Marie Antoinette n'ont pas été guillotinées certaines sont encore sures de leurs privilèges de classe. Suite à une annonce que j'ai passée sur le site "particulier emploi service", voici la proposition que j'ai reç

Les clichés ont le vie dure

Je ne sais pas s'il s'agit d'un atavisme ou d'un transfert de culpabilité, mais dans une maison, lorsqu'un objet disparaît, quelle que soit sa valeur , du caramel mou au billet, en passant par l'argenterie et les bijoux, c'est forcément la bonne (pardon, l'employée de maison). Pour ma part, dotée d'une hérédité moins lourde et ne me sentant