Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Hildegarde

Hildegarde

Je ne suis rien d'autre que la perfection incarnée dans une fourmi. Je résume à moi seule toute la beauté du monde. J'existe, et vous devriez vous en réjouir.

Ses blogs

Le blog d'Hildegarde

Le blog d'Hildegarde

Hildegarde, sa vie, son oeuvre
Hildegarde Hildegarde
Articles : 25
Depuis : 28/07/2011
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Il faut sauver le Pirate Paulo (épisode 1/2 : l’électrochoc)

Il faut sauver le Pirate Paulo (épisode 1/2 : l’électrochoc)

La vie suivait son cours tranquillement. Je travaillais toujours ardemment à surendetter mes interlocuteurs téléphoniques. J’avais même été élue employée du mois. Être née sans scrupule, ça aide. Papa reprenait confiance en moi, il acceptait maintenant de me laisser aller seule chercher le courrier, sans m’escorter. Je goûtais là u
J'ai faim !

J'ai faim !

Résumé du dernier épisode : je suis en attente de mon procès, assignée à résidence chez papa ou chez maman, Paulo a été de nouveau arrêté, maman a été assommée par papa et papa m’a droguée pour me rendre plus docile. Bref, nous vivons une crise familiale de grande ampleur. Papa et maman ont décidé de me donner un « cadre » (id
La grande vie

La grande vie

J’ai bien conscience de n’avoir pas donné de nouvelles depuis quelques sem… mois. J’en suis profondément désolée, mais je vous avais complètement oubliés. J’ai passé beaucoup de temps avec des personnes bien plus intéressantes que vous (comprenez : bien plus riches). Et je vous prie de ne pas prendre cet air outré, je n’ai pas
La récidive

La récidive

Les choses sont allées très vite. Paulo, ne supportant plus de vivre chez celui qu’il appelle « mon despotique papa », avait échafaudé un plan ingénieux selon lequel nous devions nous enfuir au bout du monde, prendre de nouvelles identités (j’avais déjà trouvé la mienne, je devais me rebaptiser Adèle-Muguette) et ouvrir un gîte que
Papa, mon héros

Papa, mon héros

Papa, c’est une autre histoire. Cette fois, personne n’a eu besoin de me souffler le titre de mon article. Je sais ce que vous pensez, que je suis une de ces filles-à-papa qui n’a jamais pu totalement se débarrasser de son Œdipe. Et j’ai envie de vous répondre : So what ? Peut-être qu’en cherchant bien, mon thérapeute m’amènerait
Mon nouveau job

Mon nouveau job

Papa a accepté de me laisser rentrer, à condition que je trouve un travail. Il dit qu’il ne supporterait pas de me voir de nouveau passer mes journées devant la télé, à roter mes Adelscott. J’aurai accepté n’importe quoi pour quitter l’Écosse dans la mesure où, malgré la profusion de whisky et la tradition du « rien sous le kilt
Et merde

Et merde

Putain sa race sa mère, et moi qui vous faisais confiance. Je vous ai donné de mes nouvelles pour vous faire plaisir, pour rebooster votre ego, vous faire croire que vous comptiez pour moi, et vous, vous m’avez trahie. Si j’attrape le fourbe qui m’a dénoncée, je le bouffe. Je le découpe en fines lamelles et je m’en fais un carpaccio. C
Il faut sauver le Pirate Paulo (épisode 2/2 : action)

Il faut sauver le Pirate Paulo (épisode 2/2 : action)

Cela n’avait pas été difficile de convaincre papa de me laisser retrouver maman pour quelques jours. Il pensait que je m’étais assagie et que je voulais faire la paix avec elle. Papa ne voyait pas le mal en moi, alors que maman me prenait pour l’Antéchrist. Elle avait été étonnée de ma demande et avait un peu râlé. Il allait encore
Mes prétendants

Mes prétendants

Suite à mon annonce, je n’ai reçu que quatre lettres. Je me sentais comme les agriculteurs malchanceux de L’amour est dans le pré. J’essayais de me remonter le moral en me disant que l’une de ces quatre lettres cachait peut-être l’amant idéal, mais les photos n’étaient pas très encourageantes. Pour rester dans mon principe de tot
Maman, mon idole

Maman, mon idole

Alors que je commençais à prendre goût à l’Écosse (mais pas au point de manger de la panse de brebis farcie), papa m’annonça une nouvelle qui gâcha mon plaisir. Mon thérapeute pensait qu’il aurait été psychologiquement nuisible que je cesse subitement mon analyse. Il exagérait, nous n’avions fait qu’une séance, lors de laquell