En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Candiice

Candiice

Ses blogs

candiice.over-blog.com

candiice.over-blog.com

candiice.over-blog.com
Candiice Candiice
Articles : 19
Depuis : 22/03/2010
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

La base nantaise

La tendresse a ses raisons que le coeur comprend très bien. Etre au bon endroit au bon moment, c'est l'art des autres. Mais nous sommes bonnes perdantes et toujours d'accord : l'alcool, comme l'amour, n'est valable que lorsqu'il est fort. Nos échecs ont désormais un arrière goût de zubrowska, on trinque à notre future vodkation, à notre moon

Justine

La vie est un ballet ; on le danse qu'une fois. Ses mains parlaient à Dieu, et moi avec mes pieds ancrés dans la terre, je n'ai pu les entendre. J'ai seulement admiré cette danse, évidente et simple, dont aucun geste ne semblait réel. Intriguée par son angélisme, j'ai cherché les ailes qui la déracinaient de la pesanteur humaine. Ma peau a

Claire

Les mouettes naissent des mouchoirs que l'on agitent au départ du bateau. L'auditoire s'impatiente tandis que le temps pulse sous mes ongles dorés. Un nombre incroyable de personnes survoltées me bourdonnent autour avec l'ordre paradoxal de ne pas me déranger. On s'attend à ce que je sois électrique, que le stress me fasse piaffer, me force

Pauline

Les photos sont là, il ne te reste plus qu'à les prendre. "Fais ce que tu sais faire de mieux", high five en talons hauts et bons baisers de Nantes centre. Ton dos a soupiré quand je l'ai enlacé, le jeu pouvait commencer. Voilà comment ça s'est passé, on a tout mis sur la table : tes gros sanglots, les clefs de ma cachette secrète, ton cour

Claire

Le corbeau critique la noirceur J'admire ma ville, je la domine les poings sur les hanches. Elle est comme un immense manège dont chaque tour me vieillit, trahi mon âge. Mes talons aiguilles n'ont plus peur des pavés, Nantes est devenue mon étoile du berger. Il fait froid ce soir, je réalise que l'été qui m'a protégé pendant deux mois, s'e

Fanny

Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps. J'écarte le rideau de tes cheveux d'ange et te murmure que Dieu a de beaux saints ce soir. Endiablée, fausse agnostique, tu dessines une ligne de sel sur la peau tendue entre mon pouce et mon index et remplis ton verre de tequila. Tu me dis que l'ivresse est dans le beat, et aspire les cr

Jérôme

Dans la vie comme aux échecs, on peut bien céder une tour mais non la dame. "Armes blanches et grenades noires". J'aurais aimé que ce soit contre ta joue qu'elle ait ronronné cette menace mutine, que ce soit dans tes yeux qu'elle ait déversé son chantage séditieux et que se soit son rire qui t'ait donné des frissons. L'avertissement aurait

Hervé

Le port de plaisance est un lieu conçu pour que les navigateurs qui ne prennent pas la mer puissent rencontrer des vacanciers qui n'ont pas de bateau. Assise à la fenêtre, les jambes métronomes au vent, je t'emprunte un peu de ta mer du bout du monde. Je regarde le port et la rade, je respire la bruine jusqu'à tomber malade. Tu avais raison, q

Julien

Qui apaise la colère éteint un feu ; qui attise la colère sera le premier à périr dans les flammes. Je relève des yeux d'encre de chine sur tes pupilles entourées de piscine. Les pauvres, elle s'écarquillent d'incompréhension, elles interrogent le sourire mauvais que dessinent mes lèvres et commencent à chercher une issue de secours. Tu

Matthieu

La moelle la plus exquise se trouve dans l'os le plus dur. Timidement, tes doigts caressent ma nuque, s'imisçent entre mes cheveux. Comme un invité tu replaces ta main sur ma gorge artiste. Il y avait longtemps que tu n'étais pas venu chercher un peu d'espoir entre mes deux cordes vocales. Je pensais que tu l'avais enterré ton espoir. Souviens