Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
abou.nizar

Ses blogs

Le blog de abou.nizar

Le blog de abou.nizar

Au départ je voulais que ce soit une archive pour mes écrits, d'ailleurs je ne sais toujours pas pourquoi je le fais (écrire); pour l'instant je me dis toujours que c'est une recherche de reconnaissance à travers une certaine esthétique, mais je sais qu'il s'agit de beaucoup plus que ça. Au final j'ai appris qu'un blog pouvait être une archive plus ou moins vivante et que lire d'autres blogs ou consommer d'autre médias pouvait nous inciter à écrire en réaction ou à ouvrir un sujet pertinent.
abou.nizar abou.nizar
Articles : 187
Depuis : 01/10/2008

Articles à découvrir

Ma « Tunisienté » à moi

Qui suis-je ? Cette question je me la suis posée très jeune et pour cause j'avais grandi dans un environnement culturel « panaché ». Mon père et ma mère sont originaires de deux villes côtières séparées par quelque chose comme 120 KM et quelques années lumières de différences sociales et civilisationnelles ; au point où le langage ne

A Ghassen Ben Khélifa

Peu importe les couleurs, quand on porte dans le coeur son combat et ses voeux; Peu importe les saisons, quand l'hirondelle du printemps flâne dans nos cieux d'antan; Et peu importe les amours, car rien ne vaut le grand premier celui qui dure pour toujours: L'appel du sang, qui nous rend frères et soeurs, unis dans la misère et même face à la

Le gardien du temps

Je ne sais pas si je me rappelle encore de ce carrefour vide, où je devais choisir entre deux directions possibles ... et où j'avais fini par prendre la troisième ! © Un choix impossible à faire, que j'ai pourtant osé prendre les yeux fermés, pour finir devant la porte de ce cabanon en bois, sans toit, sans murs, sans fenêtres … et sans p

VDR ... VDC ?

La nuit tombée sur un jour de plus mes rêves s'en vont où le soleil se glisse. Et posent une question à l'horizon complice lequel aura raison de mon cas de novice ? La nuit colportant conseil m'apporte la nouvelle et sur un ton moral elle blesse mon orgueil. Lequel sera plus fort la foi du rêveur où la malice de ses rêves riant "à s'en fend
crédo

crédo

Je vois la lune dans tes yeux malgré la brume dans le ciel; de son clair je me réchauffe coeur et corps dans le gel. Je vois la vie sur ton corps danser un rite ancestral; et je me donne à cette danse qui m'emmène jusqu'à la transe. Je vois la mort nous traquer dans les méandres du passé; et je me ris de ses déboires en bon martyr de notre

You have a nightmare !

En réponse à http://www.facebook.com/#!/note.php?note_id=10150103136327641&id=1061950356 Salut S, J'ai lu avec beaucoup d'attention ta note sur Facebook et je suis heureux de constater qu'un tunisien avec un vécu aussi riche que le tien suit cette « mode ». Le fait est que le Facebook tunisien pullule de notes tout aussi éparses qu'incongrues

Plat Tunisien (2)

Quelques conseils modestement formulés par un Tunisien à ses compatriotes durant ces événements qui secouent notre pays bien-aimé. La révolution est historique certes mais reste toujours aussi vitale et cruciale pour l'avenir de chaque Tunisien. L'heure de la passion est passée et le moment de concrétiser est d'ores et déjà arrivé et ser

à ma maman ...

Ô tendre lueur De mon premier réveil ... La plus belle fleur De mes années d'abeille Tu es mon bonheur Dans les jours de grisaille Et ma douce chaleur Dans les nuits qui caillent Tu passes tes nuits A soigner mes jours Petite maman, Qui donne sans retour Laisse moi te le dire Une fois à mon tour: Tu es le plus grand de mes grands amours !

Questions pour un tunisien (et réponse de l'un d'entre eux)

Q1. Que représente la révolution tunisienne de 2010-2011 pour vous ? Que pourrait-elle apporter à la Tunisie ? Une preuve indiscutable que le pays était toujours uni, malgré tout les résidus régionalistes et le conflit générationnel et qu'il était doté d'une conscience secrète inouïe malgré sa démission politique et l'opacité des m

INSOMNIA

Insomnie, calomnie de mes nuits, et rédemption de mon être ; miroir de ma vie et de ses soucis, ce soir je t'aime, demain je t'envoie paître ... Parole d'érudit de ton silence d'or, où naissent les rêves fous ; qui font nos jours de labeur, le repos bien mérité et plus encore ... Atypique et cynique tu m'atterres, et je tombe dans tes bras