Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Stern

Ses blogs

Kyosan | Le blog de Stern

Kyosan | Le blog de Stern

Le blog de Stern
Stern Stern
Articles : 41
Depuis : 26/12/2009

Articles à découvrir

Suite et Fin

Etonnants Voyageurs c'est fini... Nous avons passé trois merveilleuses journées à Saint-Malo intramuros, avons profité de tables délicieuses, de rencontre fortuites et incroyables, avons dépensé une somme folle à acheter tout... et n'importe quoi mais surtout, avons relancé le débat, affiné nos avis pour finalement nous mettre d'accord.

Saigon la Rouge, J. de Mirabel, La Table Ronde

Le destin d'un personnage au milieu de l'Histoire. L'histoire de l'Indochine au moment de l'indépendance, l'histoire des colons, des pétinistes et des gaullistes, des extrêmes occidentaux et des tentatives communistes. Et au milieu de l'Histoire, inconnue au plus grand nombre, une relation en puissance qui ne se réalise jamais. Les personnages
Sélection des finalistes

Sélection des finalistes

Le 16 Avril, notre jury s'est retrouvé pour selectionner les cinq finalistes dont les auteurs seront invités au festival Ouest France Etonnants Voyageurs. Les cinq livres que nous avons finalement choisi n'étaient pas tous dans mes préférés, vous le remarquerez. Cependant, la discussion autour de ces dix livres a été très instructive. Chac

Les villes assassines, A. Alexandre, édition écriture

Une noyade perpétuelle. On cherche durant toute la lecture à reprendre son souffle sans y parvenir, emporté coup pour coup par les vagues qui déferlent. Le rythme court, les cœurs battent à tout rompre et lorsque, finalement, on ferme le livre, on ferme les yeux sur tant d'espoirs déçus, tant de souffrance, tant de beauté avec effarement.

Chez moi

Je ne me sens plus chez moi chez moi. Le sentiment de bien-être et de quiétude, l'endroit dont on rêve le soir venu après une longue journée de labeur, l'endroit où l'on veut être par tristesse ou par maladie... Chez soi. Un concept considérable. Quand j'étais enfant, là où se réunissait quotidiennement ma famille était chez moi. La «

Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut, Y. Belaskri, Vents d'Ailleurs

Commençons par le commencement : Le titre. Une tautologie magnifique servant d'hymne et de proverbe. D'une beauté redoutable. Car les personnages, au fil de l'histoire, découvrent à quelle point, il est faux de dire que la pluie vient d'en haut. Comme dit Déhia « Tu avais tort Papa, la pluie vient d'en bas. » Et cette « pluie » devient com

Le Bus dans la ville, Y. Belaskri, Vents d'Ailleurs

Pour terminer Etonnants Voyageurs, j'ai voulu lire le premier livre du vainqueur Yahia Belaskri, "Le Bus dans la ville"... Je voulais le lire d'un traite, sur une journée, pour ne rien perdre de cette plume touchante. Ce roman m'a paru comme une immense mosaïque de personnages, de destins et de sensations. Tous destinés à décrire une ville alg

L'ombre des choses à venir, K. Efoui, Seuil

Un monde imaginaire dans lequel pourtant beaucoup d'éléments rappellent des évènements ayant existé dans le passé. Un style déstructuré dans lequel on se perd quelque peu. J'ai l'impression finalement qu'il s'agit plus de la description d'un monde et de personnages que d'une histoire en tant que telle. Par ailleurs, l'ombre des choses à ve

Personne

Il n´y a plus personne. Depuis longtemps. Tous ces fameux personnages sont restés au placard, pas de "quand", pas de "où", juste un nouveau psychopathe où j´ai déversé l´envie d´écrire sans y parvenir. Un psychopathe pas très sûr de lui dans une pièce blanche face à un médecin blanc. Voilà ce que je suis en ce moment. Et toujours pa

Corps mêlés, M. Victor, Gallimard

Que dire ? Je n'ai pas pu lire ce livre. Je n'ai simplement, intellectuellement, pas pu. J'ai lu la première phrase et je suis restée pantoise. Qu'est-ce ? Une mauvaise blague ? Comment peut-on faire un incipit aussi in-com-pré-hen-sible ? Comment peut-on en tant qu'auteur (puis en tant qu'éditeur) laisser passer une phrase aussi longue, aussi