Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
KLAPP'68

KLAPP'68

Journal atypique qui pique édité par l'APEL (Association Pour l'Expression Libre). Ce journal se veut l'héritier des journaux Klapperstein et Klapperstei 68 pour diffuser une information locale, citoyenne et indépendante en Alsace et dans le Haut-Rhin.

Ses blogs

KLAPP68

Journal atypique qui pique édité par APEL (Association Pour l'Expression Libre). Ce journal se veut l'héritier des journaux "D'r Klapperstein" et "Klapperstei 68" pour diffuser une information locale, citoyenne et indépendante en Alsace et dans le Haut-Rhin.
KLAPP'68 KLAPP'68
Articles : 73
Depuis : 15/03/2007
Categorie : Économie, Finance & Droit

Articles à découvrir

Piégé par la mairie de Belfort...

Piégé par la mairie de Belfort et envoyé en camp de rétention juste avant son mariage. B. M. est algérien il a 39 ans. Il est arrivé le 27 mai 2001à Paris, avec un visa touristique. Il demande l’asile territorial. Débouté en avril 2003, il reçoit une Invitation à quitter le Territoire (IQT). B.M. ,devenu sans papiers, travaille dans la

L’information et le service public, c’est notre affaire.

Le samedi 17 mai 2008, à la Bourse du travail de Paris, s’est tenue la deuxième session des Etats Généraux pour le pluralisme. Les organisateurs se sont accordés sur une déclaration finale résumée ci-dessous. L’information, c’est notre affaire Le droit d’informer doit être accessible à tous. Les médias sans but lucratif (et parmi

Centrale nucléaire de Fessenheim : on a passé les bornes !

A l’occasion du trentième anniversaire de la mise en service du second réacteur de la centrale de Fessenheim, le réseau « Sortir du nucléaire » rappelle opportunément – dans un communiqué que nous reprenons intégralement ci-dessous - quelques données sur le coût économique et surtout sur la dangerosité de cette centrale. En négati

Caisse de grève : l'idée fait son chemin

Nous vous avons déjà parlé sur ce site du « Collectif Caisse de Grève (COCG) » qui s’est constitué à Mulhouse. S’il constate la faillite de la plupart des instances syndicales, il a le mérite de ne pas se contenter de vaines critiques et d’ardentes suppliques pour que les bureaucraties retrouvent la voie prolétarienne. Il propose un

vote électronique : encore un litige, un de plus

Sébastien Scognamiglio, candidat des Verts pour le canton de Boulogne Nord-Est dans les Hauts de Seine, se voit refuser l’accès au second tour parce qu’il lui manque une voix. Pourtant l’émargement signale un votant de plus que ce qu’a comptabilisé la machine. Le Préfet lui refuse le second tour. Le candidat a demandé devant le TA de

Le mensonge mensuel des chiffres du chômage

Il y a quelques semaines, on a pu croire que les manipulations statistiques concernant le chômage allait cesser : suite à une controverse qui avait pris de l’ampleur, même la « grande » presse s’était alors sentie obligée de révéler le dessous des chiffres « officiels ». Et puis voilà que la résignation et le naturel reviennent au

Résultats du bac : France-examen a décroché la mention « officielle »

« France-examen » : le nom est pompeux ; il a été choisi pour suggérer une activité officielle et sans reproche. Mais cette enseigne ne cache en réalité qu’une pompe à fric - parmi d’autres du même type mais moins puissantes - qui siphonne la maigre tirelire des candidat-e-s aux examens, angoissé-e-s et particulièrement vulnérables

Tu merdouilles, Arlette !

Nous te demandions d’intensifier tes efforts entre les deux tours des Municipales. Disons-le d’emblée : ton sursaut n’a pas été tout à fait à la hauteur de nos espoirs. On reconnaît qu’après le premier tour, en qualifiant, sur Radio Alsace, Pierre Freyburger d’ «homme de conviction » qui a réalisé « un beau score », tu étais

Peugeot-Mulhouse: dix millions de voitures…et combien de millions pour les dirigeants?

Le 19 mai dernier la CGT du site de Peugeot-Sochaux tenait une conférence de presse. C’était plein de chiffres extraits de documents officiels, mais pas ennuyeux pour autant. A partir des données fournies par les syndicalistes, des journalistes qui auraient encore la possibilité de faire leur boulot (en reste-t-il ?) auraient pu faire découv