Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Siriona

Siriona

Le Ciron est un petit affluent de rive gauche de la Garonne qui descend de la partie orientale du plateau landais vers les plaines alluviales de celle-ci. Il tirerait son nom de la déesse Siriona appelée aussi Seriona, Sarona ou Sthirona, déesse romaine de la nuit qui était adorée dans son bassin versant, le « pays des sources du Ciron » devenu ensuite le « pagus cernensis », le pays du Ciron. C’est la raison qui a incité la Société Archéologique et Historique du Sauternais et des Graves (S.A.H.S.G.) à choisir SIRIONA comme nom de sa revue, l’association ayant pour but de découvrir ou redécouvrir, inventorier, étudier, protéger et faire connaître le Patrimoine Régional, archéologique, historique, architectural, viticole et culturel. La S.A.H.S.G. a été créée officiellement en juin 2012 par la volonté d’un groupe de passionnés conscients de la richesse patrimoniale de cet ensemble régional regroupant Sauternais, Graves et coteaux de rive droite de la Garonne en amont de Bordeaux, ensemble de territoires structurés par la Garonne et son affluent Le Ciron d’une part et la production de grands vins blancs de l’autre.

Ses blogs

SIRIONA-rives de Garonne

Histoire, archéologie, patrimoine, vignes et vins dans les pays du Sud-Gironde, Sauternais, Graves, Cadillac-Côtes de Bordeaux et territoires environnants.
Siriona Siriona
Articles : 169
Depuis : 14/10/2020
Categorie : Tourisme, Lieux et Événements

Articles à découvrir

Mémoire de Marc Dubourg : château Archambeau (Illats)

Mémoire de Marc Dubourg : château Archambeau (Illats)

Dans le cadre de notre chronique "Mémoire de Marc Dubourg", nous vous proposons ici un extrait de ses cahiers où il nous parle du château Archambeau qui a appartenu à ses ancêtres. Le Château d’Archambeau est aujourd'hui la propriété de Jean-Philippe Dubourdieu. Le vignoble d’une vingtaine d’hectares s’étend, entre Barsac et Céron
Langon: Retour sur les lieux du crime

Langon: Retour sur les lieux du crime

Pour faire suite à la série d'articles consacrés au "Crime de Langon" publiés en octobre 2021, je propose retourner sur quelques lieux qui en ont servi d'illustration à titre comparaison entre hier et aujourd'hui. Pour commencer, le lieu du crime, "l'hôtel de la gare". Comme on le voit, le bâtiment reste reconnaissable. Le crépi a fait plac
Marc Dubourg : L’effervescence au lendemain de la guerre

Marc Dubourg : L’effervescence au lendemain de la guerre

Suite des entretiens avec Marc Dubourg démarrés le 18 décembre dernier.. . extrait Vignes et vins n°79 juin 59 Ce sont les guerres qui nous ont fait changer le plus. Pendant longtemps on a travaillé de manière traditionnelle, comme depuis toujours ; ça allait bien… ça allait moins bien… les gens prenaient des précautions… pour teni
Le bulletin SIRIONA de décembre 2021 est paru

Le bulletin SIRIONA de décembre 2021 est paru

Ce numéro comporte trois articles, le 1er sur Saint-Macaire, proposé par Jean-Marie Billa et dont vous trouvez la 1ère page ci-dessous : Le second sur Reinhold Dezeimeris, par Agnès Amouroux-Claverie (voir la 1ère page ci-dessous) : Le 3ème est signé Laurent Le Lay, notre jeune vice-président est présente André Pezat bien connu des amateu
Les coteaux de Garonne (5e)  La création des appellations d’origine (1919-1936)

Les coteaux de Garonne (5e) La création des appellations d’origine (1919-1936)

Les coteaux de Garonne et la château de Langoiran La loi de 1919 sur la protection des appellations d'origine Au retour de la paix, devant l’inefficacité de la délimitation administrative, le gouvernement change la méthode de définition des zones d’appellations. Avec la loi de 1919 les tribunaux sont désormais chargés du soin de les dél
Relire nos terroirs : "On fauche les blés" (1946)

Relire nos terroirs : "On fauche les blés" (1946)

Notre relecture du jour est extraite d'un témoignage d'une ancienne élève d'Origne, Jeannette Pommiez . Le texte est extrait de son cahier de rédaction. Illustration "coll Michel Laville" On fauche les blés (extrait du cahier de Jeannette Pommiez, 12 ans en 1946) On fauche les blés (extrait du cahier de Jeannette Pommiez, 12 ans en 1946) On f
Marc Dubourg : le grand changement de l'après guerre

Marc Dubourg : le grand changement de l'après guerre

Jusqu’à la guerre de 39 (relire « Mes jeunes années ») nous vivions sur « trois mains » de la vigne, des céréales et de la forêt. Il y avait aussi des cultures secondaires, asperges à Pujols, petits pois à Cérons et mes parents en ont mis eux aussi en conserves. Au lendemain de la guerre, la reconstruction du pays apporte de grands ch