En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

KinouKachou

KinouKachou

La tête dans les nuages, des étoiles plein les yeux, avec les mots pour compagnons, pour une balade dans le jardin de mes émotions.
Tags associés : extraits de recits, poesies

Ses blogs

A Fleur de Mots

A Fleur de Mots

Littérature
KinouKachou KinouKachou
Articles : 187
Depuis : 20/07/2015

Articles à découvrir

L'ATTENTE ( Extrait 34)

L'ATTENTE ( Extrait 34)

Le lendemain, Christophe téléphona à son père. Le vieil homme accueillit son appel avec surprise : « Tu es déjà revenu de voyage ? demanda-t-il. » Christophe encaissa le coup et répondit qu’il était rentré plus tôt que prévu. Il n’avait pas oublié les recommandations de sa sœur : suivre la pensée de leur père, ne pas le perturb
A PROPOS DE FERDINAND LE BEL

A PROPOS DE FERDINAND LE BEL

Comme il est difficile, … de voir mourir quelqu’un … de décider à quel moment il devra partir. Ferdinand Le Bel… Sacré personnage ! Je me suis attachée à lui. Ces mots ne font pas partie de son histoire, ou plutôt, ils sont une affaire entre lui et moi, celle qui décidera du moment où il tirera sa révérence. Je fais part, ici, de
L'ATTENTE (Extrait 35)

L'ATTENTE (Extrait 35)

Quand Mademoiselle Sandrine se pointa, elle remarqua son air égaré qui ne s’accrochait à rien. Son fauteuil était dirigé vers la fenêtre et il tournait le dos à la porte, si bien qu’il ne la vit pas arriver et n’eut pas conscience de sa présence. Dormait-il ? Non, il se trouvait juste dans un état suspendu qui l’éloignait quelque
L'ATTENTE (Extrait 32)

L'ATTENTE (Extrait 32)

Elle ne releva pas sa dernière remarque. Elle ne voulait pas qu’il s’épuise à courir après des moments qui lui échappaient. Par la suite, elle fut attentive à ses réactions lorsqu’elle évoquait quelque chose passé ou à venir ; elle essayait de décrypter l’instant où il se perdait. Mademoiselle Sandrine avait avancé que l’eau
L'ATTENTE (Extrait 33)

L'ATTENTE (Extrait 33)

Ferdinand Le Bel, de son côté, n’attendait plus rien. Ses absences bouleversaient parfois son quotidien, et les traces qu’il en gardait ne faisaient que l’éloigner de ce sentiment de lassitude qui l’avait accompagné durant ces derniers mois. Tout se mélangeait un peu dans sa tête sans qu’il s’en rende vraiment compte et cela contr
L’ATTENTE (Extrait 38)

L’ATTENTE (Extrait 38)

Elle comprit à ce moment-là que cette rencontre resterait la plus importante de sa vie, que ce vieil homme, ou plutôt cette âme croisée sous les traits de ce vieil homme demeurerait à jamais gravé en elle. Elle se rendit compte aussi de la chance qu’elle avait de vivre une telle communion… À compter de ce jour, la relation entre ces deu
DE L’AIR !

DE L’AIR !

Voilà que soudain, elle suffoque… L’air lui manque, s’échappe d’elle Sa voix se casse et devient roque Tandis que tout son être se rebelle. Elle rêve d’étendues À perte de vue De grains de sable par milliers Sous ses pieds mouillés. Courir, courir sans s’arrêter Plonger dans l’eau, nager… Rire et appeler le vent L’accueill
L’ATTENTE (Extrait 37)

L’ATTENTE (Extrait 37)

Cet ennui qui l’avait taraudé ces derniers mois ne faisait plus partie de son quotidien, pour la simple et bonne raison que son esprit était trop occupé à tenter de raccrocher les wagons du train de sa vie qui déraillait de plus en plus souvent. Il ne courait donc plus désespérément derrière ce parfum de rose qui s’était éloigné de
PARTIR

PARTIR

Partir sur la route Confiante, le cœur libéré De toute peur, de tout doute S’en aller, respirer… Je suis de passage ici Comme nous le sommes tous sur la Terre Cet endroit où, présentement, je vis Est, je le sais, un intermédiaire. Pieds nus sur le sol L’esprit vagabond, l’âme gitane J’attends pour prendre mon envol Que soit attelé
L’ATTENTE (Extrait 36)

L’ATTENTE (Extrait 36)

Il y avait tant d’insouciance dans son regard à cette époque… Dans son esprit aussi d’ailleurs. Outre les règles d’usage qu’il était bien entendu interdit de transgresser, la liberté des enfants de sa jeunesse était totale. Le Monde s’ouvrait devant eux et s’offrait sans que les adultes y mettent un frein. Mais il était questio