En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Gridou

Gridou

Ses blogs

Le blog de Gridou

Le blog de Gridou

Mozambique - Hong Kong - Népal - Cambodge - Viet Nam - Australie - Nouvelle Zélande - Argentine - Bolivie - Pérou - Equateur - Canada
Gridou Gridou
Articles : 52
Depuis : 18/07/2008

Articles à découvrir

Danser pour s'implanter

Danser pour s'implanter

Sentiment étrange que de vivre dans une ville, un pays qui n'est pas le sien. En revenant sur Montréal la semaine dernière je me suis demandée "de retour chez moi?". J'ai à la fois l'impression d'être chez moi en France, chez mes parents, chez mes amis, et à la fois d'être chez moi ici, à Montréal. Et parfois, à l'inverse j'ai l'impressi
London calling

London calling

Pour la quatrième fois je foule le sol de London city. La première remonte à mes années collège. Je n'avais alors pas retenu grand chose de Londres lors de mon séjour en Angleterre mis à part la relève de la garde royale à Buckingham Palace et mon cher prof de maths, M. Dubuis, la mèche au vent sur London Bridge. Ma deuxième visite ne me
Cuba la métisse (3/3)... enfin !

Cuba la métisse (3/3)... enfin !

Nos 12 jours défilent vite. Après deux jours passés à la Havane à humer l'ambiance locale, nous découvrons la région de Vinales, région productrice de tabac. La terre est rouge et fait ressortir la couleur verte des feuilles de tabac ainsi que ses "mogotes", sortes de petites montagnes. Là-bas nous en profitons pour aller dans un petit coi
Cuba la métisse (2/3)

Cuba la métisse (2/3)

Cuba... pays métisse. C'est un mélange de pleins d'anachronismes. Ainsi, sur la route se croisent des "calèches-taxi" ou des calèches personnelles de cubains, des vélos, des petites motos russes, des vieilles Chevrolet des années 50, mais aussi des 206, des Golf... Sur l'autouroute, à proximité des embranchemets, il n'est pas rare de voir u
Louche ?

Louche ?

2 semaines à Montréal. Bilan: 2 pistes de travail en tant que vendeuse, 2 infections urinaires, 2 paires de gants, 2 bonnets et 2 paires de chaussettes quand il fait moins 20... Est-ce exponentiel en fonction de la durée et de la température ? J'ai besoin de l'avis d'un mathématicien expert en météorologie et anthropologie canadienne... ...
Autant en emporte le vent

Autant en emporte le vent

Après l'épilation à la cambodgienne, je découvre une autre douleur en Ecosse que je mettrai sur le même niveau sur l'échelle du Ouaillaillaille. L'Ecosse est connue pour son côté naturel et sauvage. Je confirme. Mais ce que je ne savais pas c'est que c'était contagieux... En 3 semaines mes cheveux se sont transformés en crinière. Heureus
Berlin la disciplinée vs Berlin la déjantée

Berlin la disciplinée vs Berlin la déjantée

Berlin nous laisse agréablement perplexe. Dès le début de notre séjour nous découvrons qu'il est encore possible dans notre petit monde de faire complètement confiance à des inconnus. Malgré l'heure tardive de notre arrivée, le propriétaire de l'appartement nous accueille chaleureusement et a même pris le temps de nous faire un plan du q
La spontanéité montréalaise

La spontanéité montréalaise

Me voilà pour la troisième fois à Montréal. Jusqu'à présent je regardais cette ville d'un oeil de touriste mais maintenant je la regarde d'un autre oeil, comme la ville où je vais vivre. Bien sûr je me questionne sur mon adaptabilité à vivre l'hiver canadien (coupe-t-on encore les doigts atteints d'engelures ?...), mais d'un autre je m'y
Une blessure à ciel ouvert

Une blessure à ciel ouvert

Ma chère grande sœur, Depuis que tu es partie, le ciel s'est couvert. Il fait gris dans ma tête, il fait froid dans mon coeur. Blessée, je me sens comme amputée d'un membre Dont la douleur fantôme m'habite et me hante Telle une feuille tu t'es envolée, nous laissant en proie aux griffes de l'hiver. Mon coeur saigne, mes sens sont anesthési
Arrivée pour un nouveau départ

Arrivée pour un nouveau départ

Quand j'ai écouté le message de la mère Brouchmiche, mon ancienne propriétaire, m'annonçant qu'elle avait loué mon appart pour le 1er novembre au lieu du 15, comme souhaité, j'ai trépigné du pied car bousculant un peu l'organisation de mon déménagement. Mais finalement avec le recul, je remercie la mère Casmiche. En effet, ça m'a permi