Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Hogarth

Hogarth

Blog sur l'air du temps et ce qui se passe d'intéressant pour peu qu'il se passe quelque chose et qu'on en ait écho (double action, double difficulté)
Tags associés : bandes dessinees, musique

Ses blogs

Jambons en anglais

Jambons en anglais

Labourage et pâturage sont la France des deux mamelles
Hogarth Hogarth
Articles : 61
Depuis : 17/01/2008
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Fractionnal (CD AKH Records 10061 ; 2006 ; 58 min. ; 12 t.)

Fractionnal (CD AKH Records 10061 ; 2006 ; 58 min. ; 12 t.)

Ce CD de douze titres est l'oeuvre de Pierre Remy, natif du pays du plus célèbre des Remy (mais rien à voir toutefois avec un autre Remy, batave, membre de la même écurie ni évidemment avec Rémi de Sans famille, on l'aura deviné). Il est publié sur un label hollandais, AKH Records, et on voit tout de suite que ce presque trentenaire a bien
We need you (compilation Audiotrauma ; 15 t. ; 2004)

We need you (compilation Audiotrauma ; 15 t. ; 2004)

Audiotrauma, le label strastbourgeois par définition féru de saucisses (et pourtant pour ainsi dire pas en concurrence avec le label Taâlem Records, une émanation ambientesque de feu Boucherie Productions), avait sorti voici deux ans une compilation CDR de musique industrielle dont on peut dire qu'elle ne fait pas dans la demi-mesure et plairai
Dents de Lyon (netcompilation Walnut+Locust WL007 ; 2006 ; 70 minutes)

Dents de Lyon (netcompilation Walnut+Locust WL007 ; 2006 ; 70 minutes)

Nouvelle sortie du label rhône-alpin Walnut+Locust Productions, Dents de Lyon arbore une jolie couverture qui doit, je suppose, représenter en vue nocturne les colossales infrastructures pétrochimiques de Feyzin. Cette compilation-pissenlit a pour but de présenter un panorama de la scène électronique locale, allant de l'ambient au noise en pa
JeFF - Piece of life (Altsphere Production, 2005)

JeFF - Piece of life (Altsphere Production, 2005)

JeFF, un nom qui nous est familier (eh oui, c'est le diminutif de Jean-François !). Depuis trois ans qu'il compose sa musique, le gaillard lorrain ne démérite pas et produit plus qu'à son tour. On avait pu le croiser sur diverses compilations (AXS_labs - très bon morceau avec Sobria Ebrietas -, Sombre fracture, Tribute to Doom) et surtout sur
Escape : Artificiel (démo CDR ; 2001 ; 20' ; 8 t. )

Escape : Artificiel (démo CDR ; 2001 ; 20' ; 8 t. )

Du punk-rock classique, un tantinet mélodique, avec une voix masculine bien trop en déphasage par rapport au reste du groupe (un problème de mixage évident). Rien de déméritant - le groupe joue instrumentalement très bien, notamment sur Détraqué - mais rien de bien extraordinaire non plus. A noter une chanson en espagnol.
Elegy : Leave's eyes (CD Napalm Records ; 2005 ; 25' ; 6 t.)

Elegy : Leave's eyes (CD Napalm Records ; 2005 ; 25' ; 6 t.)

Que dire ? C'est assez insupportable ; un chant féminin de rock FM à la limite de la variété, des guitares de hard années 80. A part une plage (Solemn Sea), c'est dur de savoir que ce groupe germanique vient de la scène métal, bref, dans l'ensemble c'est très niais mais ça doit pouvoir plaire aux foules si on le matraque bien dans le poste
Glue Trax : Fragments soupçons (CD autoproduit ; 2006 ; 11t. ; 51 min.)

Glue Trax : Fragments soupçons (CD autoproduit ; 2006 ; 11t. ; 51 min.)

Derrière ce pseudonyme anglo-saxon se cache le Bourguignon Denis Aubert qui avait déjà sorti un album chez Autres Directions voici deux ans. Le texte de présentation m'a un poil effrayé, je dois l'avouer (« plus de moins de avec rapide (this a less reflexive record, fast created), doute, fulgurance, tentative de, / attention. ça parle de quo
Arcaïde : Opus mort (CD album ; 2005 ; 15 titres ; 63 minutes)

Arcaïde : Opus mort (CD album ; 2005 ; 15 titres ; 63 minutes)

Imaginez, imaginez une télévision qui n'aurait pas marché depuis des lustres et qui se serait redéclenchée d'elle-même, un poste de radio dont le balayeur bloquerait en permanence en ondes courtes sur 666kHz, un soir où vous auriez pris deux-trois tranquillisants de trop sans faire attention, votre esprit est lourd et l'électricité qui à