En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

RoN

RoN

Humain, auteur, artiste, scientifique.
Tags associés : chapitres, commentage

Ses blogs

Ghoul-Buster saison 2 : Ghouls'n'drugs..

Ghoul-Buster saison 2 : Ghouls'n'drugs..

Ghoul-Buster, c'est chaque semaine plusieurs chapitres racontant les aventures d'un groupe de survivants anarchistes dans un monde envahi par des hordes de monstres zombies... Du sang ! De l'amour ! De la violence ! Des katanas et des zombies ! De la drogue ! Il y a tout ça dans Ghoul-Buster !!
RoN RoN
Articles : 81
Depuis : 10/12/2010

Articles à découvrir

Chapitre 74 : le choix

« Amirale, il faut sauter maintenant !! cria Isabelle Higgins pour couvrir le hurlement du vent en train de s’engouffrer dans l’appareil. Ne m’obligez pas à vous pousser ! » Et sans mauvais jeu de mot, ce n’étaient pas des paroles en l’air. Abernathy Banks eut juste le temps de transmettre un dernier message à Karl l’opérateur ava

Epilogue : vers la Filia

« Pardonne-moi, Gina, je sais que j’aurais dû t’en parler avant… Mais maintenant qu’Abbie a disparu, ce qu’on a fait ensemble ne me semble plus très important… - Ne t’en fais pas, mon chéri. Ça fait un bon bout de temps que j’ai appris à te partager, relativisa l’institutrice genesienne à l’autre bout du fil. On est une s

Chapitre 75 : héroïnes

« Allez les mecs, remontez-moi cet abruti ! ordonna Jonas, occupé à manier la voile principale de l’Indépendant. Putain, ce con a intérêt à être en vie, parce que j’ai deux mots à lui dire… » Et l’ex-passeur de la Fragma n’aurait pas pu être plus sérieux. Que Jack soit le leader de cette expédition n’allait pas l’empêche

Chapitre 68 : Hak-ram !

N’importe quel survivant ayant passé plus de quelques jours en territoire infecté sait que dans quatre-vingt pour cent des cas, il est préférable de choisir le combat que la fuite. Les goules abandonnaient rarement la poursuite d’une proie ; le seul moyen de se débarrasser de ces prédateurs était de les neutraliser définitivement. Leur

Chapitre 71 : solidarité

Courir. Courir sans s’arrêter. Ne pas ralentir. Ne pas regarder en arrière. Ignorer la douleur. Ne pas penser. Et se contenter d’avancer, de foncer le plus rapidement possible vers l’avant du porte-avion. Jack devait rejoindre l’Indépendant, rien d’autre n’importait désormais. La bataille faisait plus que jamais rage sur le pont, ma

Chapitre 72 : plongeon

Non, ce n’était évidemment pas le jour. Le soleil tant adoré par les goules n’apparaîtrait pas de ce côté de la planète avant plusieurs heures. L’éclat qui venait de percer les ténèbres de la nuit était de toute façon trop soudain, trop intense. On n’avait pas une telle luminosité même au zénith en plein désert. Et l’effro
Ouverture de la saison 3 !

Ouverture de la saison 3 !

Après près de 4 années d’attente (eh ouais, j’en ai perdu, du temps… Enfin, pas perdu, non, j’ai appris plein de choses ; mais Ghoul-Buster n’a guère avancé, c’est sûr… Encore pardon pour l’attente.), on attaque ENFIN la nouvelle saison ! C'est ici que ça se passe ! Comme vous pouvez le constater, ça se passe cette fois sur

Chapitre 73 : bombardement

« Regardez, amirale ! s’exclama le lieutenant Higgins d’un ton enthousiaste. Les civils sont enfin aux postes de combat ! - Oh non, merde… fut la seule réponse d’Abernathy, les sourcils froncés en observant l’horizon nocturne. - Ne vous faites pas de souci. A l’altitude à laquelle on vole, aucune chance de se faire toucher par accid

Chapitre 69 : le baiser de la kilo-goule

« Lyons… professeur, tenta un Jack frissonnant d’effroi. Vous me comprenez, n’est-ce pas ? » Pas de réponse du côté de la kilo-goule. Un terrible rictus aux lèvres, le monstre approcha Jack avec précautions, sans plus prononcer un mot malgré le calme surprenant qui s’était abattu sur la zone. A son image, toutes les créatures rest

Chapitre 70 : délivrance

« Maître Jack ! - Colonel Redfield ! Défendez-vous ! - Allez, allez ! Foncez ! Faut pas laisser ces connards de cadavres le faire passer par-dessus bord ! - Jaaaaaaack !! » Conservant juste assez de conscience pour sentir son humanité s’éteindre inexorablement, Jack était tout simplement incapable de focaliser son attention sur ces voix lo