Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

yoora

yoora

je suis une personne ordinaire aui rêve et qui aime l'écriture
Tags associés : casse tete, journal, ma vie

Ses blogs

sans exception tout peut exister

sans exception tout peut exister

sans-exception-tout-peut-exister.over-blog.com
yoora yoora
Articles : 24
Depuis : 14/11/2009

Articles à découvrir

Quelques minutes avec la caravane de la liberté: Kasba de Tunis (1)

Je me suis rendue il y a 3 jours à la place El Kasba où la caravane de la Liberté (ou la caravane de la dignité comme certains l’appellent) campait exigeant la démission du gouvernement Ghanouchi. Je vais parler de ce que j’ai vu dans la rue dans mon chemin et vers et dans la Kasba. Il n’y a pas eu beaucoup du monde dans les rues. Les ge

Le souvenir

Je me souviens ................ mais de quoi? Ou mieux encore qu'est ce qu'on appelle souvenir ? Ces scènes gravées dans la mémoire d'une personne et combien ma mémoire est-elle capable d'en entasser. Un bon ou un mauvais souvenir de quoi dois-je parler quel souvenir dois-je raconter ? Celui de la fille qui a été un jour en moi, de l'amante q
Avoir peur du bonheur

Avoir peur du bonheur

Oui j’ai peur du bonheur. C’est normal après avoir longtemps vécue dans le malheur. Issue d’une famille déchirée je n’ai jamais approuvé de la joie. J’ai oublié ce que c’est être heureuse. En fait, je n’ai droit qu’à un seul jour ou à vrai dire quelques instants de bonheur durant toute une année. Il s’agit du moment où
un défi pour un livre ou "la régente de Carthage"

un défi pour un livre ou "la régente de Carthage"

Le thème de cette semaine « les livres ». Ça tombe bien. J’aime parler des mes derniers lectures. En fait, il s’agit du livre "La régente de Carthage"de Nicolas Beau et Chatherine Graciet. Hier à la faculté et dans le cadre du club Jeunes Juristes Révolutionnaires, nous avons reçu le co-auteur de ce livre Nicolas Beau. Journaliste fran
Taoufik Mjaied de France 24 à la FSJPST

Taoufik Mjaied de France 24 à la FSJPST

Dans le cadre de son premier visite en Tunisie après les événements du 14 Janvier, Le journaliste Tunisien de France 24 Taoufik Mjaied s’est rendu le 16 Février à la Faculté des sciences juridiques, politiques et Sociales de Tunis (FSJPST) où il a eu un après midi rencontre avec les étudiants. En tant qu’étudiante à la fac, j’ai as

BHEMA DEGAGE

Avant le 14 Janvier, on comprend tout mais on se tait. Après le 14 Janvier, on ne comprend rien mais on parle quand même. Voilà une phrase qui résume bien la situation actuelle des tunisiens ces jours-ci. Avant la chute du régime ZABA, tout le monde était presque réuni autour d’une seule idée : Se débarrasser du régime du dictateur ZABA

Aveu....

J’écris aujourd’hui, ce n’est pas parce que j’essaye de me trouver les motifs mais parce que je suis un exemple de beaucoup des tunisiens et dans ce pays et en dehors de ce pays. Mais la différence entre moi et eux est que je suis à l’encontre de ces gens là j’ai au moins le courage de pouvoir avouer ma faute : mon ignorance. Un moi

Miroir du peuple Tunisien : un peuple en révolte.

Le miroir de mon peuple a connu trois périodes : trois réalités. Le miroir de mon peuple n’est pas magique. Il ne peut me mentir, ni trahir. Le miroir de mon peuple connaitra l’éternité par ce que le miroir de mon peuple n’a pas une mémoire courte. Il parle raconte mais en images non en mots. Ce miroir m’a brulé lorsque je l’ai tou

Quelques minutes avec la caravane de la liberté: Kasba de Tunis (2)

Pour voir la première partie vous pouvez aller voir ici. ….Un autre garçon se couchait sous un arbre. Il avait une seule couverture qu’il partageait avec un autre jeune homme. Le premier essaye de dormir. L’autre est éveillé mais il essaye de se loger du froid glaçant. Un autre groupe de jeunes réunis dans un coin. Ils discutent en fuma

Ecrire c'est tuer

J'ai lu aujourd'hui un article publié dans le magazine "Psychologies" portant suer le thème de l'écriture autobiographique (p128) On a posé la question suivante: "Pour quoi j'écris sur moi? " Pour répondre à cette question, on a demandé leur avis à 3 auteurs. La première est une blogueuse âgée de 40 ans qui a répondu: "m'exposer aux co