Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Choup'

Choup'

Tags associés : pourquoi, pourquoi pas

Ses blogs

Un peu sur les bords...

Humeurs, écrits, coups de gueule.
Choup' Choup'
Articles : 15
Depuis : 20/06/2006
Categorie : Maison, Déco & Bricolage

Articles à découvrir

La clef.

Parfois, des fantômes oubliés surgissent du passé sans crier gare et ramènent à la vie, l'espace d'une rencontre, un pan de souvenirs disparu. C'est troublant comme, à l'instar des madeleines de Proust, certains petits détails peuvent ranimer tout un lot d'impressions qu'on n'avait pas ressenties depuis des années. On se trouve replongé pe

La chasse.

Le p’tit du troisième l’a vu, je l’ai entendu l’dire à sa mère; elle l’a engueulé d'avoir parlé devant moi, mais elle a pas pu m’empêcher d’entendre. Il l’a vu, ouais, il l’a vu dans le quartier nord. Un beau mâle, un gros – ça veut dire au moins cent kilos, l’aurait pas parlé d’un beau mâle sinon, l’a l’œil l

L'oiseau.

Quelque chose roucoulait dans l'arrière-boutique. Le client essayait vainement de déterminer ce qui pouvait émettre ce bruit lorsque le vendeur émergea de son antre sonore avec les objets promis. De mauvais ersatz des objets promis, plutôt. L'homme esquissa un froncement de nez dégoûté à la vue des boîtes en stuc et bijoux en toc qui s'é

L'insulte.

Cinq minutes avant que cela n'arrive, j'étais tranquillement installé sur le petit banc du jardin en train de lire le dernier Higgins Clark - Mary, pas l'autre - et je ne me doutais de rien. Jamais je n'aurais cru que quoi que ce soit pût troubler mon après-midi, alors pensez donc si je m'attendais à une chose pareille. De toute manière, on n

Eaux mortes.

Les gouttes rebondissent sur la chaussée noire. Les facades pleurent de tant de gris et la rue délavée indiffère les fenêtres closes. Le vacarme de la pluie enferme la ville dans un silence solide où les larmes sont effacées avant de couler. La jeune fille ne respire plus sous sa couverture d'eau sale. Dans le caniveau, une poupée sans yeux

Imagination.

Une odeur musquée d’aisselles et de cigare envahit peu à peu l’air brûlant du réduit. Pierrot l’enfant, recroquevillé dans l'obscurité, plissait le nez dans le vain espoir de protéger ses poumons et sa gorge de la touffeur sale, et les larmes brouillaient son regard malgré ses efforts pour ne pas pleurer ; il enferma un sanglot dans s

Disparition.

Il y a celle, agressive, qui ne parle aux passants, assise sur une marche, que pour les insulter ; de jour comme de nuit elle cache ses yeux derrière une paire de lunettes noires. Il y a celle, endormie, dont les pieds nus sont tellement bouffés par la crasse qu'on dirait qu'elle porte des chaussures ; en arrivant à sa hauteur, les passants dét

Le déménagement.

Ce blog change d'adresse ! Parce qu'Over-blog c'est vachement bien quand on ne connaît rien à l'informatique et très frustrant sinon, Un peu sur les bords se déplace. Il réside maintenant à sur-les-bords.eu.org, et il est encore tout moche parce que je n'ai pas le temps de m'en occuper en ce moment... mais il y est mieux !

Résurrection.

Avez-vous déjà écouté le silence ? Celui où pas un mouvement ne vient chatouiller les tympans ? Il est tonitruant ; on s'y découvre des battements de coeur assourdissants, des respirations sifflantes, des acouphènes insoupçonnés. Avez-vous déjà regardé l'obscurité ? Celle où pas un photon ne vient heurter la rétine ? Elle est lumineu

1984.

Êtes-vous allé à Londres, récemment ? Moi, oui. Avec mon amoureuse, même. Nous nous sommes baladées à Covent Garden, Hyde Park ("Ça c'est fait, tu rayes sur le Routard ma chérie ?"), à Camden Town ("Oh, regarde là, le punk, t'as vu sa crête ? Elle est trop belle !" ; "Rhôô, t'as vu ce magasin ? Chuis sûre qu'ils vendent de la weed so