Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
GuillormeezZ

GuillormeezZ

Je suis Guillormeezz et mon but ici est de faire partager mes loisirs tels que la musique, le cinéma, l'informatique, les voyage ... Bonne visite !!

Ses blogs

Fleurs cinématographiques

Un bouquet que je vous propose, Une pellicule que vous visionnez.
GuillormeezZ GuillormeezZ
Articles : 49
Depuis : 09/03/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Des accordéons académiques

Des accordéons académiques Comme tableau, cet Azur violet Où pétillent les eaux azoteuses. La pénombre tel un collier M'offr' une caresse affectueuse. Ondine au parfum douteux, Lorsqu'elle m'attrape la main, Je tremble dans la fraicheur de Ce tourbillon de jasmin. En effet mon hexagone imparfait Vibre comme un chemin de fer Qui attend un wagon

D'une pomme qui tombe

William Stukeley, à propos d’Isaac Newton : « Celle-ci avait été suggérée par la chute d'une pomme un jour que, d'une humeur contemplative, il était assis dans son jardin. » D’une pomme qui tombe De l’aire glacière est né un soleil rouge masqué Crachant fumée d’une névrose fatiguée. Le temps des dragons, des esclaves et des mo

Le gala galactique de mes diablotins

Le gala galactique de mes diablotins Sur la véranda de mon bungalow, doux Casimir J’ai le plaisir de laisser place au désir : Je voudrais être enterré sur la lune profonde Pour que mon fantôme puisse mirer le monde... De temps en temps, s’y poser comme un Ovni, Entendre le rugissement venu d’un bosquet Et le voir se métamorphoser en une

Naissance de l'insolence

Naissance de l'insolence 00000000000000000000 Le surplomb audacieux du soleil Son ancien sourire atroce. Ses dessins encore précoces ! Certes, mais, je sens déjà ce sentier qui s'éveille ! Voici que ce serpent a signé sa permission : J e siffle ici la symphonie sans adresse, Les vagues sauvages de la paresse, C'est la trace parfaite de l'Insou

Le temps et le poète

Le temps et le poète Comment les fleurs nocturnes sont la cause De ma capture, puis de la métempsychose ? Comment les papillons polyanthes, la nuit me hantent ? Pourquoi les formes improvisent tant sur mon temps ? Par dessus la pinède pelucheuse, Par delà les vignes avant-coureuses, Quand le soleil mettait son pyjama rose, Le ciel, à marée ha

Au spectateur

Jean Luc Godard « La photographie, c'est la vérité. Le cinéma c'est vingt- quatre fois la vérité par seconde » Au spectateur Plongeant dans la salle obscure Le rouge flamboie et m'invite au voyage. Alors quand je m'assoie sur une image, La lumière jaillit des ténèbres. J'assiste au brassage des voluptés [...] Dans l'alchimie liquide des

Matin menteur

Matin menteur Au petit matin menteur, Quand je fixe le halo présidentiel Les mouettes décorent le ciel De petits points ricaneurs. Taches, brume et autres secrets, Voilà ma Matinée massacrée. Rien chez moi n'a déclos, C'est un joly Méli-mélo ! Trop souvent l'aube est mal accueillie Par mes essaims de fleurs insolentes. Diable, que vive le p

Turquoise du passé

Turquoise du passé Ce Bain de bip au travers des bandes d'arcades Ces bulles rouges et jaunes clignotantes Leurs beaux yeux concentrés, leurs mains vibrantes Ces rires disgracieux qui font barricade Me voilà piétonant sur le trottoir noirci de ces moules Ô mon amour, je me fou de la foule En l'élégante compagnie de damoiselle l'Insolente J'

Cueillette empoisonnée

Cueillette empoisonnée Je danse de la lente et profonde Dubstep, Lourde, lourde, l’effet sur moi est démoniaque. On dirait la marche militaire d’un éléphant rose robotique. Je quitte ici la savane, je suis dans les steppes. Cette bulle de parfum droguée est mon irrigation, Cet arrosage automatique, bien en pulsation. Boom, tcha, zzZ, Mon c

Ma catéchumène

Ma catéchumène Sociologiquement, je me conçois Comme une caméra active J’explore des paysages variables Je touche à la terre spécifique A ces champs intéressants Les musiciens, les sportifs, les geeks Les littéraires, les catholiques, les catalogues J e leurs rend visite, et je la récupère Tandis que le gravier grésille sous mes pas. J