Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
burn-out

burn-out

Bonsoir, je suis gendarme. J'ai fait ce qu'on appelle un burn out ( syndrome d'épuisement professionnel) à la suite de harcèlement moral.. J'écris mon histoire, car cela peux arriver à n'importe qui.. N'hésitez pas à laisser vos commentaires

Ses blogs

Le blog de Alitska

Bonjour à tous, A travers ce blog je vais vous parler d'un phénomène d'actualité, le burn out, le harcèlement moral.. je l'ai vécu, je l'ai subit, et pourtant je ne pensais pas que ça arriverait dans mon milieu professionnel, en effet je suis gendarme...
burn-out burn-out
Articles : 15
Depuis : 16/11/2009
Categorie : Économie, Finance & Droit

Articles à découvrir

La continuité aux urgences

Je quitte le travail, et me rend chez mon ami.. ce soir il travaille, ça m'embête mais bon, sur la route, j'ai de nouveau mal à la nuque ! J'arrive chez lui, je me douche à l'eau bien chaude pour atténuer mes douleurs, et me met en pyjama. On passe à table, il part de la maison à 19h00. A 18h45, je m'allonge je me sens au plus mal, je ne peu

Mon nouvelle affectation

Nous sommes vers la fin de l'année 2007 J'arrive à mon unité pour me présenter à mes futurs chefs hiérarchiques, au nombre de 5 ( que je vous présenterai dans un autre article). Je vois donc mon premier chef, celui à qui je dois rendre compte de tout, en premier lieu, tout se passe bien, il m'explique mon futur poste, que je vais occuper av

PETITE PARENTHESE " mes états d'âmes"

Aujourd'hui je pleure, je ne vais pas bien. Mes douleurs dentaires, depuis ce burn out, ne s'arrêtent pas.. Je n'ose pas en parler à mon ami, que mon boulot est toujours très présent dans ma tête, il a vécu tellement de chose avec moi, que je ne vais encore le faire souffrir avec ça.. je le préserve car je sais qu'il n'aime pas que je repen

ça continue encore et encore, c'est que le début d'accord, d'accord

Le lendemain, de retour au boulot, j'ai toujours mal, mais un peu moins, je suis reçue par un deuxième chef hiérarchique, celui qui est juste au-dessus, de mon harceleur, que j'appellerai Trouillard. Il me demande ce qu'il m'est arrivé, et me demande comment se passe le boulot. je lui explique que je suis très à l'aise sur mon poste initial,

Plus état d'âmes, je devient un robot

Je passe le pire Noël, 2008, de toute mon existence, tous les jours je parle de mon boulot à ma famille, de ce harceleur qui veut me faire changer de service, des paroles du colonel, de X de Y.. Et là me vient un flash.. Vu que X et le harceleur sont amis, et que X souhaite changer de service, est ce que le harceleur, ne serai pas en train de pr

Tout bascule

Tout le monde est content de mon travail, ravie, ce que je fais me plaît toujours autant, je me donne à fond, plus qu'à fond. Un matin, je décide d'informatiser tout mes dossiers, car c'est beaucoup plus simple pour revenir dessus. Et là je découvre de nombreuses erreurs que mon predecesseur avait du commettre ( d'ailleurs il me l'avait dit,

jusque là, tout va bien

Mon collègue part, c'est avec beaucoup d'émotion que je lui dis au revoir, et je le remercie de m'avoir formé aussi bien. Il me rappelle juste, que c'est un gros poste, mais qu'il a entièrement confiance en moi. Les jours passent, j'ai de plus en plus de boulot. Je fais mon travail correctement, même un peu plus qu'il n'en faut, mais ce que je

Le retour au boulot,

Le lendemain, je me réveille, un peu à l'ouest. Première chose, je prends un anxiolytique, puis mon café, je m'habille et hop en voiture, je suis motivée, enfin, un peu, ce nouveau service où je dois aller, sans savoir la date, que va t-il se passer ? comment va t'on m'accueillir ? Je monte dans ma voiture, je suis comme absente, je n'arrive

La descente aux enfers

J'essaye de rester très proche de X, pour en savoir un maximum sur les intentions de ce harceleur, mais je n'obtiens pas de réponses. Un midi en allant manger avec mes collègues comme à l'habitude, je les remarque distant, peut être est-ce moi, avec mes vertiges incessants qui les ennuie, je ne sais pas, cependant ce midi là, je me casse une

Un peu de répit

Le soir où je suis allée aux urgences, j'ai prévenu mes parents, qui étaient catastrophés. Je les rassure, en leur disant que je ne suis pas seule, mon ami est là, que s'il y le moindre problème, ils seront au courant... je les appelle tous les jours. Le lendemain, toute bousculée, je décide d'aller voir mon médecin traitant, parce que le