Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
l-ange-noir

l-ange-noir

A propos de nous : Prisca - Dessins,chant gothique,poésie Evy - Poésie,littérature,étrange Notre Plumes se pose légère et féerique A nos yeux fatigués du quotidien de la vie
Tags associés : dessin & poesie, video celeste

Ses blogs

Le blog de l-ange-noir

Je ne sais pas par quel enchantement j'ai vue un ange,c'est étrange et merveilleux Au charmes juste dévoilés.Dans l'océan en colère,les eaux crie vengeance Mon coeur se meurt dans les tourments.
l-ange-noir l-ange-noir
Articles : 50
Depuis : 24/05/2011
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Le palais magique

Le palais magique

Je vois dans mon rêve un monde magique Au royaume des fées Une Reine d'un très grande beauté Dessin : Prisca Poiraudeau Texte : Evelyne Genique 27/10/2011
Princesse

Princesse

Dans une jolie contrées au pays de l'amour Une jolie Princesse..d'une pureté éclatante Ses sublime cheveux flottants Erre seule..son âme en tourments Si perdue dans ce monde..si confuse Belle et humble à la fois Dans une vallée verdoyante et fleurie Elle arrive dans un paysage escarpé Ou se trouve un château * Son être rayonnait sur toute

Ange ou démon

Oublié pas de coupé la musique du blog pour voir la vidéo
rêver

rêver

Interpretation de moi
Dans l'oublie de moi

Dans l'oublie de moi

Il y' a une petite fille perdu dans moi, prisonnière de moi, dans les forteresses de mon corps et âme... Ses ailes se sont déployés, dépliés, je lui est murmuré de partir, elle et ses chagrins, ses cris en échos sous les voutes de mes côtes, ses rires et ses rêves, je lui est proposé la mort, j'ai dit pars à l'Éden, déploie tes ailes,
l'oiseau d'elle

l'oiseau d'elle

Une forme noire, féminine, fluette, flottait dans la brume. Elle avait d'immenses yeux émeraudes. Parfois des perles de la rosée restaient en équilibre en ses long cils, puis certaines gouttes, d'un battement de paupières se décrochaient, coulaient sur ses joues pâles. Elle portait un joli et fin voile, transparent, voilant si peu sa longue

Les anges

Oublié pas de coupé la musique du blog