Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
LEUTCHA MICHEL / NOM DE PLUME : MICHEL SALTAIRE

LEUTCHA MICHEL / NOM DE PLUME : MICHEL SALTAIRE

Je suis camerounais, poète et écrivain. Enseignant d'Anglais, je suis présentement Inspecteur de Pédagogie dans l'Adamaoua. J'ai publié aux Editions L'Harmattan Berceau des chats et des souris & Judas de jadis, Judas d'aujourd'hui.http://www.editions-harmattan.fr Je suis en quête d'un ÉDITEUR.

Ses blogs

Le blog de Saltaire

Publie des textes poétiques ou des textes ayant un rapport avec la littérature.
LEUTCHA MICHEL / NOM DE PLUME : MICHEL  SALTAIRE LEUTCHA MICHEL / NOM DE PLUME : MICHEL SALTAIRE
Articles : 30
Depuis : 05/05/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Un Intellectuel né de nouveau

VOUS AVEZ POUR PERE LE DIABLE , ET VOUS VOULEZ ACCOMPLIR LES DESIRS DE VOTRE PERE. IL A ETE MEURTRIER DES LE COMMENCEMENT, ET IL NE SE TIENT PAS DANS LA VERITE, PARCE QU’IL N’Y A PAS DE VERITE EN LUI. Jean 8. 44 L’homme naît bon mais la société le corrompt Rousseau Rousseau ruisseau drainant du beau froment hautement toxique envahissant le

Masque du temps et des ans

Un masque souverain trône à l’horizon Les mains veinées à l’encre de nuit - C’est moi ô mortels Le puissant roi de la terre Là dans la dégringolade des saisons S’élève mon invisible temple En sa nef se dresse L’autel des appétits mondains Vers lesquels comme une vipère Rampent les fils et filles de l’univers C’est moi le ro

Irréversible credo

J’ai pour ciel la vie en abondance Pour évangile la fraternité entre les peuples Pour unique culte la justice Pour ultime communion la liberté Pour fidèle bréviaire la douceur Pour chapelet le cœur pur Pour fête de Noël la compassion Et pour fête de pâques la bienfaisance Pour merveilleux cantique la patience Toutes les nations sont mes

Curieuse feuille

Feuille ressource des trésors de ma lâche nudité sous l’aile meurtrie du soleil déchaîne ton cœur sec comme un désert le vent ici grince son angoisse les hiboux sur les toits assis dans l’obscurité crient leur fureur des nuits sans proie rallumant la peur des années de l’enfance les loups jadis engraissés par des agneaux dociles se

Univers de fées

I Les fées jaillissent des ondes de liesses et romancent l’amour assis au trône des lingots d’or. Elles brodent la parole moderne avide de diamants et de perles. Aux oreilles pendent des roues en argent. Les pieds les jambes et les bras sont des jalons de pierreries. Ici les savantes fées flairent l’horizon des hommes de valeur. Fées du s

La lune courait dans le ciel

La lune courait dans le ciel criblé de poussières étincelantes La nature jouait un concert aux brumeuses mélodies Dans la chaleur des chauds draps l’âme Pourchassait les rêves ou les cauchemars Les premiers chants de la perdrix Lancèrent leurs appels à l’aurore La nature embrumée surgissait des ténèbres Les paupières aux doigts de c

Pleure ô ma terre

Pleure ô ma terre Terre des fraternités étranglées Pleure tes grigris piétinés Pleure ô ma terre Terre des fétiches bombardés Pleure ô ma terre Terre des valeurs déshumanisées Pleure ô ma terre Terre des tamtams aux abois Pleure ô ma terre Pleure ta liberté déshonorée Par des canons et des chars Et gérée comme un jouet mécanisé

Le chant de ma lyre

Ô lyre rêvant les mots des beaux sentiers du destin pour réveiller l’aurore des archipels désespérés et sortir des horizons voilant tout lever de soleil je pénètre au sanctuaire du Verbe pour moissonner avec mes mots avides d’incandescence mes mots de patience achalandés de rêves les phares brisant les masques des gîtes de la Nuit et

Une étrange destinée

Le soleil copieusement prenait de l’ombre l’horizon se mourait au chant des canons l’enfant debout près d’une femme éteint avait le sourire son regard contemplait la vie couchée dans une mer de sang pieds nus il tenait la main raide de la jeune femme une ondée de larmes arrosait la vallée sans répit les canons tonnaient et son cœur m